Connecte-toi avec nous

ACTUALITE INTERNATIONALE

Sénégal : Macky Sall triple le fonds dédié aux start-up qui passe à 3 milliards CFA

Publié

on

Le président de la République du Sénégal l’avait promis aux start-up digitales lors de la première édition du Forum du Numérique à son initiative. Il est passé à l’acte. Enfin, il va passer à l’acte. A partir de janvier 2019, le montant jusqu’ici fixé à 1 milliard va être triplé. Macky Sall en a fait l’annonce, samedi 24 novembre 2018, au Centre de conférence Abdou Diouf de Diamniadio (Dakar) où il présidait la deuxième cohorte de financement de la Délégation à l’Entrepreneuriat Rapide pour les femmes et les jeunes (DER /FJ).

C’est d’ailleurs à l’occasion de cette cérémonie officielle qui a vu la participation de plusieurs acteurs du secteur que le milliard promis aux start-up issues des Technologies de l’Information et de la Communication a été symboliquement remis aux bénéficiaires. Sur un tout autre registre, interpelé par l’entrepreneur Oumar S. Diallo sur ce que l’écosystème pourrait faire pour lui, Macky Sall a répondu ceci : « Ce que vous pouvez faire pour moi, c’est ce que vous pouvez faire pour le Sénégal ».

Dans son entendement, cela commencera d’abord par « profiter de l’écosystème numérique qui est en consolidation avec l’appui de l’Etat pour véritablement créer des emplois à votre tour et consolider ce tissu puisque l’économie numérique est le futur du monde ». Et pour preuve, « il y a 10 à 15 ans, les majors, c’était les sociétés pétrolières telles que Total » tandis que « aujourd’hui, si vous prenez les 10 majors du monde, on vous parlera de Google et des autres ».

Aussi, le président de la République du Sénégal s’est dit convaincu que « beaucoup d’entreprises disparaitront et ce qui existera n’existera pas encore », en référence à la transformation digitale à l’œuvre dans le monde. Pour conclure, l’homme qui remettra son mandat en jeu le 24 février prochain a appelé l’Afrique à tout faire pour ne pas manquer la révolution numérique après avoir loupé le bouleversement industriel qui a chamboulé la donne dans le monde.

Source:  CIO MAG

Facebook / Laisser un commentaire
Continuer la lecture
Publicité
Cliquez pour commenter

Laisser une réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

ACTUALITE INTERNATIONALE

Côte d’Ivoire-Inter / France: Parcoursup: cette année, les candidats ont formulé près de 7 millions de vœux

Publié

on

Selon les chiffres publiés par le ministère de l’Enseignement supérieur, 650 946 lycéens se sont inscrits sur Parcoursup. 68 % des candidats ont effectué au moins un vœu en licence.

Quelles sont les filières les plus demandées sur Parcoursup? Comme chaque année, le ministère de l’Enseignement supérieur vient de publier les chiffres qui concernent les vœux d’orientation des candidats pour la rentrée 2019. Cette année, 6,9 millions de vœux ont été effectués par les jeunes sur la plateforme d’orientation. «On totalise 8,6 millions de vœux si l’on y ajoute les sous-vœux», précise le ministère de l’Enseignement supérieur.

68 % des candidats ont fait au moins un vœu en licence

La licence est la filière de formation demandée par le plus grand nombre de candidats. «Si 68 % des candidats ont confirmé au moins une licence dans leur liste de vœux, cette part descend à 50 % pour les candidats ayant fait aussi un vœu en BTS», précise une note du ministère. 38 % des candidats ont également formulé un vœu en DUT, 16 % en classe préparatoire aux grandes écoles, et 11 % en Paces.

» LIRE AUSSI – Jean Bastianelli: «Cette année, les élèves sont plus sereins sur Parcoursup»

Au total, 639 905 lycéens préparant le Baccalauréat ont confirmé au moins un vœu sur Parcoursup, un chiffre stable par rapport à l’an dernier. «Les demandes de réorientation des étudiants ont cette année été plus nombreuses: 133 057 étudiants ont confirmé au moins un vœu», précise le ministère.

SOURCE: (etudiant.lefigaro.fr)

Facebook / Laisser un commentaire
Continuer la lecture

ACTUALITE INTERNATIONALE

Côte d’Ivoire-Inter / France: Un lycéen casse la mâchoire de son professeur qui lui demandait d’enlever son bonnet

Publié

on

Un élève d’un lycée de Beauvais (Oise) comparaissait hier pour avoir agressé son professeur dans l’enceinte de l’établissement. Il a été déclaré coupable et condamné à six mois de prison avec sursis et 3 000 euros d’indemnisation.

Une telle violence pour un bonnet. Un lycéen de 18 ans a été jugé en comparution immédiate mercredi à Beauvais (Oise) après avoir agressé un professeur au visage dans l’enceinte de son lycée professionnel Jean-Baptiste Corot alors que celui-ci lui demandait de retirer son couvre-chef. L’élève a porté plusieurs coups au visage de son enseignant, qui ont entraîné une fracture de la mâchoire et quinze jours d’incapacité totale de travail (ITT). L’élève a écopé de six mois de prison avec sursis, d’une mise à l’épreuve de deux ans et d’une indemnisation pour sa victime de 3 000 euros.

» LIRE AUSSI – Université d’Orléans: dix agressions sexuelles sur des étudiantes en une semaine

L’enseignant l’aurait bousculé

L’incident s’est produit mardi, alors que l’enseignant «a demandé à un élève de retirer son bonnet alors qu’il se trouvait dans un couloir de l’établissement» d’après le procureur de la République Florent Boura. «L’élève a retiré son bonnet en manifestant son mécontentement et le professeur lui a demandé s’il y avait un problème. L’élève a alors porté plusieurs coups de poing au visage de l’enseignant», poursuit le procureur auprès de l’AFP.

L’enseignant, âgé d’une cinquantaine d’années, souffre donc d’une fracture de la mâchoire et bénéficie de quinze jours d’ITT. Placé en garde à vue mardi matin, l’élève avait dans u premier temps «reconnu avoir porté plusieurs coups à l’enseignant». Mais lors du procès, deux versions se sont opposées. Selon l’élève, le professeur lui aurait asséné un coup de genou. Un geste auquel il a répliqué par un coup de poing. Des lycéens témoins de la scène ont par ailleurs assuré à France 3 Hauts-de-France que l’enseignant l’avait bousculé. Ce que ce dernier a réfuté.

SOURCE: (etudiant.lefigaro.fr)

Facebook / Laisser un commentaire
Continuer la lecture

ACTUALITE INTERNATIONALE

Côte d’Ivoire-Inter/ France: Les meilleures citations sur la justice, la politique, la morale et la liberté pour le bac

Publié

on

Pour faciliter la préparation de l’épreuve de philosophie, le Figaro a regroupé les thèmes du programme portant sur la vie du citoyen et propose une série de citations susceptibles d’enrichir les copies.

Une fois n’est pas coutume, la première épreuve que les candidats du baccalauréat affronteront en juin prochain sera la philosophie. Si cette matière exige une tête bien faite, elle n’en demande pas moins une tête bien pleine, selon l’adage. Citer des philosophes ou personnages célèbres donne souvent plus de poids à l’argumentation d’une copie. Bien sûr, chaque citation doit être contextualisée, expliquée, et maniée avec précaution pour ne pas détourner le sens que l’auteur lui a conféré.

Le Figaro a récolté une série de phrases emblématiques sur les thèmes suivants, concernant la vie des citoyens: la liberté, le devoir, la morale, la politique, la justice et le droit.

» LIRE AUSSI – Les meilleures citations sur l’amour pour le bac de philo

 «Un prince qui se veut maintenir doit donc apprendre à n’être pas toujours bon.» Machiavel, Le Prince.

Pour Machiavel, la politique est faite de compromis, et parfois même de compromissions. Il distingue le prince des autres hommes, privés, qui doivent toujours agir selon la morale et le bien. Le prince, lui, doit faire preuve de ruse, et parfois mentir, si la sécurité de l’Etat est en jeu. Il doit duper ses ennemis, et privilégier la dureté à la douceur et la bonté pour préserver son peuple.

■ «Agis de telle sorte que la maxime de ton action puisse être érigée par ta volonté en une loi universelle». Emmanuel Kant, fondement de la métaphysique des mœurs.

Il s’agit de l’impératif catégorique, établi par la conscience humaine et auquel elle se doit d’obéir, pour fonder la morale. Cette règle ne connaît aucune condition, contrairement aux impératifs «hypothétiques», ou «conditionnels», dépendant d’un but qu’on veut poursuivre. (Par exemple: ne pas manger trop de sucre pour conserver la santé, faire ceci pour s’enrichir.)

SOURCE: (etudiant.lefigaro.fr)

Facebook / Laisser un commentaire
Continuer la lecture
Publicité

NOS PARTENAIRES

Abonnez-vous à votre newsletters.

Saisissez votre adresse e-mail pour vous abonner à PlaneteSchool et recevoir une notification de chaque nouvel article par email.

Rejoignez les 7 811 autres abonnés

VIDÉO À LA UNE

Publicité

Facebook

Tweets

Publicité

Produits en BOUTIQUE

Produits les mieux notés

Publicité

LES + LUS ET VUS DU MOIS