Connecte-toi avec nous

ACTUALITE INTERNATIONALE

Mali / Scolarisation des filles à Tringa-Marena : L’Aide précieuse de L’AMSCID

Publié

on

L’Association malienne de solidarité et de coopération internationale pour le développement (AMSCID) accompagne la scolarisation des filles. Elle multiplie les initiatives et actions dans ce sens et vient de remettre des trousseaux scolaires aux filles et des bourses d’encouragement aux mamans et enseignants des écoles de la commune rurale de Tringa-Marena. La cérémonie a enregistré la présence du président de l’Association, Bassirou Diarra, du sous-préfet de la commune rurale de Tringa-Marena, Mme Aissata Diarra, du corps enseignant et nombre d’acteurs du développement.
Située dans le cercle de Yelimané dans la Région de Kayes, la commune de Tringa-Marena bénéficie de la solidarité de l’AMSCID et de ses partenaires. Cette association dont l’objectif principal est de participer au développement à la base, en apportant un appui aux populations dans l’identification, la conception, la réalisation, le suivi et l’évaluation des projets de développement. Son accompagnement moral et financier apportera une réelle bouffée d’oxygène aux familles dans la commune en question, en termes de scolarisation des filles.
En effet, 3 filles de la commune ont reçu chacune un trousseau de 6 pagnes et une boîte de pommade. Quant à leurs mamans, elles ont eu des enveloppes à titre d’encouragement à autoriser les filles à aller à l’école. Mais les enseignants ne sont pas restés en marge. Chacun d’eux a reçu une enveloppe pour son implication en faveur de la scolarisation des filles. Ce geste symbolique de l’association a été salué à juste titre par les autorités coutumières et administratives, notamment le chef du village, le sous préfet et le maire de la commune rurale.
L’édile de Tringa-Marena, Mamady Tounkara a apprécié cette aide qui, dit-il, est d’une importance capitale pour l’éducation des filles. Il a aussi rappelé que sa commune, en partenariat avec lAMSCID a mis une commission communale de scolarisation des filles (SCOFI) pour la formation des filles, donc l’avenir des foyers de demain. Cette collaboration a permis de rehausser le taux de scolarisation dans la commune, explique le maire. Par ailleurs, il a rendu hommage à l’AMSCID pour son soutien quotidien aux actions de développement de sa circonscription. Mme le sous-préfet a demandé aux parents de ne pas empêcher les filles d’aller à l’école surtout du fait de mariage et des travaux domestiques. Pour Aissata Diarra, le mariage n’empêche pas les études.
Quant au président de l’AMSCID, il a remercié la population de Tringa-Marena pour avoir répondu à l’invitation. Et Bassirou Diarra d’affirmer que cette cérémonie est une promesse de continuité parce qu’il y a quelques mois, l’association avait remis des kits scolaires aux écoles dans la même commune. Pour lui, cette action est une continuité qui s’inscrit dans la vision et l’engagement de l’association et ses partenaires à soutenir la scolarisation des filles à Tringa-Marena.
L’AMSCID et ses partenaires sont convaincus qu’au-delà des discours, il faut être concret, a souligné M. Diarra, avant d’ajouter que l’octroi aux 36 filles des trousseaux de 6 pagnes et boites de pommade vise à les encourager à bien travailler aux examens de fin d’année. «L’association et ses partenaires comptent sur vous pour relever le défi de la scolarisation des filles», a conclu Bassirou Diarra.
Kadidiatou Diarra, porte-parole des bénéficiaires a, au nom de ses camarades, remercié l’association donatrice pour l’initiative qui aura certainement un impact positif sur l’éducation de leurs filles.

SOURCE : L’essor

Facebook / Laisser un commentaire
Continuer la lecture
Publicité
Cliquez pour commenter

Laisser une réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

ACTUALITE INTERNATIONALE

Côte d’Ivoire-Inter / Burkina: une grève paralyse les écoles publiques

Publié

on

La grève de 24 heures lancée sur toute l’étendue du territoire burkinabè par la Coordination nationale des syndicats de l’éducation (CNSE) a paralysé les établissements publics, a constaté APA jeudi à Ouagadougou. Plusieurs écoles publiques de Ouagadougou ont fonctionné au ralenti, tout comme dans d’autres localités du Burkina Faso.

Dans la capitale burkinabè, la plupart des élèves et certains enseignants du public ont préféré rester à la maison, suite au mot d’ordre de grève lancé par la CNSE.

Des grévistes se sont retrouvés à la Bourse de travail de Ouagadougou où s’est tenu le piquet de grève.

Au cours d’une conférence de presse, animée le weekend dernier, les responsables syndicaux avaient indiqué que «d’autres actions seront entreprises, si à l’issue de la grève, il n’y a pas de réaction positive du gouvernement».

Le présent mouvement d’humeur intervient après deux mois de suspension du mot d’ordre de boycott de certaines activités académiques.

SOURCE: (aouaga.com)

Facebook / Laisser un commentaire
Continuer la lecture

ACTUALITE INTERNATIONALE

Côte d’Ivoire / Gabon : Le Sena en grève de trois jours

Publié

on

Le Syndicat de l’éducation nationale (Sena) va observer une grève de trois jours, du 23 au 26 avril, pour contraindre le gouvernement à se pencher sur leurs préoccupations.

Après les élèves, le gouvernement risque de se coltiner les enseignants. À l’issue de son assemblée générale, le 17 avril à Libreville, le Syndicat de l’éducation nationale (Sena) a annoncé une grève d’avertissement de trois jours, du 23 au 26 avril prochain. À travers ce mouvement d’humeur, le syndicat souhaite exprimer son mécontentement.

Le Sena reproche au gouvernement le gel des concours internes à l’École normale supérieure (ENS) et l’École normale des instituteurs (ENI), le gel des carrières des fonctionnaires et celui de la formation des inspecteurs, la non-construction des établissements scolaires depuis 2009 ou encore, l’insécurité dans le milieu scolaire. À cela s’ajoute la précarisation des enseignants issus des promotions 2014, 2015, 2016 et 2017 de l’ENS et l’ENI sans salaires à ce jour ; et, le paiement au compte-goutte des vacations 2018.

SOURCE: (news.alibreville.com)

Facebook / Laisser un commentaire
Continuer la lecture

ACTUALITE INTERNATIONALE

Côte d’Ivoire / Reformes de l’Education nationale : le Sénat va mettre en place une commission pour étudier la question

Publié

on

Le président du Sénat, Dr Lucie Milébou Aubusson épouse Mboussou, a réuni le bureau du Sénat le mercredi 17 avril à Libreville, pour mettre en place une commission qui étudiera la question des réformes de l’Education nationale et soumettre les conclusions au gouvernement.

Au cours de cette réunion, le bureau du Sénat a suggéré la mise en place d’une commission qui aura pour objectif d’étudier les contours des mesures sur l’éducation nationale et de faire des recommandations que le Sénat soumettra, à son tour, au gouvernement.

Cette décision fait suite à la lettre du Sénateur Ernest Ndassikoula relative à une demande de convocation d’une séance plénière consacrée aux questions d’actualité au sein du Gouvernement.

Outre la réunion du bureau de la haute chambre du parlement, Dr Lucie Milébou Aubusson épouse Mboussou a également présidé la conférence des présidents, en présence du ministre d’Etat, ministre des Relations avec les Institutions constitutionnelles, Francis Nkéa Nzigue.

Au nombre des points débattus, figuraient les 12 textes législatives inscrits à l’ordre du jour dont neuf projets de loi et trois propositions de loi.

SOURCE: (alibreville.com)

Facebook / Laisser un commentaire
Continuer la lecture
Publicité

NOS PARTENAIRES

Abonnez-vous à votre newsletters.

Saisissez votre adresse e-mail pour vous abonner à PlaneteSchool et recevoir une notification de chaque nouvel article par email.

Rejoignez les 7 809 autres abonnés

VIDÉO À LA UNE

Publicité

Facebook

Tweets

Publicité

Produits en BOUTIQUE

Produits les mieux notés

Publicité

LES + LUS ET VUS DU MOIS