Connecte-toi avec nous

ECHO ÉCOLES – LYCÉES ...

Daoukro:Le lycée professionnel s’apprête à accueillir la réforme sur l’enseignement technique

Publié

on

En septembre prochain, le lycée professionnel de Daoukro, dans le cadre de la reforme sur l’enseignement technique, va accueillir de nouvelles filières. Dans ce sens et grâce au Contrat de Désendettement et de Développement ( C2D), cet établissement est en train de connaître une extension ainsi qu’une réhabilitation des bâtiments existants.

Pour se rendre compte de l’évolution des travaux et expliciter les contours de cette réforme aux responsables de l’établissement, une délégation du C2D conduite par Gbatto Manigan, point focal du C2D composante enseignement technique et formation professionnelle, tout comme des représentants du patronat Ivoirien étaient en visite dans les locaux du lycée professionnel.

Pour Gbatto Manigan, quelques inquiétudes demeurent quant à la finition des travaux, qui ont pris du retard. Néanmoins, il reste convaincu que l’entreprise mettra les bouchées doubles, pour que l’ouverture officielle de l’établissement ait lieu effectivement en septembre prochain. Il a souligné que ce sont les nouvelles réformes, qui ont nécessité l’extension de ce lycée et sa réhabilitation. « Les réformes répondent à la problématique: adéquation-formation-emploi.

Le secteur privé avec lequel nous sommes en partenariat nous a donné ses gros besoins qui se résument au domaine du bâtiment, de l’agro-industrie et de la maintenance industrielle. Ce sont dans ces secteurs que les besoins de l’emploi se situent. Il était donc nécessaire d’adapter cet établissement à ces nouvelles exigences, d’où ces travaux’, a t-il indiqué. Et de dire que sur 15 filières à ouvrir, il en aura que 6, qui répondent à la demande du secteur privé.

L’un des responsables de ce secteur, N’Dri Koffi, président de la commission formation et recherche au patronat Ivoirien, même s’il s’est également inquiété de l’avancée des travaux, s’est réjouit qu’au niveau des filières qui ouvriront et des modules de formation, tout soit réglé. « Dans le cadre de la reforme, il est important que les écoles forment des jeunes, qui peuvent être insérés. Dans ce sens, les entreprises connaissent et expriment leur besoin, qui sont transformés en modules de formation.

SOURCE: (education.gouv.ci)

Facebook / Laisser un commentaire
Continuer la lecture
Publicité
Cliquez pour commenter

Laisser une réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

ECHO ÉCOLES – LYCÉES ...

Des tables-bancs offerts au lycée moderne de Bouna

Publié

on

Quarante-cinq tables-bancs ont été offerts au lycée moderne de Bouna, mardi, par le conseil régional du Bounkani.

Ce don a été officiellement remis au proviseur du lycée, Diarra Abiba par le directeur de cabinet du président dudit Conseil, Kangouté Abou Bakary. Il a exhorté la communauté éducative à en prendre grand soin pour une meilleure longévité de ces équipements.

Le proviseur Diarra Abiba a, pour sa part, remercié le donateur avant de lui  témoigner son soulagement d’avoir reçu ces tables-bancs qui viennent ainsi pourvoir certaines salles de classes pour le grand bonheur des élèves.

SOURCE: (aip.ci)

Facebook / Laisser un commentaire
Continuer la lecture

ECHO ÉCOLES – LYCÉES ...

Besoin d’une école primaire dans un village de Doropo

Publié

on

Les populations de Gborodouo, dans la sous-préfecture de Doropo, ont exprimé le besoin d’une école primaire pour mettre fin au calvaire de leurs enfants contraints de parcourir une dizaine de kilomètres par jour pour atteindre l’école la plus proche. ”Ils sont très jeunes pour cette distance”, déplore le chef du village Hien Vokité, qui a ajouté que l’école la plus proche se trouve à Varalé, obligeant les écoliers de  Gborodouo à rester sur place à midi  pour ne rentrer chez eux qu’ à la descente des cours. Pour le chef, la présence d’une école primaire dans le village permettra aux parents d’élèves de faire moins de dépenses pour eux en matière de nourriture et de s’assurer qu’ils sont bel…

SOURCE: (aip.ci)

 

Facebook / Laisser un commentaire
Continuer la lecture

ECHO ÉCOLES – LYCÉES ...

Université Félix Houphouët-Boigny / Les cours suspendus à l’appel du CNEC

Publié

on

Joint au téléphone par ALERTE INFO, le secrétaire général de la CNEC, Johnson Zamina a jugé le salaire des enseignants « en deçà » du doctorat…

Les cours étaient suspendus lundi à l’université de Cocody (la plus grande du pays située à l’Est d’Abidjan) à l’appel de la Coordination nationale des enseignants-chercheurs et chercheurs de Côte d’Ivoire (CNEC), principal syndicat des enseignants des universités publiques, qui réclament entre autres de nouveaux salaires.

Ces enseignants ont entamé lundi une grève de six (06) jours renouvelables pour exiger entre autres de nouvelles primes de recherches, de nouveaux salaires, l’application des nouveaux taux horaires et une amélioration de leurs conditions de travail.

Joint au téléphone par ALERTE INFO, le secrétaire général de la CNEC, Johnson Zamina a jugé le salaire des enseignants « en deçà » du doctorat qu’ils ont, évoquant un arrêt des cours à l’université de Daloa également.

A l’université de Bouaké, M. Zamina a reconnu « quelques petits soucis ».

Des enseignants n’appartenant pas au syndicat étaient à leur poste à l’université de Bouaké tandis qu’à l’université Nangui Abrogoua, l’une des deux universités publiques d’Abidjan, le mouvement n’était pas suivi, selon des professeurs à ALERTE INFO.

SOURCE : (fratmat.info)

Facebook / Laisser un commentaire
Continuer la lecture
Publicité

NOS PARTENAIRES

Abonnez-vous à votre newsletters.

Saisissez votre adresse e-mail pour vous abonner à PlaneteSchool et recevoir une notification de chaque nouvel article par email.

Rejoignez les 8 096 autres abonnés

VIDÉO À LA UNE

Publicité

Facebook

Tweets

Publicité

Produits en BOUTIQUE

Produits les mieux notés

Publicité

REVUE DE PRESSE HEBDO