Connecte-toi avec nous

ACTUALITE NATIONALE

Un nouveau bâtiment pour le Centre aéré de la petite enfance d’Aboudé-Kouassikro (Agboville)

Publié

on

Le Centre aéré de la petite enfance d’Aboudé-Kouassikro sera désormais logé dans un nouveau bâtiment, dont l’inauguration a eu lieu samedi, en présence d’autorités locales, ainsi que des partenaires français de l’ONG Mamère, initiatrice du projet.

Bâti sur une surface de 600m², le bâtiment flambant neuf a un coût de 15 millions de FCFA. Son équipement en divers matériels, notamment de cuisine, de jeux pour les tout-petits dont des toboggans et autres, s’évalue à sept millions de FCFA, selon les initiateurs du centre aéré, le couple Koffi, résidant à Paris (France).

Pour Koffi Siméon, secrétaire général de Mamère, le local comprend deux ailes, l’une dédié aux enfants de sept mois à deux ans et demi, placé sous la tutelle du ministère de la Famille, de la Femme et de l’Enfant, quand l’autre, qui va servir à l’encadrement des enfants de trois ans à six ans, relève du ministère de l’Education nationale.

La présidente de Mamère, Nicole Koffi, a appelé les fils et filles, cadres de la localité, les autorités et toutes les bonnes volontés à œuvrer en synergie pour le droit des enfants d’Aboudé-Kouassikro, de la région de l’Agnéby-Tiassa, voire de la Côte d’Ivoire.

‘’Les enfants n’ont pas le pouvoir économique, mais ils ont droit à un extrait de naissance, à l’éducation, à la santé, à l’amour, à l’affection. Nous les adultes, nous avons le devoir de respecter tous leurs droits et de les promouvoir, car ceux dont il s’agit, ce samedi, les enfants d’Aboudé-Kouassikro le méritent, tout comme ceux de toutes les contrées du pays’’, a affirmé Mme Koffi, rappelant que le centre aéré d’Aboudé-Kouassikro a ouvert ses portes en 2016.

Le sous-préfet de la localité a salué le travail d’encadrement abattu par Mamère au profit des tout-petits, exhortant les cadres et la population villageoise à s’approprier leur centre aéré, afin de pérenniser l’œuvre de l’ONG et de ses partenaires nationaux et étrangers.

(AIP)

 

Facebook / Laisser un commentaire
Partager sur
Continuer la lecture
Publicité
Cliquez pour commenter

Laisser une réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

ACTUALITE NATIONALE

CEPE 2019 / Les villes de Grand-Bassam et de Bonon largement au-dessus de la moyenne nationale

Publié

on

Les villes de Grand-Bassam (sud-ouest) et de Bonon (centre-ouest) ont obtenu respectivement 87,17% et 89,22% d’admis au certificat d’études primaires et élémentaires (CEPE), largement au-dessus de la moyenne nationale qui est de 84,48%.

Toutefois, ces résultats restent en deçà des taux réalisés par ces localités l’année dernière à savoir 93% pour Grand-Bassam et 89,75% pour Bonon.

En revanche, d’autres sont en-dessous du taux national notamment la ville de Tanda qui réalise un taux d’admission de 65,19% et Kong, un taux de réussite de 62,91%.

la rédaction

Facebook / Laisser un commentaire
Partager sur
Continuer la lecture

ACTUALITE NATIONALE

L’EPP Krindjabo 3 réalise 100% de réussite au CEPE et à l’entrée en 6ème

Publié

on

L’école primaire publique (EPP) Krindjabo 3 d’Aboisso a réalisé 100 % de réussite au Certificat d’étude primaire élémentaire (CEPE) et à l’entrée en Sixième, a appris l’AIP lundi auprès de la direction de l’école.

Selon le directeur Ehouman François, les 39 candidats de cette école ayant pris part à l’examen ont obtenu chacun un nombre de points supérieur ou égale à 85. Ils sont donc automatiquement admis au CEPE et à l’entrée en Sixième.

A la fin de l’année 2018, l’EPP Krinjabo 3 avait réalisé 96% de réussite au même examen.

Quant à la direction régionale de l’éducation nationale, de l’enseignement technique et de la formation professionnelle (DRENET-FP) du Sud-Comoé, elle a réalisé 86,90% de réussite. Sur les 16 418 inscrits à l’examen, 16 106 y ont pris part et 14007 ont été déclarés admis.

Au plan national, la direction des examens et concours a annoncé 84,48 %  de réussite.

la rédaction

Facebook / Laisser un commentaire
Partager sur
Continuer la lecture

ACTUALITE NATIONALE

BTS 2019 / Plus de 360 candidats à Dimbokro

Publié

on

Au total, 364 candidats prennent part aux épreuves orales de la session 2019 du Brevet de technicien supérieur (BTS) qui ont débuté dans le calme, a constaté l’AIP, lundi, au centre d’examen de l’institut Famah à Dimbokro.

Selon le vice-président du centre, Kamara N’golo, ces candidats sont issus de 11 filières dont la Ressource humaine et communication avec 156 candidats constitue le plus gros contingent. « Les épreuves orales ont bien démarré et nous espérons que les choses vont continuer ainsi », a-t-il souhaité, recommandant aux candidats le sérieux dans leur travail pour avoir les meilleurs résultats et faire de Dimbokro, un centre d’examen de référence.

«Nous avons commencé les interrogations depuis ce matin, c’est le 5ème candidat qui passe devant nous. Il faut dire qu’ils sont un peu stressés », a déclaré le professeur Yao Kouassi Francis, interrogeant en anglais la candidate en assistanat de direction, Ehui Akissi Eugénie.

Les épreuves orales qui prennent fin, vendredi, seront suivies des épreuves pratiques qui se tiendront du 20 au 26 juillet et de l’écrit du 29 juillet au 3 août.

la rédaction

 

Facebook / Laisser un commentaire
Partager sur
Continuer la lecture
Publicité

NOS PARTENAIRES

Abonnez-vous à votre newsletters.

Saisissez votre adresse e-mail pour vous abonner à PlaneteSchool et recevoir une notification de chaque nouvel article par email.

Rejoignez les 795 autres abonnés

VIDÉO À LA UNE

Publicité

Facebook & TWEETER

SUIVEZ-NOUS SUR TWEETER

Publicité

Produits en BOUTIQUE

Produits les mieux notés

Publicité

REVUE DE PRESSE HEBDO

Show Buttons
Hide Buttons