Connecte-toi avec nous

Faits insolites

Un instituteur porté disparu à Abengourou

Publié

on

Brou Anno, instituteur au groupe scolaire Boko Kouao Eugène, dans la commune d’Abengourou, est porté disparu depuis mercredi.

Sorti des cours mercredi, aux environs de 10h, pour effectuer une course, il n’a plus jamais réapparu. « Le mercredi 09 mai dernier, il a dit à un de ses collègues qu’il partait faire une course sans préciser où il allait. Et depuis ce jour, il est introuvable », a affirmé M. Essoh Laur Hugues, conseiller pédagogique du secteur Dioulakro dont dépend l’EPP Dioulakro 4 où l’homme enseignait.

Selon le conseiller pédagogique, une plainte a été déposée par la famille auprès de la gendarmerie et de la police pour faire la lumière sur cette disparition qui serait liée à une transaction portant sur un terrain dans laquelle il est impliquée.

Ce dernier qui a reçu de l’argent pour acquérir un terrain pour le compte de son église, se serait effectivement acquitté de sa mission. Mais les choses vont se compliquer plus tard au moment de la mise en valeur de ce terrain dont d’autres personnes se réclament la propriété.

L’homme, ayant découvert la supercherie, décide alors d’aller voir le vendeur du terrain pour reprendre l’argent qu’il a indûment perçu pour le restituer aux responsables de l’église, afin de ne pas ternir son image auprès de ses coreligionnaires. Ce serait l’objet du déplacement dont il n’est toujours pas revenu, spécule-t-on.

SOURCE : AIP

Facebook / Laisser un commentaire
Partager sur
Continuer la lecture
Publicité
Cliquez pour commenter

Laisser une réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

ACTUALITE NATIONALE

À Cocody, un étudiant découvert ligoté et étranglé au domicile de sa mère

Publié

on

Journée de drame mercredi à Abidjan dans la commune de Cocody. En l’absence de sa mère, un étudiant a été découvert mort au domicile familial en pleine journée comme constaté par KOACI.

 

C’est au quartier de laRiviera Bonoumin que le drame s’est produit mercredi en milieu de journée. Un jeune étudiant dans une université privée qui vivait avec sa mère, a été découvert les membres ligotés puis le cou écrasé par une ceinture au domicile familial.

La veille pourtant, rien ne laissait présager un tel malheur selon la mère du môme de 21ans.

Mais hélas mercredi alors qu’elle se trouvait au boulot, elle a appris la terrible nouvelle d’une voie inconnue au téléphone..

Lapolice criminelle a ouvert une enquête pour faire la lumière sur cette nouvelle affaire, qui remet en question la sécurité à Abidjan.

SOURCE: (koaci.com)

Facebook / Laisser un commentaire
Partager sur
Continuer la lecture

ACTUALITE NATIONALE

BEPC 2019 / Une candidate a accouché à M’Bahiakro au 4e jour de composition

Publié

on

Une candidate aux épreuves du Brevet d’études du premier cycle (BEPC), a accouché, jeudi, à M’Bahiakro, a appris l’AIP auprès du secrétariat de son centre de composition.

Cette jeune fille enceinte avait pris part aux épreuves orales puis aux épreuves écrites des trois premiers jours de cet examen avant d’accoucher jeudi autour de 6h du matin, à la maternité de l’hôpital général de M’Bahiakro.
“Nous avons été informés ce matin par la sœur de la candidate, peu de temps avant le début de la première épreuve de la journée, a révélé le chef du secrétariat du lycée moderne, Socouly Koffi Brice Yannick.
La nouvelle accouchée était effectivement absente dans la salle 5 où elle devait composer. Elle n’a donc pas pu participer à la suite des épreuves de cet examen à grand tirage.
Dans le centre du lycée moderne de M’Bahiakro, 12 candidates au BEPC 2019 portent des grossesses, apprend-on.
SOURCE: (aip.ci)

Facebook / Laisser un commentaire
Partager sur
Continuer la lecture

ACTUALITE NATIONALE

12 cas de grossesses enregistrés au Collège moderne de Raviart

Publié

on

35 élèves issus de la classe de 6ème à la 3ème duCollège  moderne Jeannot Ahoussou-Kouadio deRaviart  ont reçu ce week-end des cadeaux de fin d’année de la part de leur marraine, Patricia Ahoussou, composés de fournitures scolaires.

Les lauréats sont les trois premiers élèves de chaque promotion y compris les 7 élèves de la classe de 3ème qui se sont distingués au cours de l’examen blanc du BEPC.

Le super lot a été raflé par une adolescente de la classe de 3ème 2. Super lauréate, Koffi Amoin Marie Ange Bienvenue a obtenu une moyenne annuelle de 17,85.

La marraine de la cérémonie, l’épouse de Jeannot Ahoussou-Kouadio a promis l’accompagner dans son cursus scolaire après l’étape du BEPC. L’ouverture du collège moderne Jeannot Ahoussou-Kouadio a eu lieu en 2015 avec 109 élèves qui constituent aujourd’hui la promotion 3ème.

Kouakou Antoinette, Principale duCollège  moderne Jeannot Ahoussou-Kouadio deRaviart  a déclaré qu’il reste 72 élèves sur les 109 inscrits en 2015.

Selon elle, cette situation est due aux échecs, aux abandons et surtout aux grossesses en milieu scolaire qui constituent, le plus grand fléau du collège.

Kouakou Antoinette a relevé que l’établissement compte aujourd’hui 466 élèves pour neuf (09) classes physiques dont 212 filles et 328 garçons.

«Le taux d’admission est toujours élevé. Nous avons 403 admis sur 466 dont 41 redoublants et 25 exclus y compris les cas d’abandon,» a ajouté la Principale.

Quant à la marraine,Patricia Ahoussou elle a prodigué de sages conseils aux élèves à ses filleules en les exhortant à être excellents.

«L’excellence repose sur le travail bien fait, sur la rigueur, la persévérance. Vous avez travaillé avec abnégation et sans relâche tout au long de l’année. Aujourd’hui vous méritez que l’on vous récompense car vous êtes des modèles pour vos petits frères et sœurs qui vous suivent. En effet, vous à qui il sera transmis le flambeau vous devez faire mieux que vos ainés, vos prédécesseurs pour que l’année prochaine il y ait plus de récipiendaires et que d’année en année leCollègemoderne Jeannot Ahoussou-Kouadio devienne une référence à l’image de l’illustre personnalité dont le collège porte son nom, »a déclaré la marraine.

Elle a mentionné que la pauvreté ne doit pas être un frein à la réussite, puisque son époux a fait ses premiers pas scolaires dans le village à Raviart.

«C’est vous dire qu’on peut venir d’un milieu défavorisé, qu’on peut venir d’un milieu modeste mais grâce à l’école on peut arriver à devenir quelqu’un d’important dans ce pays. Vous êtes les futurs hauts cadres de ce pays, vous devez avoir de l’ambition,» a-t-elle ajouté.

Douze cas de grossesses auraient été enregistrés au cours de l’année scolaire 2018-2019.

La marraine a demandé aux jeunes filles de penser à leur avenir et avoir de l’ambition pour réussir au même titre que les garçons.

«Ici je voudrais m’adresser aux filles. Comme dit l’adage votre premier mari c’est votre métier. S’il est vrai que je suis madame Ahoussou Kouadio aujourd’hui, il est aussi vrai que je suis Notaire. C’est dire que je travaille. (…) Car lorsqu’il vous arrive de tomber enceinte, pour la plupart c’est l’abandon et c’est vraiment dommage. Refusez la facilité et utilisez votre intelligence dans le bon sens, » a-t-elle souligné.

Patricia Ahoussou leur a enfin demandé de tourner le dos à certaines pratiques, telles que le Broutage etc.

Le Sous-préfet, Yéo Dohogninnina a pour sa part invité les élèves à respecter leurs maitres, leurs enseignants et surtout à être des exemples.

La Présidente de la promotion 3è, Yéo Yolande Xavière, a traduit sa gratitude à la marraine et à l’ensemble du personnel d’encadrement qui durant quatre ans a inculqué des valeurs de travail bien fait aux élèves.

SOURCE: (koaci.com)

Facebook / Laisser un commentaire
Partager sur
Continuer la lecture
Publicité

NOS PARTENAIRES

Abonnez-vous à votre newsletters.

Saisissez votre adresse e-mail pour vous abonner à PlaneteSchool et recevoir une notification de chaque nouvel article par email.

Rejoignez les 844 autres abonnés

VIDÉO À LA UNE

Publicité

Facebook & TWEETER

SUIVEZ-NOUS SUR TWEETER

Publicité

Produits en BOUTIQUE

Produits les mieux notés

Publicité

REVUE DE PRESSE HEBDO

Show Buttons
Hide Buttons