Connecte-toi avec nous

Santé

Raymonde Goudou Coffie appelle le personnel soignant à ‘’un peu plus d’humanisme’’

Publié

on

La ministre de la Santé et de l’Hygiène publique, Raymonde Goudou Coffie, a appelé les médecins à «un peu plus d’humanisme». C’était le lundi 28 mai 2018, au cours de la réouverture des urgences du Centre hospitalier universitaire (Chu) de Treichville.

«Dans vos relations avec les malades, montrez un peu plus d’humanisme», recommande la ministre. «Ayez des mots de réconforts et montrez de la compassion pour que vos malades sentent qu’ils vivent. Et que vous réalisez que vous leur apportez du bonheur par de simples gestes», explique-t-elle, en leur demandant «de tourner la page des insensibilités».

Pour la ministre, le personnel soignant doit être accueillant et faire preuve d’humanisme, de compassion, en réconfortant le malade, par «une attention particulière», un sourire ou de simples gestes.

Pour rappel, les urgences du Chu de Treichville avaient été fermées le 14 mai 2018,  pour des travaux de désinfection.

SOURCE : Fratmat.info

Facebook / Laisser un commentaire
Continuer la lecture
Publicité
Cliquez pour commenter

Laisser une réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

ACTUALITE INTERNATIONALE

Cotonou / Santé : Cnhu – La situation des dialysés inquiète !

Publié

on

Les difficultés rencontrées par les dialysés au Bénin deviennent davantage inquiétantes. Malgré de nombreux cris de détresse lancés par ces derniers via divers canaux, le secours tarde toujours à venir. Invité sur l’émission « Cartes sur table » de la radio Océan FM ce dimanche 12 août 2018, le Secrétaire général permanent des hémodialysés et insuffisants rénaux de l’Uemoa. Edmond Amoussoua déploré la situation des dialysés béninois. Il a d’abord souligné l’absence du Néo-recormon (produit indispensable à la survie des dialysés) pendant trois mois environ. Il reconnaît, par ailleurs, que ce souci a été solutionné il y a quelques jours seulement. « Le Néo-récormon est désormais disponible au Centre national hospitalier et universitaire (Cnhu) Hubert Maga de Cotonou.Les hémodialysés et insuffisants rénaux de ce centre peuvent à nouveau bénéficier de ce produit » a déclaré le Secrétaire général permanent des hémodialysés et insuffisants rénaux de l’Uémoa. Il a également évoqué l’épuisement des machines et du personnel de la structure de dialyse. Une situation qui ne favorise point le mieux-être des dialysés. A en croire Edmond Amoussou, les patients qui subissent la dialyse de 0h à 6 heures du matin ne sont pas bien dialysés. « L’idéal aurait été qu’il ait au plus 3 séances de dialyse par jour afin de mettre les machines au repos à partir de zéro heure pour l’entretien et recommencer à 6h du matin du lendemain », préconise le Secrétaire général permanent des hémodialysés et insuffisants rénaux de l’Uémoa. Autant de difficultés que rencontrent les dialysés au Bénin et qui doivent interpeller les autorités du secteur de la santé. De plus, il est souhaitable que tous les douze (12) départements soient dotés de centres de dialyse en vue d’une efficacité dans la prise en charge des dialysés. Vivement que le gouvernement vienne au secours des dialysés au Bénin !

A.B

Source: Matin libre

Facebook / Laisser un commentaire
Continuer la lecture

Santé

Vers la paralysie des établissements sanitaires publics le 16 juillet ?

Publié

on

Nous l’indiquions dans un précédent article que, la ministre de la santé  et de l’hygiène publique, Raymonde Goudou, était accusée d’avoir « déchiré » la trêve sociale par la coordination de la santé  (Coordisanté ».

A l’issu des réunions concertation et d’analyse du terrain syndical dans le secteur de la santé  publique, un préavis de grève a été déposé auprès de la tutelle portant sur les revendications à caractère financier, administratif, adamique et technique, a-t-on appris ce jeudi de source syndicale.

Conformément donc à cette résolution, la Coordisanté  a décidé dans un premier temps de privilégier le dialogue avec la ministre et avec toutes les autorités compétentes, afin de parvenir très rapidement à des solutions concrètes, satisfaisantes et durables.

Elle prévient que, en cas d’échec des négociations, elle observera un arrêt de travail à partir du lundi 16 juillet prochain dès 7h30, dans tous les établissements sanitaires publics du pays, jusqu’à satisfaction de leurs revendications.

SOURCE : KOACI.COM

Facebook / Laisser un commentaire
Continuer la lecture

ACTU EN IMAGE

Vague d’affectations des agents de santé en Côte-d’Ivoire / Mutation directe tous les agents de santé ayant 5 ans d’âge à leur poste.

Publié

on

Le Directeur de Cabinet adjoint de la Ministre de la Santé M. Abblé Ekissi et le Directeur de l’Institut de Cardiologie d’Abidjan (ICA) le professeur Séka Remi, et Madame Ahérou Victoire responsable du service juridique ont animé une conférence de presse le samedi 30 juin 2018 pour donner les raisons des vagues de mutation des agents qui suscitent actuellement un mouvement d’humeur dans ce secteur d’activité.
« Un ministre est tenu par un résultat et ceux qui fournissent ces résultats, ce sont les Ressources Humaines, il appartient donc au responsable de la structure de faire des études, et de déterminer les points de faiblesse et envisager des solutions, je crois que c’est ce que Madame la Ministre a fait. elle a commencé à opérer des mutations et ceci est fondé sur la base d’un constat que beaucoup de personnes avaient plus de 10 ans d’âge à leur poste et c’est pourquoi Madame la Ministre a jugé nécessaire de faire ces mutations, afin de donner un coup d’accélérateur au personnel pour que les structures puissent marcher ‘’, a expliqué d’entrée de jeu M. Ablé Ekissi, directeur de Cabinet adjoint de la ministre de la Santé .

Justifiant par ailleurs que cette vague de mutations concerne tous les agents de santé ayant 5 ans d’âge à leur poste. Et que l’objet essentiel est d’éviter la routine, que les agents se pérennisent à leur poste. Ces mutations qui, ajoute-t-il, ont débuté depuis le 1er juin dernier concernent tous les agents de santé sans exception, même les délégués des syndicats. Elles ne visent personne ». Puis ce responsable d’ajouter en guise d’explication : « C’est une question d’efficacité, madame la ministre n’a pas de souci de pouvoir brimer quelqu’un, de sanctionner, elle n’a jamais eu de problème avec le personnel de santé, sa seule préoccupation c’est l’efficacité, la performance des établissements sanitaires, son souci majeur est que les populations soient en bonne santé, il n’y a pas d’autres considérations », commentant toutefois qu’il serait faux d’établir une corrélation entre la question des primes et les affectations.

A sa suite, le Directeur général de l’Institut de cardiologie d’Abidjan le Professeur Séka Remi a renchéri en précisant pour sa part « qu’il n’y a aucun lien entre les événements de juin 2017 et ces mouvements d’humeur annoncés à l’Institut de cardiologie d’Abidjan , et qu’aucune sanction n’a été prise contre les agents qui ont eu des écarts de conduite. Nous avons plutôt privilégié la concertation car nous étions persuadés qu’il s’agissait d’une mauvaise information ».

Le texte qui va procéder à la distribution des primes sera bientôt disponible a-t-il révélé, en plus il s’est dit heureux que ses agents soient redéployés. « Le fait de donner des primes aux médecins n’est pas contraire aux textes, ce que fait l’Institut de Cardiologie provient de la hiérarchie », a précisé le professeur Séka Remi. « Les affectations sont une décision gouvernementale et les agents doivent plutôt être reconnaissants vis-à-vis de leur Ministre », a-t-il conseillé plus loin dans son élan d’explication afin de rassurer ses agents, annonçant toutefois, que les primes de 2017 seront payées bientôt.

La juriste du ministère de la santé, Madame Ahérou Victoire a une fois de plus rassuré que le texte portant le paiement des primes est en bonne voie, il sera signé dans un proche délai.

Albert Zatté Par C.connectionivoirienne

Facebook / Laisser un commentaire
Continuer la lecture
Publicité

NOS PARTENAIRES

Abonnez-vous à votre newsletters.

Saisissez votre adresse e-mail pour vous abonner à PlaneteSchool et recevoir une notification de chaque nouvel article par email.

Rejoignez 7 662 autres abonnés

VIDÉO À LA UNE

Publicité

Facebook

Tweets

Publicité

ACTUALITE EDUCATIVE