Connecte-toi avec nous

ACTUALITE INTERNATIONALE

Ouaga / Année scolaire 2017-2018: l’excellence célébrée à Kosyam

Publié

on

Les meilleurs élèves du Burkina Faso ont été distingués ce 18 août au palais de Kosyam, à la faveur de l’initiative dénommée « prix de l’excellence scolaire du président du Faso ». Leurs efforts déployés, durant lannée scolaire 2017/2018, pour être à la tête du peloton dans le classement national, ont été récompensés par des attestations, des kits scolaires et des sommes dargent. Empêché, le président du Faso a été représenté par le premier Ministre Paul Kaba Thiéba.

Installés aux premières loges de la salle polyvalente du palais présidentiel, les 95 lauréats issus des régions ont été félicités, encouragés et récompensés par les plus hautes autorités. Sur la base des critères dâge, et des résultats scolaires, ces meilleurs élèves ont été sélectionnés par un jury, parmi les nouveaux lauréats de la dernière session du Certificat dEtudes Primaires (CEP), du Brevet dEtudes du Premier Cycle (BEPC), du Certificat dAptitude professionnelle (CAP), du Brevet dEtudes professionnelles (BEP), et des Baccalauréats général, technologique et professionnel. Ils sont repartis avec des attestations de mérite, des kits scolaires, des ordinateurs ou tablettes selon les niveaux et des sommes dargent. En plus de ces lots, les heureux du jour ont bénéficié dune gratification du président Roch Marc Christian Kaboré allant de 200 000 FCFA à 1 million de FCFA selon les diplômes.

Dans un discours livré par le ministre de l’éducation nationale et de l’alphabétisation, le Pr Stanislas Ouaro, le président du Faso, a salué les taux de succès enregistrés cette année aux différents examens scolaires malgré un contexte sécuritaire difficile, et la fronde sociale qui a secoué le monde éducatif durant quatre mois. Ces taux de réussite sont de 64,45% au CEP, 42,91% au BEPC et 44 % au Baccalauréat. Aux jeunes, le président Kaboré a rappelé que « dans le monde d’aujourd’hui et surtout dans celui qui se dessine pour demain, il n’y a pas de place pour les moyens encore moins pour les médiocres : seuls les excellents sont invités à la compétition ».

Au sujet des menaces terroristes qui ont conduit à la fermeture des classes dans certaines localités du pays, le président du Faso a pris l’engagement de tout mettre en œuvre pour sécuriser et pacifier l’ensemble des zones en situation d’insécurité.

A la fin de la cérémonie et après les photos de famille avec les lauréats, le premier Ministre Paul Kaba Thiéba a rendu hommage, devant la presse, aux enseignants et aux parents d’élèves qui n’ont pas ménagé leurs efforts pour l’obtention des résultats célébrés. Il a indiqué que « c’est un travail d’ensemble dans lequel les enseignants, les parents délèves et les enfants, font des efforts de manière soutenue ».

Avant de quitter le palais présidentiel, les lauréats ont eu un moment convivialité avec les autorités autour d’ un cocktail offert en leur honneur.

Direction de la communication de la présidence du Faso

Source: FasoZine

Facebook / Laisser un commentaire
Continuer la lecture
Publicité
Cliquez pour commenter

Laisser une réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

ACTUALITE INTERNATIONALE

Burundi : Trois écolières emprisonnées pour avoir gribouillé la photo du Président

Publié

on

Trois écolières, accusées d’avoir griffonné la photo du PrésidentPierre Nkurunziza Rechercher Pierre Nkurunziza ont été emprisonnées, mercredi 20 mars, en attendant leur procès, ont rapporté une ONG et une source judiciaire.

Les adolescentes dont l’ âge varie entre 15 et 17 ans ont été arrêtées pour des gribouillages sur la photo du Président burundais Pierre Nkrunziza puis emprisonnée à la maison d’arrêt pour mineurs de Ngozi, dans le nord du Burundi.

« La Chambre de conseil – un collège de trois juges chargés de statuer sur la détention – a décidé « que les trois fillettes âgées de 15, 16 et 17 ans et qui sont poursuivies pour outrage au chef de l’Etat, soient écrouées » à la maison d’arrêt pour mineurs de Ngozi, dans le nord, a déclaré une plateforme de la société civile le Fenadeb.

Elles risquent jusqu’à cinq ans de prison et 250 euros d’amende pour « outrage à chef d’Etat », selon le Code pénal burundais.

La décision des juges a été confirmée par une source judiciaire qui a précisé que les écolières ont écrouées dès mercredi après-midi.

En 2016 , plus de 230 élèves ont été exclus provisoirement de leur école pour outrage après avoir gribouillé des photos de Nkurunziza puis condamnées jusqu’ à 20 ans de prison avant d’ être blanchis et réintégrés dans leur école face au tollé.

SOURCE : (koaci.com)

Facebook / Laisser un commentaire
Continuer la lecture

ACTUALITE INTERNATIONALE

Côte d’Ivoire/ Inter/ Une cinquantaine de collégiens italiens sauvée d’une prise d’otages

Publié

on

La police italienne a sauvé, mercredi, de justesse, 51 collégiens pris en otage et menacés dans un bus par leur chauffeur à Crema (près de Milan) L’homme, un Italien d’origine sénégalaise, a invoqué le sort des migrants africains morts en mer Méditerranée avant d’incendier le véhicule. “C’est un miracle, car cela aurait pu être un carnage. Les carabiniers ont bloqué le bus et fait sortir tous les enfants”, a déclaré à la presse le procureur de Milan, Francesco Greco. Le chauffeur, Ousseynou Sy, âgé de 47 ans, italien depuis 2004, chauffeur scolaire, a été interpellé sous les chefs de “prise d’otage, massacre et incendie” avec la circonstance aggravante de “terrorisme”. Selon son avocat,…

SOURCE : (aip.ci)

Facebook / Laisser un commentaire
Continuer la lecture

ACTUALITE INTERNATIONALE

Côte d’Ivoire/ Inter : Le premier prix francophone de l’innovation dans les médias décerné à «Enquet’Action»

Publié

on

Le premier prix 2019 de l’innovation dans les médias, décerné chaque année par la Francophonie, RFI et Reporters sans frontières, a été remis, mercredi, à Paris, à « Enquet’Action », un site internet d’investigation haïtien lancé en 1997 par un petit groupe de journalistes qui propose à ses lecteurs des enquêtes fouillées sur des sujets de société, parfois sensibles. Le deuxième prix a été décerné à « Yaga » («raconter » en langue kirundi), une plateforme de blogs qui permet aux jeunes de s’exprimer quotidiennement sur des thématiques variées à travers les médias sociaux en promouvant le dialogue et la paix. « Yaga » produit des vidéos, des billets, des enquêtes, des dossiers, et informe et forme les jeunes burundais sur l’utilisation…

SOURCE: (aip.ci)

Facebook / Laisser un commentaire
Continuer la lecture
Publicité

NOS PARTENAIRES

Abonnez-vous à votre newsletters.

Saisissez votre adresse e-mail pour vous abonner à PlaneteSchool et recevoir une notification de chaque nouvel article par email.

Rejoignez les 7 771 autres abonnés

VIDÉO À LA UNE

Publicité

Facebook

Tweets

Publicité

Produits en BOUTIQUE

Produits les mieux notés

Publicité

LES + LUS ET VUS DU MOIS