Connecte-toi avec nous

ACTUALITE NATIONALE

Torturé et maltraité, le petit Foua Bi mène une nouvelle vie à la case des enfants

Publié

on

Torturé et maltraité par son oncle, instituteur bénévole à Tiassalé, le petit Foua Bi Emmanuel mène une nouvelle vie à la « Case blanche » centre d’accueil de la Fondation Children of Africa, à la demande de la présidente, la Première Dame, Dominique Ouattara.

Selon une note d’information transmise, mardi, à l’AIP, admis à «La Case des Enfants » depuis le mois de juin, Emmanuel est régulièrement conduit à l’Hôpital Mère-Enfant de Bingerville où il reçoit des soins. Il est soumis à une batterie d’examens dont l’analyse dentaire qui a révélé que le fiston a entre 4 et 5 ans et non 8 ans comme l’ont relevé des sources.

Selon l’un des éducateurs spécialisés du centre d’accueil, le petit garçon se remet peu-à-peu de son traumatisme psychologique et a retrouvé son univers d’enfants, fait de jeux et de camaraderie. « Il a un esprit vif et une intelligence au-dessus de la moyenne », rapporte-t-il.

Directrice de la Fondation, Nadine Sangaré dit avoir reçu des instructions fermes de Madame Dominique Ouattara. Celles qui induisent la prise en charge médicale de l’enfant et son inscription à l’école comme tous ses autres camarades à partir de l’année prochaine.

L’Agence Ivoirienne de Presse (AIP), repris par plusieurs sites internet, avait révélé les sévices corporels dont était victime Emmanuel. Lacéré pendant plusieurs jours et brûlé au feu à l’aide de la lame d’une machette chauffée à blanc au feu par son oncle, le petit « Manu » a eu son salut grâce à l’intervention des voisins.

Conduit au centre de santé rural du village et ensuite à l’hôpital général de Tiassalé pour les premiers soins, le petit Foua Bi sera hébergé par la Soeur Prao Aline, une religieuse et infirmière à l’hôpital qui a sollicité la Fondation Children Of Africa.

(AIP) bsb/fmo

Facebook / Laisser un commentaire
Continuer la lecture
Publicité
Cliquez pour commenter

Laisser une réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

ACTUALITE NATIONALE

RESULTATS AFFECTATIONS EN SIXIEME 2018

Publié

on

RESULTATS CNO 2018 AFFECTATIONS EN 6ème. Veuillez renseigner les informations ci-dessous du candidat pour consulter les résultats d’affectation.

 

Facebook / Laisser un commentaire
Continuer la lecture

ACTUALITE NATIONALE

La 5ème édition du Forum AfricTalents prévue fin septembre 2018 à Abidjan

Publié

on

La 5ème édition du Forum AfricTalents organisée par Le cabinet AFRICSEARCH Côte d’Ivoire aura lieu les 28 et 29 septembre

2018 au Sofitel Abidjan Hotel Ivoire.

L’édition 2018 enregistrera la participation de grands groupes tels que ATTIJARIWAFA BANK, SOCIETE GENERALE, BRITISH AMERICAN TOBACCO, BOLLORE AFRICA LOGISTICS, SIFCA, etc. AfricTalents se veut une plateforme de rencontre entre jeunes diplômés ou cadres expérimentés, désireux de donner un nouvel élan à leur carrière et recruteurs en quête de ressources humaines de qualités en Côte d’Ivoire, en Afrique ou venant d’ailleurs, et aussi de mettre en avant leur marque employeur et communiquer sur leurs activités en Afrique et au-delà.

AfricTalent, c’est également des interventions de dirigeants et de DRH, des conférences d’experts portant sur des thèmes d’actualités en Afrique ou encore des ateliers animés par des coaches expérimentés. AfricSearch est le 1er cabinet de recrutement et de conseil en ressources humaines pour l’AFRIQUE. Il a été fondé en 1996 par Didier Acouetey.

Elisée B.

Facebook / Laisser un commentaire
Continuer la lecture

ACTUALITE NATIONALE

Busisness plan competition : La CGECI met l’accent sur le genre pour l’édition 2018

Publié

on

Le directeur exécutif de la Cgeci Méité Vaflahi a souhaité faire de cette compétition 2018 soit un  évènement qui compte en Côte d’Ivoire.

Busisness plan competition : La CGECI met l’accent sur le genre pour l’édition 2018

Le directeur exécutif de la Confédération générale des entreprises de Côte d’Ivoire (Cgeci), Méité Vaflahi a déclaré ouvert, le vendredi 3 août, l’édition 2018 de la « Business plan competition ». Un autre concours visant à permettre aux jeunes ayant un projet d’éclore et de devenir des champions de demain.

Pour cette année, la Cgeci met l’accent sur le genre, a précisé Méité Vaflahi. Il a toutefois invité les jeunes détenteurs de projets à ne pas hésiter à s’inscrire à cette compétition pour développer leur idée.

La Business plan competition comporte quatre volets. Le capital intelligent (Apprendre aux lauréats comment gérer leurs entreprises),  les speakers séries (Des entrepreneurs confirmés qui parlent de leur parcours et des embûches) , les masters class ( sélectionner des experts pour  expliquer aux jeunes entrepreneurs les rouages ou les spécificités d’une fonction donnée) et enfin le suivi des lauréats par les mentors. Ainsi, pour participer il faut d’abord être un entrepreneur de qualité, pas forcement un professionnel. Répondre aux critères d’éligibilité, avoir un business déjà en opération, avoir une cohérence de l’idée par rapport au marché. Il est aussi prévu un entretien téléphonique puis une visite du site de l’entrepreneur. Il faut ajouter à cette série de critère un formulaire de 24 questions à remplir.

Le directeur exécutif de la Cgeci a souhaité faire de cette compétition  un  évènement qui compte en Côte d’Ivoire. Pour réussir ce pari il entend donner tout l’accompagnement moral. Un peu dans la même idée, la patrone de Capital Connect, Nadine Bla s’est engagée  à soutenir la Bpc à hauteur de 5 millions Fcfa.

Kamagaté Issouf

Source: Fratmat

Facebook / Laisser un commentaire
Continuer la lecture
Publicité

NOS PARTENAIRES

Abonnez-vous à votre newsletters.

Saisissez votre adresse e-mail pour vous abonner à PlaneteSchool et recevoir une notification de chaque nouvel article par email.

Rejoignez 7 658 autres abonnés

VIDÉO À LA UNE

Publicité

Facebook

Tweets

Publicité

ACTUALITE EDUCATIVE