Connecte-toi avec nous

ACTUALITE NATIONALE

Côte d’Ivoire / Violences en milieu Scolaire : Le lycée moderne de Port-Bouët redevient fréquentable, voici son nouveau rang

Publié

on

Temple de la drogue, du racket, des agressions de tous genres et de la violence, pour ne citer que ceux-ci, le lycée moderne de Port-Bouët est sur le point de redevenir un lycée fréquentable. Occupant la deuxième place en termes de violence lors du classement 2018, cet établissement est à ce jour logé à la septième place, derrière les lycées modernes de Koumassi, Marcory, Yopougon, et d’Adjamé. Et ce, grâce à la mise en place d’un Comité de la sécurité scolaire(Cass).

« Nous étions à la deuxième place. Aujourd’hui avec le nouveau classement, nous sommes à la septième place. Les actions de ce comité ont porté des fruits. Avant le deuxième classement, nos enfants venaient ici avec des couteaux, des bâtons, des cailloux, dissimulés sous leurs tenues, et ils agressaient leurs pairs pour arracher les 200 F cfa que les parents donnent pour le petit déjeuner, prendre même les livres, et les cahiers. A cela s’ajoute le fait qu’il y’avait des gens qui poignardaient leurs camarades. Mais, aujourd’hui, avec le second classement on se rend compte que les choses ont changé positivement, qualitativement. Les enfants et les encadreurs ont pris conscience, de même que les riverains.». Ces propos sont de Ouattara Daouda, censeur-coordonnateur au lycée moderne de Port-Bouët. C’était lors de la cérémonie marquant la première année d’existence du Comité de la sécurité scolaire du lycée. Cérémonie qui s’est déroulée le mardi 07 mai 2019 dans l’enceinte dudit établissement.

SOURCE : (linfodrome.com)

Facebook / Laisser un commentaire
Continuer la lecture
Publicité
Cliquez pour commenter

Laisser une réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

ACTUALITE NATIONALE

Le Lycée municipal d’Adiaké célèbre son 30ème anniversaire

Publié

on

Depuis mercredi, le Lycée municipal d’Adiaké organise les festivités de son 30ème anniversaire. Ces festivités s’achèvent vendredi par les finales de handball, divers jeux et un défilé des élèves. Le Lycée municipal d’Adiaké a ouvert en janvier 1989  avec trois classes de Sixième pour un effectif de 185 élèves, sous la houlette du premier principal, Gadji Thomas. L’établissement compte, aujourd’hui, un effectif de 3 672 élèves pour 45 salles de classe. Le proviseur Gbalé Zézé Charles a annoncé la construction de quatre nouvelles salles de classe, pour la prochaine rentrée scolaire ainsi que la réhabilitation de bâtiments. À la faveur de ce trentenaire, des anciens élèves du lycée ont réhabilité la salle des…

SOURCE: (aip.ci)

Facebook / Laisser un commentaire
Continuer la lecture

ACTUALITE NATIONALE

Le Conseil régional du Bounkani s’enquiert des réalités du Collège moderne de Bouna

Publié

on

Le président du Conseil régional Bounkani, Hien Philippe, a entrepris jeudi une visite au Collège moderne de Bouna pour s’imprégner des réalités de cet établissement.

M. Hien Philippe, accueilli par la direction de l’établissement menée par le principal Ouattara Batiemoko, a constaté, de visu, l’insuffisance de tables-bancs dans les salles de classe.

De nombreux élèves étaient assis à même le sol, tentant tant bien que mal de suivre les cours. Il a promis de mettre tout en œuvre pour améliorer les conditions d’étude des élèves et de travail des enseignants de cet établissement ouvert en 2014.

SOURCE: (aip.ci)

Facebook / Laisser un commentaire
Continuer la lecture

ACTUALITE NATIONALE

40 hectares de forêts primaires à la disposition des étudiants de l’Ufr biosciences

Publié

on

Quarante hectares de forêts primaires situées dans la sous-préfecture de Rubino, département d’Agboville, sont mis à la disposition de l’Université Felix Houphouët Boigny de Cocody, dont 5 hectares pour les phases d’expérimentation, afin de permettre aux étudiants de l’Ufr de biosciences en fin de cycle d’y effectuer des recherches.

A cet effet, une convention a été signée, hier, entre l’Université Félix Houphouët-Boigny d’Abidjan-Cocody et la société Ldci (liguria drague Côte d’Ivoire) à la salle de conférence de l’Ufr biosciences.

A cette occasion, le Pr Kouamelan Essetchi Paul, a présenté les bénéfices de cette convention pour les deux parties. « Il faut dire que la convention signée entre nos deux structures va permettre non seulement à l’Université et en particulier à l’Ufr biosciences d’effectuer ses recherches à travers ses étudiants en fin de cycle, mais également mettre à la disposition de la population une garantie alimentaire, nutrition et santé, grâce à la connaissance de la biodiversité, des ressources naturelles que regorge cette parcelle de forêt », a assuré le doyen de l’Ufr biosciences.

Selon lui, la préservation de ce patrimoine forestier se caractérise par la valorisation des acquis au profit de la société. Le Pr Atta Koffi, vice-président de l’Université, en charge des relations extérieures, a, quant à lui, salué ce partenariat, tout en promettant de faire bon usage de la parcelle de forêt mise à leur disposition. « Cela entre dans la vision de notre institution, il s’agit de construire une université innovante, largement ouverte sur l’extérieur qui va servir à la communauté. Nous ferons bon usage de ce trésor », a-t-il mentionné.

SOURCE: (fratmat.info)

Facebook / Laisser un commentaire
Continuer la lecture
Publicité

NOS PARTENAIRES

Abonnez-vous à votre newsletters.

Saisissez votre adresse e-mail pour vous abonner à PlaneteSchool et recevoir une notification de chaque nouvel article par email.

Rejoignez les 8 093 autres abonnés

VIDÉO À LA UNE

Publicité

Facebook

Tweets

Publicité

Produits en BOUTIQUE

Produits les mieux notés

Publicité

REVUE DE PRESSE HEBDO