Connecte-toi avec nous

ENSEIGNEMENT SUPERIEUR

Sit in des agents du ministère de l’Enseignement Supérieur, ils disent craindre pour les résultats du BTS 2018

Publié

on

Les agents de l’administration centrale du ministère de l’Enseignement Supérieur et de la Recherche scientifique regroupés au sein du syndicat principal de lutte (SYAAC-MERS), en grève depuis le 24 avril dernier, ont observé un sit-in ce mardi en face de la cité administrative au Plateau, comme rapporté à KOACI, par le secrétaire général dudit syndicat, Modeste Zoulou.

Selon lui, les agents sont venus ce jour pour dénoncer le mutisme de leur ministère  de tutelle face à leurs revendications, mais également interpeller l’opinion nationale et internationale sur la situation qui prévaut dans l’administration du ministère.
« Depuis un moment, des individus non fonctionnaires sont recrutés et payés par Madame le Ministère pour accomplir des taches ponctuelles, laissant le ministère  dans une déliquescence totale.

Retenons que ces individus non fonctionnaires, donc ses mercenaires qui reçoivent aujourd’hui les dossiers des candidats au Brevet de Technicien Supérieur  n’en ont aucune expérience. Cette situation semble nous rappeler l’organisation du BTS 2016 avec des disfonctionnement à nul autre pareille un niveau de fraude jamais égalé du fait de l’inexpérience des acteurs. Si nous prenons garde les résultats du BTS 2018 sera l’une des résultats entaches de la plus grande fraude », a-t-il souligné.

Pour rappel, le SYAAC-MERS est entré en grève pour réclamer l’effectivité de la mesure instaurant le paiement de primes trimestrielles promis par le ministère  de tutelle, à l’issue d’un atelier qu’il a organisé en décembre 2016, à Bingerville.

SOURCE : KOACI.COM

Facebook / Laisser un commentaire
Continuer la lecture
Publicité
Cliquez pour commenter

Laisser une réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

ACTUALITE NATIONALE

Le Professeur Bakayoko Ly Ramata au siège du conseil, économique, social, environnemental et culturel

Publié

on

Madame le ministre de l’enseignement Supérieur et de la Recherche Scientifique, Prof Bakayoko- Ly Ramata a prononcé une conférence ce mercredi 20 Juin 2018 au siège du conseil, économique, social, environnemental et culturel. La conférence portant sur Le Thème : « Vision, Défis et Perspectives de l’Enseignement supérieur, recherche scientifique à l’horizon 2016-2025 » a été prononcée en présence du président de ladite institution Charles Koffi Diby. L’objectif étant de créer un cadre d’échanges entre les deux institutions. IL y va de l’avenir de l’enseignement supérieur, et, partant, de la nation.
Madame le ministre s’est dit honorée de se retrouver dans cette grande institution de la république en vue de prononcer une conférence.
Pour elle, l’Enseignement Supérieur constitue, en effet, un levier fondamental de l’émergence de notre pays, parce qu’il forme le capital humain dont la Côte d’Ivoire a besoin pour construire son développement, économique , social, politique culturel et environnemental. « IL est donc tout à fait légitime que je vous présente les actions majeures que mon département a réalisées dans le cadre du plan national de Développement de l’Enseignement Supérieur et de la Recherche Scientifique pour la période 2016-2025. » a-t-elle dit.

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Facebook / Laisser un commentaire
Continuer la lecture

ENSEIGNEMENT SUPERIEUR

Le Professeur Bakayoko-Ly Ramata invitée des grandes rencontres du conseil économique et social, environnemental et culturel

Publié

on

Madame le ministre de l’Enseignement supérieur et de la Recherche scientifique, le Professeur Bakayoko-Ly Ramata invitée des grandes rencontres du conseil économique et social, environnemental et culturel. Thème : Enseignement supérieur, recherche scientifique et innovation en Côte d’Ivoire.

SOURCE : MESRSCI

Facebook / Laisser un commentaire
Continuer la lecture

ENSEIGNEMENT SUPERIEUR

Des fonctionnaires du MESRS formés au processus de passation des marchés publics

Publié

on

Des directeurs des affaires financières (DAF) du ministère de l’Enseignement supérieur et de la Recherche scientifique (MESRS) et leurs collaborateurs participent depuis lundi, à Yamoussoukro, à un séminaire de formation au processus de passation des marchés publics en vue d’une gestion optimale des dotations budgétaires.

L’atelier de renforcement de capacités est initié par la direction des Finances et du programme du MESRS, en collaboration avec la direction des Marchés publics (DMP). Participent  à la formation, les DAF des établissements publics nationaux (EPN) sous tutelle, des comptables des directions centrales et des administrateurs de crédits.

Le directeur des Finances et du patrimoine, Doumbia Ibrahim, a indiqué que de façon récurrente, le taux d’absorption des crédits d’investissement n’atteint pas un niveau satisfaisant et les investissements qui constituent 70 % du budget sont totalement en contradiction avec les « inextinguibles et immenses » besoins des structures comme si les dotations étaient surestimées.

En sollicitant la DMP pour cette formation, les acteurs des marchés du département ministère de l’Enseignement supérieur et de la Recherche scientifique veulent se donner les moyens pour atteindre, à brève échéance, les objectifs à eux fixés.

Doumbia Ibrahim a souligné qu’il s’agit également d’harmoniser les dossiers d’appel d’offres (DAO) pour gagner du temps et d’assimiler la réforme des marchés publics en cours, pour une gestion efficace et une absorption « parfaite » des crédits budgétaires.

Le directeur des Marchés publics, Youl Sansan, a salué les efforts du MESRS en matière de délai dans la passation des marchés publics en passant de 138,2 jours en 2017 à 94,5 jours au premier trimestre 2018 et surtout des performances en matière de procédure simplifiée.

Il a salué la volonté du MESRS à renforcer la capacité des acteurs des marchés publics, gage d’efficacité et d’efficience dans la gestion des finances publiques.

Le directeur de cabinet, Assane Thiam, représentant le MESRS,  a encouragé les participants à saisir l’opportunité pour corriger toutes les défaillances et à consolider davantage leurs connaissances afin de réduire de façon substantielle les pertes de crédits alloués au MESRS.

SOURCE : AIP

Facebook / Laisser un commentaire
Continuer la lecture
Publicité

NOS PARTENAIRES

Abonnez-vous à votre newsletters.

Saisissez votre adresse e-mail pour vous abonner à PlaneteSchool et recevoir une notification de chaque nouvel article par email.

Rejoignez 7 558 autres abonnés

VIDÉO À LA UNE

Publicité

Facebook

Tweets

Publicité

REVUE DE PRESSE HEBDOMADAIRE EDUCATIVE