Connecte-toi avec nous

FORMATIONS

Un nouveau secrétaire général nommé à l’ENA

Publié

on

Ackah-Miézan Guillaume, anciennement secrétaire général de l’Ecole nationale d’administration (ENA) a été limogé et remplacé à ce poste par Koffi Koffi Mathieu.

Selon des sources, la passation de charge a eu lieu mardi, entre les deux hommes au sein de ladite école.

Ackah-Miézan Guillaume avait été nommé au poste de secrétaire général de l’ENA, en juillet 2016, en remplacement d’Ernest Irié Tououi Bi, rappelle-t-on.

SOURCE : AIP

Facebook / Laisser un commentaire
Continuer la lecture
Publicité
Cliquez pour commenter

Laisser une réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

FORMATIONS

Côte d’Ivoire/ Les icônes de la paix des universités formés à la vie associative et au leadership

Publié

on

Le département de la recherche de la paix de la fondation Félix Houphouët-Boigny a organisé de mardi à vendredi à Yamoussoukro un séminaire de formation à l’intention des clubs et associations des étudiants des universités autour du thème « vie associative, leadership et culture de la paix ». “Notre ambition, c’est de faire acquérir aux leaders étudiants des connaissances, des valeurs et des compétences sociales et civiques devant leur permettre de créer un cadre de vie et d’étude afin d’améliorer le climat scolaire et le vivre ensemble », a souligné la directrice du département de la recherche de la paix de la Fondation FHB, le docteur Diénéba Doumbia. Le séminaire a rassemblé une cinquantaine d’étudiants, membres du club…

SOURCE: (aip.ci)

Facebook / Laisser un commentaire
Continuer la lecture

FORMATIONS

Côte d’Ivoire-Inter / Paris : Comment devenir tailleur de pierre?

Publié

on

Il faudrait recruter en apprentissage 100 tailleurs de pierre pour assurer la reconstruction de la cathédrale Notre-Dame de Paris. Mais en quoi consiste ce métier? Quelles sont les qualités nécessaires? Quel est le salaire des jeunes diplômés?

Suite à l’incendie qui a ravagé Notre-Dame de Paris, le gouvernement a lancé un «plan formation» appelé «Chantiers de France». L’objectif? Former des milliers de jeunes aux métiers de tailleur de pierre, couvreur, et charpentier. Car comme l’affirme Jean-Claude Bellanger, secrétaire général des Compagnons du devoir, «la reconstruction de Notre-Dame de Paris risque d’être confrontée «à un manque de main-d’œuvre». Selon lui, il faudrait recruter en apprentissage 100 tailleurs de pierre, 150 charpentiers et 200 couvreurs pour assurer la reconstruction de la cathédrale. Cette association créée en 1941 forme des jeunes via l’apprentissage et un tour de France pour devenir compagnon. Ainsi, chaque année, les Compagnons du devoir forment 1 000 charpentiers, 700 couvreurs et 450 tailleurs de pierre.

Ce n’est pas juste tailler des cailloux

Car oui, le métier de tailleur de pierre existe encore. L’Institut national des métiers d’art (INMA) estime à «15 000 le nombre de personnes ayant une activité dans le domaine de la taille de la pierre». Elle dénombre «3 000 entreprises dans le «secteur pierre» en France, dans lesquelles on peut compter 500 entreprises de taille de pierre et de marbrerie».

» LIRE AUSSI – Aux Compagnons du devoir, les jeunes qui se forment aux métiers de l’artisanat sont en deuil

Mais une difficulté majeure s’annonce: «Ces métiers manuels sont peu valorisés et attirent peu», selon Jean-Claude Bellanger. «Effectivement, ces deux, trois dernières années, nous avons constaté une baisse des recrutements. La crise économique de 2008 a fait que nous avions des apprentis mais pas de travail à leur proposer. Le secteur du bâtiment est reparti de plein fouet depuis quelque temps mais nous ne parvenons plus à recruter de jeunes», regrette Sébastien, formateur tailleur de pierre aux Compagnons du devoir. Il s’attriste du fait que ce métier soit peu connu du grand public. «Certaines personnes pensent que le tailleur de pierre taille juste des cailloux. Or, on ne fait pas que ça», se plaint-il. .

SOURCE: (etudiant.lefigaro.fr)

Facebook / Laisser un commentaire
Continuer la lecture

FORMATIONS

Côte d’Ivoire / C2D Education-Formation phase 2: La mobilisation communautaire rétrocédée à la Daps-Coges

Publié

on

Tout le processus de mobilisation communautaire qui accompagne l’opérationnalisation du projet Contrat de désendettement et de développement (Cd2) du secteur éducation-formation sera piloté par la Direction de l’Animation, la Promotion et de Suivi (Daps) des Comités de Gestion des Etablissements Scolaires (Coges).

Un atelier de rétrocession des activités de mobilisation communautaire autour des écoles construites et équipées par le C2D à la Direction de l’Animation, de la Promotion et du Suivi des COGES (DAPS COGES) du Ministère de l’Education nationale, de l’Enseignement technique et de la Formation professionnelle (MENETFP) s’est tenu ce jeudi 18 avril 2019 à Abidjan.

Cet atelier a permis de faire le bilan de la mobilisation communautaire par les ONG autour des 40 collèges de proximité et des 116 écoles primaires du C2D 1, de présenter le Cahier des charges de la mobilisation communautaire autour des 200 collèges à construire par le C2D 2 et le Plan d’actions de la mobilisation communautaire pour cette deuxième phase du C2D.

Différentes communications suivies d’échanges ont été faites au cours de l’atelier : Communication 1 : Bilan de la Mobilisation communautaire du C2D1 par M. Hamed Blé, Responsable Suivi et Evaluation de l’UCP EF ; Communication 2 : Présentation du Cahier des charges du C2D 2 par M. Kamara Bacary, Coordonnateur de l’UCP EF ; Communication 3 : présentation du Plan d’actions du C2D-2 par Mme Germaine EFFI de la DAPS-COGES et Communication 4 : Approche de la mobilisation communautaire de la DAPS-COGES par Dr Kouadio Kouamé David, Directeur/DAPS-COGES.

L’ensemble des parties prenantes à l’atelier ont convenu d’accorder toute leur place aux communautés afin qu’elles soient davantage impliquées dans la vie de l’école.

La cérémonie d’ouverture de l’atelier a été présidé par M. Koné Raoul, Directeur de cabinet adjoint du MENETFP. Pour Raoul Koné, directeur de cabinet adjoint de Kandia Camara, ministre de l’Education nationale, de l’Enseignement Technique et de la Formation professionnelle, cette nouvelle initiative va contribuer à réaliser une meilleure implication des communautés autour des nouveaux collèges. Parce que bien qu’elles soient sensibilisées, ces communautés doivent, dans l’opérationnalisation, être impliquées.

« L’un des problèmes auquel nous sommes confrontés dans les localités abritant ces écoles est l’hébergement des enseignants, la cantine scolaire, l’infirmerie, etc. Nous devons amener les communautés à se mobiliser face à ce genre de problème pour le meilleur fonctionnement », a-t-il indiqué.
Tandis que la clôture a été assurée par M. Faustin Koffi, Inspecteur général de l’Education nationale.

SOURCE: (SCDA/MENETFP)

Facebook / Laisser un commentaire
Continuer la lecture
Publicité

NOS PARTENAIRES

Abonnez-vous à votre newsletters.

Saisissez votre adresse e-mail pour vous abonner à PlaneteSchool et recevoir une notification de chaque nouvel article par email.

Rejoignez les 7 809 autres abonnés

VIDÉO À LA UNE

Publicité

Facebook

Tweets

Publicité

Produits en BOUTIQUE

Produits les mieux notés

Publicité

LES + LUS ET VUS DU MOIS