Connecte-toi avec nous

ENSEIGNEMENT TECHNIQUE ET FORMATION PROFESSIONNELLE

Renforcement de l’Enseignement technique et la formation professionnelle de Côte d’Ivoire, Mamadou Touré échange avec les responsables de la CCI- Paris.

Publié

on

Le Secrétaire d’Etat chargé de l’Enseignement technique et de la Formation professionnelle de Côte d’Ivoire continue de nouer les partenariats à l’extérieur. Depuis le dimanche 11 mars 2018, Mamadou Touré séjourne en France où il conduit une mission de son département à Paris. Lundi 12 mars, le Secrétaire d’Etat a eu une séance de travail avec les responsables de la Chambre de commerce et d’industrie de France avec à leur tête Didier Kling, président de cette structure.

L’objectif de cette mission est d’explorer les voies d’une coopération entre le SE-Etpf et la CCI-Paris pour le renforcement des capacités des enseignants, l’octroi d’opportunités à des jeunes ivoiriens d’aller se former en France dans des filières qui n’existent pas en Côte d’Ivoire, mais qui représentent un réel besoin pour l’économie ivoirienne. Le SE-ETPF, par cette visite de travail, veut aussi s’inspirer de la réforme de l’apprentissage et de la Formation Professionnelle en cours en France.

Mamadou Touré a instruit ses hôtes sur la situation de l’enseignement technique et la formation professionnelle en Côte d’Ivoire, sur la vision du gouvernement ivoirien, sur la stratégie mise en place pour relever le défi de l’inadéquation entre les formations et les besoins de la Côte d’ivoire et les réformes en cours. Notamment l’implication du secteur privé et l’instauration d’un modèle de gouvernance dans les établissements. « Le président de la République et le Premier ministre se sont mobilisés et ont donné d’importance à notre ordre d’enseignement qui devient une priorité du gouvernement. De 2017-2020, nous allons remettre à niveau notre dispositif de formation professionnelle d’enseignement technique. Cela passera par des réformes en profondeur notamment avec les passerelles, l’implication du secteur privé dans tout ce que nous ferons », a-t-il expliqué. Poursuivant, le Secrétaire d’Etat chargé de l’enseignement technique et la formation professionnelle a ajouté que 8 établissements ont été retenus pour la phase pilote. « Ces huit établissements seront coiffés par un comité de gestion de façon paritaire et va réunir des représentants de l’Etat avec les collectivités territoriales. De sorte à ce que les filières de formations choisies par l’apprenant, il puisse avoir des comités de gestion dans les établissements. Le secteur privé, les entreprises qui travaillent dans ces filières vont aider la direction de l’Ecole à mieux articuler les formations, à mieux définir les curricula de formation », a-t-il ajouté. Au terme de la séance de travail, M. Mamadou Touré et Didier Kling ont convenu d’une prochaine réunion (juillet ou Août 2018) pour fixer les pistes de coopération concrètes.

… suite de l’article sur Pôle Afrique

SOURCE : Pole Afrique

Facebook / Laisser un commentaire
Continuer la lecture
Publicité
Cliquez pour commenter

Laisser une réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

ACTUALITE NATIONALE

Grève des enseignants / Les classes du primaire et du préscolaire publics fermées à Daoukro et M’Bahiakro

Publié

on

Les classes du primaire et du préscolaire publics sont fermées à Daoukro et M’Bahiakro depuis lundi à l’appel de la section de l’inter syndicale des enseignants du préscolaire et du primaire de Côte d’Ivoire (ISEPP-CI) de la région de l’Iffou.

Cette intersyndicale a déclenché une grève de quatre jours, du lundi 10 au vendredi 14 décembre, dans tous les établissements préscolaires et primaires publics de Côte d’Ivoire pour obtenir du gouvernement la satisfaction  des points des revendications.

Au nombre de ces revendications il y a la suppression des cours de mercredi, la revalorisation de l’indemnité de logement, la suppression du concours des instituteurs adjoints et l’institution de concours de promotion des au grade A4, indique-t-on.

(AIP)

Facebook / Laisser un commentaire
Continuer la lecture

ACTUALITE NATIONALE

Dimbokro / 450 tables-bancs et 300 ouvrages offerts à trois établissements scolaires .

Publié

on

Le ministère de l’Education nationale, de l’Enseignement technique et de la Formation professionnelle (MENETFP) a remis , lundi, à Dimbokro, 450 tables-bancs à trois établissements scolaires.

L’EPP Bendekro a reçu 100 tables-bancs, le lycée moderne, 200 tables-bancs et le collège moderne, 150 tables-bancs. Cet établissement a reçu en outre 300 ouvrages pour équiper sa bibliothèque.

Les responsables des écoles bénéficiaires ont remercié la ministre Kandia Camara, affirmant que ce don constitue une bouffée d’oxygène qui va permettre d’améliorer les conditions d’apprentissage des apprenants pour de meilleurs résultats scolaires de fin d’année.

“Chaque fois que nos cris de détresse parviennent à l’autorité de tutelle, le gouvernement fait l’effort de répondre favorablement à nos sollicitations”, a reconnu le principal du collège moderne de Dimbokro, Abdoulaye Bamba.

(AIP)

Facebook / Laisser un commentaire
Continuer la lecture

ACTUALITE NATIONALE

Congés anticipés / Dimbokro : Les cours perturbés à la mi-journée

Publié

on

Malgré la volonté des responsables éducatifs qui, très tôt ce matin, ont initié une rencontre pour exhorter à la poursuite des cours jusqu’à la date officielle de départ pour les congés de Noël et nouvel an, fixée au 21 décembre prochain, les élèves ont perturbés les cours dans le secondaire ce lundi, dans la mi-journée à Dimbokro.

Selon les témoins, c’est aux environs de 11h30 mn, qu’un groupe de perturbateurs bien organisés, ont investi le lycée moderne, délogeant à coups de sifflets et jets de pierres élèves et enseignants. « Surexcités, ils passaient en revue toutes les classes mais d’autres élèves se sont opposés à leur sale besogne et une bagarre a éclaté entre élèves, créant une atmosphère d’insécurité dans l’enceinte du lycée », a affirmé la source, indiquant que les perturbateurs ont délogé plusieurs établissements publics et privés qui ont libéré les élèves leur demandant de revenir soit l’après-midi soit le lendemain.

Certains perturbateurs arrêtés par les forces de l’ordre ont été libérés, fait-on savoir.

(AIP)

Facebook / Laisser un commentaire
Continuer la lecture
Publicité

NOS PARTENAIRES

Abonnez-vous à votre newsletters.

Saisissez votre adresse e-mail pour vous abonner à PlaneteSchool et recevoir une notification de chaque nouvel article par email.

Rejoignez 7 697 autres abonnés

VIDÉO À LA UNE

Publicité

Facebook

Tweets

Publicité

Produits en BOUTIQUE

Produits les mieux notés

Publicité

LES + LUS ET VUS DU MOIS