Connecte-toi avec nous

ACTUALITE INTERNATIONALE

Togo / La Corée du Sud met un fonds de 10 millions $ à la disposition de la Banque mondiale pour soutenir les universités et les instituts de recherche d’Afrique subsaharienne

Publié

on

La Corée du Sud et la Banque mondiale ont conclu, le 23 mai, un accord de partenariat visant à soutenir les universités et les instituts de recherche d’Afrique subsaharienne.

Signé en marge des assemblées annuelles de la Banque africaine de développement (BAD), cet accord permettra de former des talents locaux hautement qualifiés dans des domaines importants pour la transformation de l’Afrique, tels que les énergies renouvelables, le big data, l’intelligence artificielle et l’ingénierie.

En vertu de cette convention, la Corée du Sud mettra en place un fonds d’affectation spéciale de 10 millions $ auprès de la Banque mondiale pour soutenir le Fonds régional de bourses d’études et d’innovations (RSIF).

De façon spécifique, ce programme permettra l’octroi de bourses d’études et de recherche pour les étudiants et les professeurs d’université travaillant sur des technologies de transformation pertinentes en Afrique subsaharienne. Il permettra également le financement de programmes de formation doctorale, mais aussi la recherche collaborative entre les facultés des universités d’Afrique subsaharienne et les universités coréennes dans des domaines prioritaires tels que les technologies de l’information et de la communication, l’énergie solaire, le stockage de l’énergie et l’ingénierie, en mettant l’accent sur les secteurs de croissance innovants.

Pour Annette Dixon, vice-présidente en charge du développement humain de la Banque mondiale, «l’initiative Corée-Afrique vise à encourager les gouvernements africains à renforcer leur main-d’œuvre dans les domaines scientifiques et technologiques. Un atout précieux face à l’évolution rapide des marchés du travail ».

A noter que le Fonds régional de bourses d’études et d’innovations (RSIF) a été créé en 2015, à l’initiative de la Côte d’Ivoire, de l’Ethiopie, du Kenya, du Rwanda et du Sénégal. Il vise à contribuer à la création d’une main-d’œuvre technico-scientifique hautement qualifiée pour répondre aux programmes nationaux de développement et accélérer la transformation socio-économique de l’Afrique subsaharienne.

… suite de l’article sur Autre presse

SOURCE : Agence Ecofin

Facebook / Laisser un commentaire
Continuer la lecture
Publicité
Cliquez pour commenter

Laisser une réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

ACTUALITE INTERNATIONALE

Côte d’Ivoire-Inter / Burkina: une grève paralyse les écoles publiques

Publié

on

La grève de 24 heures lancée sur toute l’étendue du territoire burkinabè par la Coordination nationale des syndicats de l’éducation (CNSE) a paralysé les établissements publics, a constaté APA jeudi à Ouagadougou. Plusieurs écoles publiques de Ouagadougou ont fonctionné au ralenti, tout comme dans d’autres localités du Burkina Faso.

Dans la capitale burkinabè, la plupart des élèves et certains enseignants du public ont préféré rester à la maison, suite au mot d’ordre de grève lancé par la CNSE.

Des grévistes se sont retrouvés à la Bourse de travail de Ouagadougou où s’est tenu le piquet de grève.

Au cours d’une conférence de presse, animée le weekend dernier, les responsables syndicaux avaient indiqué que «d’autres actions seront entreprises, si à l’issue de la grève, il n’y a pas de réaction positive du gouvernement».

Le présent mouvement d’humeur intervient après deux mois de suspension du mot d’ordre de boycott de certaines activités académiques.

SOURCE: (aouaga.com)

Facebook / Laisser un commentaire
Continuer la lecture

ACTUALITE INTERNATIONALE

Côte d’Ivoire / Gabon : Le Sena en grève de trois jours

Publié

on

Le Syndicat de l’éducation nationale (Sena) va observer une grève de trois jours, du 23 au 26 avril, pour contraindre le gouvernement à se pencher sur leurs préoccupations.

Après les élèves, le gouvernement risque de se coltiner les enseignants. À l’issue de son assemblée générale, le 17 avril à Libreville, le Syndicat de l’éducation nationale (Sena) a annoncé une grève d’avertissement de trois jours, du 23 au 26 avril prochain. À travers ce mouvement d’humeur, le syndicat souhaite exprimer son mécontentement.

Le Sena reproche au gouvernement le gel des concours internes à l’École normale supérieure (ENS) et l’École normale des instituteurs (ENI), le gel des carrières des fonctionnaires et celui de la formation des inspecteurs, la non-construction des établissements scolaires depuis 2009 ou encore, l’insécurité dans le milieu scolaire. À cela s’ajoute la précarisation des enseignants issus des promotions 2014, 2015, 2016 et 2017 de l’ENS et l’ENI sans salaires à ce jour ; et, le paiement au compte-goutte des vacations 2018.

SOURCE: (news.alibreville.com)

Facebook / Laisser un commentaire
Continuer la lecture

ACTUALITE INTERNATIONALE

Côte d’Ivoire / Reformes de l’Education nationale : le Sénat va mettre en place une commission pour étudier la question

Publié

on

Le président du Sénat, Dr Lucie Milébou Aubusson épouse Mboussou, a réuni le bureau du Sénat le mercredi 17 avril à Libreville, pour mettre en place une commission qui étudiera la question des réformes de l’Education nationale et soumettre les conclusions au gouvernement.

Au cours de cette réunion, le bureau du Sénat a suggéré la mise en place d’une commission qui aura pour objectif d’étudier les contours des mesures sur l’éducation nationale et de faire des recommandations que le Sénat soumettra, à son tour, au gouvernement.

Cette décision fait suite à la lettre du Sénateur Ernest Ndassikoula relative à une demande de convocation d’une séance plénière consacrée aux questions d’actualité au sein du Gouvernement.

Outre la réunion du bureau de la haute chambre du parlement, Dr Lucie Milébou Aubusson épouse Mboussou a également présidé la conférence des présidents, en présence du ministre d’Etat, ministre des Relations avec les Institutions constitutionnelles, Francis Nkéa Nzigue.

Au nombre des points débattus, figuraient les 12 textes législatives inscrits à l’ordre du jour dont neuf projets de loi et trois propositions de loi.

SOURCE: (alibreville.com)

Facebook / Laisser un commentaire
Continuer la lecture
Publicité

NOS PARTENAIRES

Abonnez-vous à votre newsletters.

Saisissez votre adresse e-mail pour vous abonner à PlaneteSchool et recevoir une notification de chaque nouvel article par email.

Rejoignez les 7 809 autres abonnés

VIDÉO À LA UNE

Publicité

Facebook

Tweets

Publicité

Produits en BOUTIQUE

Produits les mieux notés

Publicité

LES + LUS ET VUS DU MOIS