Connecte-toi avec nous

TIC - TECH - TICe - INNOVATIONS

Viva Technology 2018 : la Start-up ivoirienne Lifi Led invitée à participer à un échange sur les enjeux de l’entrepreneuriat

Publié

on

Conviée à prendre part à la troisième édition de Viva Technology (VivaTech), du 24 au 26 mai à Paris, la start-up ivoirienne Lifi Led participera à une session d’échange organisée par le Conseil Présidentiel pour l’Afrique et Bpifrance, afin de faire progresser la réflexion sur les enjeux de l’entrepreneuriat en Afrique et les solutions pour le favoriser.

En prélude à ce grand rendez-vous, Lifi Led est conviée par le Conseil Présidentiel pour l’Afrique (CPA) et la Banque Pour l’Investissement (Bpifrance), à une session d’échange et de créativité, le 23 mai, sur le thème « Start-up africaines : Vous appuyer pour décoller encore plus vite. Favoriser les synergies avec les acteurs français ». Cette session a pour but de faire progresser la réflexion sur les enjeux de l’entrepreneuriat en Afrique et les solutions pour le favoriser. Les résultats de ces réflexions collectives seront présentés au Président de la République de France, Emmanuel Macron.

La participation de Lifi Led Côte d’Ivoire à cet atelier puis au salon parisien VivaTech constitue une étape importante de son ambition d’offrir l’électricité et la connexion internet aux populations africaines dans les zones non couvertes par les fournisseurs traditionnels. La stratégie de Lifi Led tire parti de la technologie Lifi, une solution de communication sans fil qui utilise le réseau d’éclairage LED pour transmettre des données à la vitesse de la lumière et produire une connexion internet 30 fois plus rapide que le Wifi. Grâce à ses ampoules LED alimentées en énergie solaire, Lifi Led Côte d’Ivoire a apporté l’éclairage et l’internet à Brahimakro. Dépourvu d’électricité, ce village de 1600 âmes situé à 70 Km d’Abidjan est entièrement éclairé et connecté, après 72 heures de travaux réalisés entre le jeudi 15 et le samedi 17 mars 2018.

Des installations similaires ont été réalisées en avril 2017 à Drongouiné, dernier village dans l’Ouest de la Cote d’Ivoire, à 12 Km de la ville de Danané. La solution Lifi Led est actuellement en cours de déploiement à Bangui, en Centrafrique. L’engagement de Lifi Led Côte d’Ivoire dans l’électrification et l’extension de la connexion internet en fait un acteur important dans le développement durable et l’économie verte. Il justifie, en outre, Ange Frédérick BALMA parmi les enfants de Brahimakro.

« Nous franchissons une nouvelle étape dans la formulation des propositions qui auront un impact réel sur les populations en Afrique comme ailleurs. Notre solution Lifi permet une économie de plus de 80% de la consommation de l’éclairage. De plus, elle transforme les coûts d’éclairage en un nouveau support de communication ouvert à toutes sortes d’application », déclare Ange Frédérick BALMA, président-directeur général de Lifi Led Côte d’Ivoire.

Le rêve de Lifi Led Côte d’Ivoire est de faire de l’Afrique un continent où la lumière apporte effectivement de l’espoir, celui d’un développement inclusif, a expliqué son PDG. Lifi Led Côte d’Ivoire est une Entreprise de droit ivoirien à fort potentiel de développement, Lifi Led (www.lifi-led.ci) est la première start-up africaine spécialisée dans la fourniture de services de connectivité basés sur l’intégration de solutions Lifi et l’éclairage intelligent (Smart Lighting).

Lifi Led Côte d’Ivoire a bénéficié de l’accompagnement de la Fondation Jeunesse Numérique pilotée par le Ministère de la Communication, de l’Economie numérique et de la Poste. Elle s’emploie à son tour à former et encadrer des Tech entrepreneurs ivoiriens à travers son laboratoire dénommé « BpiLab Invest ». Lifi Led est présente au Burkina Faso, au Mali et en France. La Start-Up ivoirienne s’est vue attribuée une dizaine de distinctions. Son président Directeur général, Ange Frédérick BALMA figure parmi les dix personnalités clés de l’économie numérique de la Côte d’Ivoire.

SOURCE : Abidjan.net

Facebook / Laisser un commentaire
Continuer la lecture
Publicité
Cliquez pour commenter

Laisser une réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

ACTUALITE NATIONALE

Open Access Week / L’UVCI et la Fondation MTN numérisent 6.280 thèses et mémoires.

Publié

on

Ce jeudi 25 octobre 2018, l’Université Virtuelle de Côte d’Ivoire (UVCI) a procédé au lancement de la première édition de l’Open Access Week ou le Libre Accès à l’information et ce, en collaboration avec la Fondation MTN. La dite cérémonie a eu lieu  à l’Amphi A du district de l’Université Félix Houphouët-Boigny en présence de plusieurs personnalités de la communauté universitaire.

Le Directeur de Cabinet du Ministère de l’Enseignement Supérieur et de la Recherche Scientifique (MESRS), Prof Yapi Houphouet Félix, représentant le ministre, Dr Abdallah Albert Toikeusse MABRI s’est dit très heureux d’institutionnaliser le mouvement du libre accès à l’information : « j’encourage cette initiative qui vise à faire connaitre le mouvement de l’Open Access en Côte d’Ivoire et à favoriser un libre accès à l’information scientifique et technique».

Pour le Professeur KONE Tiémoman, il est question de produire des ressources éducatives à travers les travaux de recherches scientifiques, afin d’avoir un esprit de partage.

Les activités du mouvement ont permis à l’UVCI, en collaboration avec la Fondation MTN, de numériser plus de 6280 thèses et mémoires, ce qui représente en réalité plus d’un million deux cents mille pages numérisées.

L’UVCI travaille à développer l’accès à l’information scientifique et technique, qui constitue l’une des clés de réussite et d’excellence pour le développement de la culture numérique. Elle répond ainsi à sa mission d’accompagnement des universités et grandes écoles publiques.

Ce mouvement de l’Open Access Week 2018 est la résultante des trois déclarations internationales appelées les « 3B » : Budapest, Bethesda et Berlin.

Notons que cet événement a été l’occasion pour Mme KONAN PAYNE, Conseillère du Premier Ministre et Présidente du Comité National Ivoirien d’accès à l’Information Pour Tous de l’UNESCO, de tenir une conférence inaugurale sur ‘‘l’accès équitable à l’information et à la connaissance ouverte’’.

La cérémonie s’est achevée par l’inscription des invités sur la base de données francophone des ressources électroniques en sciences humaines et sociales de CAIRN info.

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Facebook / Laisser un commentaire
Continuer la lecture

ACTUALITE NATIONALE

Bibliothèque numérique « Prenez les feuilles » : Le sésame pour réussir devoirs et examens en ligne !

Publié

on

Première plateforme en ligne de partage des connaissances et savoirs scolaires de Côte d’Ivoire, elle a été dévoilée le 19 octobre à Abidjan.

Avec « Prenez les feuilles » (www.prenezlesfeuilles.com), c’est un accès exponentiel  à la plus grande bibliothèque de sujets de devoirs, d’examens et leurs corrigés issus des meilleurs établissements de Côte d’Ivoire. Ladite bibliothèque a été officiellement lancée, le vendredi 19 octobre au Comptoir des artisans à Abidjan-Cocody.

Selon sa conceptrice, Mme Christelle Kouamé-Hien et son équipe de l’agence Merci, qui s’adressait à tout l’écosystème éducatif et numérique, dans un contexte socioéconomique marqué par une digitalisation croissantes des partages des connaissances et une quête de l’excellence, la plateforme ambitionne de « contribuer rehausser le taux de réussite scolaire en Côte d’Ivoire ». L’incidence recherchée, à l’en croire, étant de « mieux préparer les élèves à réussir les devoirs, examens et concours auxquels ils sont soumis dans leur cursus scolaire, inciter à une saine émulation à la progression scolaire dans toutes les matières et développer leur ouverture  d’esprit sur la vie active ».

Offrir via Internet, des devoirs et examens des établissements scolaires de référence, des corrections guidées des sujets traités et astuces de compréhension de certains sujets et thématiques enseignés avec des enseignants, pédagogues, psychologues dédiés, constituent la nomenclature des « Prenez les feuilles ». Qui, in fine, s’érige comme un sésame pour la réussite avec, à la clé, un suivi parental par alerte, une récompense périodique des élèves en progression et une lucarne d’échange sur la vie scolaire, active et les réalités professionnelles pour contribuer à de meilleures orientations. Le tout avec l’onction du ministère de l’Education nationale, de l’Enseignement technique et de la Formation professionnelle, la garantie de l’Artci et l’appui de partenaires divers de l’économie numérique, de la culture et du secteur éducation/formation.

Pour sa phase initiale, c’est le second cycle des établissements du secondaire général, technique et professionnel qui est concerné par la plateforme.

Une bibliothèque numérique (virtuelle ou en ligne ou électronique), pour piqûre de rappel, est une collection de documents (textes, images, sons) numériques (c’est-à-dire numérisés ou nés numériques) accessibles à distance (en particulier via Internet ou Intranet), proposant différentes modalités d’accès à l’information aux publics.

REMI COULIBALY

Facebook / Laisser un commentaire
Continuer la lecture

ACTUALITE NATIONALE

« Africa Code Week » : Lancement de la 4e édition

Publié

on

Du 15 au 26 Octobre, aura lieu, sur toute l’étendue du territoire nationale, la semaine du code africain ou en anglais Africa code week 2018 . Le lancement en Côte d’Ivoire de cette initiative a eu lieu le vendredi 12 octobre, à Abidjan-Cocody

L’objectif à long terme de cette semaine est d’élargir l’accès aux ateliers et aux ressources de codage informatique à plus de 5 millions d’enfants et de jeunes d’ici 2025.

Ayant formé plus de 2000 jeunes à l’édition 2017, les organisateurs (Unesco, Sap) comptent cette année, avec le soutien du ministère de l’Education nationale, triplé le chiffre par 3, soit former environs 6000 jeunes.

La Semaine du code de l’Afrique se divise en deux phases principales : la formation des enseignants, suivie de la formation des jeunes. Qui recevront gratuitement une formation d’initiation basique au langage informatique via le Logiciel « Scratch ». Cette initiative africaine est portée en Côte d’Ivoire par Jokkolabs.

Kamagaté Issouf

Source: Fratmat

Facebook / Laisser un commentaire
Continuer la lecture
Publicité

NOS PARTENAIRES

Abonnez-vous à votre newsletters.

Saisissez votre adresse e-mail pour vous abonner à PlaneteSchool et recevoir une notification de chaque nouvel article par email.

Rejoignez 7 680 autres abonnés

VIDÉO À LA UNE

Publicité

Facebook

Tweets

Publicité

Produits en BOUTIQUE

Produits les mieux notés

Publicité

LES + LUS DE LA SEMAINE