Connecte-toi avec nous

ECHO ÉCOLES – LYCÉES ...

Côte d’Ivoire: Frais complémentaires dans les établissements privés : Le RIP-EPT n’en veut plus et lance une pétition

Publié

on

Les membres du bureau local du Réseau Ivoirien Pour la Promotion de l’Education( RIP-EPT) de Bouaké, dirigé par son président Oumar OUATTARA ont lancé le samedi 27 avril 2019 dans les bureaux de l’ONG Action Social pour la Paix( ONG-AS PAIX) de Bouaké au cours d’une conférence de presse , une pétition pour  la suppression des frais  complémentaires en Côte d’Ivoire.

Selon le président Oumar OUATTARA, l’objectif de cette pétition est de recueillir la,position des populations relativement à la suppression des frais complémentaires exigés aux parents des élèves affectés, par l’État, dans les établissements scolaires  privés laïcs et confessionnels de Côte d’Ivoire.

Elle se déroulera sur la période du 11 mars au 30 avril sur l’ensemble du territoire national où chaque comité local, au nombre de 9 doit enregistrer au moins 9 millions de signatures.
À Bouaké, après le démarrage de la pétition le 12 avril 2019, le comité local enregistre à ce jour moins de 500 milles signataires.

Il a donc exhorté les parents ,victimes de cette pratique à se mobiliser pour cette signature afin de recueillir des millions de signatures.

Le président local duRIP-EPT de Bouaké, Oumar OUATTARA a d’abord présenté le contexte de la signature de cette pétition en ces terme.

« l’État de Côte d’Ivoire afin d’assurer l’accès de tous à une éducation de qualité, sur un pied d’égalité, et promouvoir les possibilités d’apprentissage tout au long de la vie a décidé de rendre l’école l’école obligatoire pour les enfants ou jeunes de 6 à 16 ans en adoptant un cadre réglementaire et juridique en 2015.

Cependant face au défi d’orienter et d’affecter tous les enfants admis en classe de 6ème ou en classe de seconde se dresse un autre défi plus complexe et plus oppressant pour les parents des enfants orientés ou affectés dans les établissements privés: payer les frais complémentaires, c’est-à-dire le complément de la scolarité que les parents de l’élève affecté devront payer lorsque les frais de scolarité pratiqués par l’établissement scolaire privé sont supérieurs à l’allocation octroyé par l’État à l’établissement scolaire privé qui accueille l’élève affecté ou orienté. », a-t-il présenté.

Pour le président Oumar OUATTARA, l’État débourse au moins 120.000 francs CFA et 140.000 CFA pour les élèves affectés au premier et second cycle,dans la mesure où le non paiement de ces frais r complémentaires peuvent avoir des conséquences immédiates comme la non admission de l’élève en classe,donc à l’abandon de la scolarité.

SOURCE: (koaci.com)

Facebook / Laisser un commentaire
Continuer la lecture
Publicité
Cliquez pour commenter

Laisser une réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

ECHO ÉCOLES – LYCÉES ...

Le Collège moderne de Bouna doté de tables-bancs

Publié

on

Le Conseil régional du Bounkani avec sa tête son président Hien Philippe, a remis jeudi 50 tables-bancs au Collège moderne de Bouna, afin de combler le déficit dans les salles de classe. Le principal de l’établissement, Ouattara Batiémoko, a témoigné sa gratitude au président du Conseil qui attache du prix à la cause de l’école dans toute la région. Avec un effectif de 965 élèves, le Collège moderne de Bouna, ouvert en 2014, souffrait d’un déficit  en tables-bancs. L’effectif des élèves, de plus en plus croissant, avait contraint certains d’entre eux à s’asseoir à quatre ou à cinq sur un table-banc. D’autres  s’asseyaient à même le sol ou sur des morceaux de briques, pour suivre les cours.

SOURCE : (aip.ci)

Facebook / Laisser un commentaire
Continuer la lecture

ECHO ÉCOLES – LYCÉES ...

Actualisation du plan d’orientation stratégique de l’université Jean Lorougnon Guede

Publié

on

ACTUALISATION DU PLAN D’ORIENTATION STRATÉGIQUE DE UNIVERSITÉ JEAN LOROUGNON GUEDE.
Du 13 au 17 mai 2019, l’Université Jean Lorougnon Guédé de Daloa accueille un atelier d’actualisation de son plan d’orientation stratégique.
Dans le but de coordonner les travaux de cet atelier, le Professeur MERAWA Mohammadou du MESRS et le Professeur Aboubakry NIANE, Directeur du financement de l’Enseignement Supérieur-Sénégal; coordonnateur du projet Enseignement Supérieur/ Banque Mondiale sont présents à Daloa.
Pendant quatre jours, ce sont environ 80 membres de la communauté universitaire de Daloa qui participent à cet atelier.

SOURCE : (MESRSCI)

Facebook / Laisser un commentaire
Continuer la lecture

BOURSES D'ETUDES

Les boursiers des universités ivoiriennes traduisent leur gratitude au gouvernement

Publié

on

Le président de la Plateforme des étudiants boursiers, Attobra Aby Franck, a traduit jeudi la reconnaissance et la gratitude des membres de sa plateforme au gouvernement suite à une rallonge budgétaire qui a permis d’accroître de 7,45 milliards F  CFA en 2015 à 116,4 milliards F CFA en 2018, soit une augmentation de 119,81%. «La bourse nous permet de surmonter les difficiles conditions de vie et d’études. Je demande à nos camarades qui n’en bénéficient pas encore d’être patients et à ceux qui l’ont de l’utiliser de manière positive», a dit Attobra Franck, lors d’une audience que leur accordait le ministre de l’Enseignement supérieur et de la Recherche scientifique, Albert Mabri Toikeusse, à son cabinet. «Nous aurions voulu faire davantage….

SOURCE: (aip.ci)

Facebook / Laisser un commentaire
Continuer la lecture
Publicité

NOS PARTENAIRES

Abonnez-vous à votre newsletters.

Saisissez votre adresse e-mail pour vous abonner à PlaneteSchool et recevoir une notification de chaque nouvel article par email.

Rejoignez les 8 093 autres abonnés

VIDÉO À LA UNE

Publicité

Facebook

Tweets

Publicité

Produits en BOUTIQUE

Produits les mieux notés

Publicité

REVUE DE PRESSE HEBDO