Connecte-toi avec nous

ACTUALITE NATIONALE

Lycée municipal de Sikensi / Les enseignants réclament l’exclusion des élèves fauteurs de troubles

Publié

on

Les personnels du Lycée municipal de Sikensi, en grève depuis lundi contre le départ anticipé des élèves en congés de Noël, ont réclamé, mardi, “l’exclusion immédiate des fauteurs de troubles  identifiés”, des établissements secondaires du  département de Sikensi.

Ce préalable “non négociable” des syndicats à été revendiqué par leur porte-parole, Boli James Rufin Véahi, en présence de la directrice départementale de l’Education nationale, de l’Enseignement technique et de la Formation professionnelle de Tiassalé, Mme Asseu Valentine, en mission dans l’établissement pour résoudre le problème.

Le cas de l’élève Yacouba Ibrahim, en classe de 1ère A3 au Lycée, reconnu par plusieurs témoins comme un activiste en la matière, a été particulièrement évoqué dans la salle de réunion.

Mme Asseu Valentine, favorable à l’exclusion du mis en cause, a plaidé auprès des grévistes afin qu’ils lui accordent le temps nécessaire pour faciliter les recherches et sanctionner les perturbateurs de l’école à Sikensi.

L’autorité administrative a aussi apporté son soutien et son réconfort moral aux enseignants exerçant dans l’insécurité. Elle les a encouragé à soutenir leur proviseur, Diomandé Zibo Sopoudé, dans l’atteinte de meilleurs résultats scolaires en fin d’année.

Concernant sa doléance relative à la limitation de la durée de la grève à deux jours, les protestataires ont annoncé donner une suite à l’issue d’une assemblée générale programmée séance tenante pour ce mercredi.

Le débrayage des personnels du Lycée municipal de Sikensi devait prendre fin vendredi.

(AIP)

Facebook / Laisser un commentaire
Continuer la lecture
Publicité
Cliquez pour commenter

Laisser une réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

ACTUALITE NATIONALE

38 000 Etudiants ont bénéficié d’environ 15 milliards de FCFA de bourses au titre de l’année académique 2017-2018

Publié

on

38.000 étudiants ivoiriens ont bénéficié d’ d’environ 15 milliards de FCFA de bourses  et de secours financiers au titre de l’année académique 2017-2018.

L’information a été révélée lundi à Abidjan par le premier ministre,Amadou Gon  Coulibaly, à l’ouverture de la Concertation nationale sur l’enseignement supérieur et la recherche scientifique.

« En ce qui concerne les étudiants, pour l’année académique 2017-2018, les enveloppes allouées au titre des bourses  et secours financiersen Côte d’Ivoire s’élèvent à environ 15 milliards de FCFA, pour 38 000 étudiants », a révélé le chef du gouvernement comme rapporté par les services de la Primature.

En ce qui concerne les cités non encore réhabilitées, Amadou Gon a rassuré qu’elles le seront, afin de créer un environnement propice à l’épanouissement des étudiants dans les résidences universitaires.

SOURCE: (koaci.com)

Facebook / Laisser un commentaire
Continuer la lecture

ACTUALITE NATIONALE

A l’université de Cocody, plusieurs étudiants font une marche blanche pour demander la réouverture des inscriptions des années 2016-2017 et 2017-2018

Publié

on

Ils sont plusieurs milliers à se retrouver dans cette situation. Ces nombreux étudiants des facultés de l’université Félix Houphouët Boigny de Cocody n’ont pas pu s’inscrire dans le délai en ce qui concerne les années universitaires 2016-2017 et 2017-2018.

La présidence de l’université intransigeante estime que ces nombreux étudiants qui n’ont pas pu s’inscrire dans les délais prescrits pour ces deux années ont tacitement abandonné les cours.

En ce qui concerne les inscriptions de 2017, la scolarité de l’université considère que l’année académique 2017-2018 est terminée. Elle a même lancé les inscriptions pour l’année 2018-2019 pendant qu’il y a des facultés qui n’ont pas encore fini leur programme, confie à KOACI certains étudiants concernés.

Selon les informations en notre possession, il y a un véritable décalage entre le calendrier de la présidence  de l’université et celui des différentes facultés.

Ainsi, comme constaté sur place dans la journée d’hier lundi, plusieurs étudiants qui se retrouvent dans cette situation ont initié une marche blanche pour implorer la clémence du président de l’université de Cocody Abou Karamoko pour la réouverture des inscriptions universitaires des années 2016-2017 et 2017-2018.

Vêtus de blanc, ces étudiants ont souhaité que leurs doléances puissent être prises en compte.

Pour l’heure, la présidence de l’université reste intransigeante. Tous les étudiants qui n’ont pas payé les inscriptions des années antérieures sont renvoyés. Ces étudiants pour être réintégrés devront signer un document qui stipule qu’ils doivent reprendre les années concernées.

«On nous informe que ces étudiants doivent signer un document de réintégration qui implique que leur année n’est pas validée. Ils vont donc reprendre leurs années. Ce n’est pas juste on peut quand même être clément et penser à l’avenir de ces milliers d’étudiants. Ce sont assez d’étudiants de plusieurs facultés qui sont concernés dans cette affaire. Le président impute la responsabilité aux étudiants », nous confie Attoubré Gnamien, étudiant en Master de Géographie à l’université de Cocody.

Les manifestants ont été reçus par le secrétaire général de la présidence après leur marche. Ce dernier dit avoir pris leurs revendications en compte et a promis de les transmettre au président.

SOURCE: (koaci.com)

Facebook / Laisser un commentaire
Continuer la lecture

ACTUALITE NATIONALE

Un groupe scolaire de Grand-Lahou va disposer bientôt d’un bâtiment de trois classes

Publié

on

Un bâtiment de trois classes sera construit au groupe scolaire primaire publique d’Adaïdoukou, dans la sous-préfecture de Lauzoua (Sud-ouest, région du Lôh-Djiboua), un don de la Société Coopérative Etrayawle café cacao (SCOOPECO). Le président du Conseil d’administration de la coopérative donatrice, Kouakou Olivier a indiqué qu’en octobre 2018, sa structure avait promis réaliser ce bâtiment dans le cadre des actions sociales qu’elle mène. “Le groupe scolaire d’Adaïdoukou est très peuplé et notre souci est de permettre à tous les enfants d’aller à l’école et d’éviter de se retrouver dans les plantations”, a-t-il relevé, au cours de cette cérémonie, vendredi. Kouassi Kouamé Norbert,…

LIRE LA SUITE….

SOURCE: (aip.ci)

Facebook / Laisser un commentaire
Continuer la lecture
Publicité

NOS PARTENAIRES

Abonnez-vous à votre newsletters.

Saisissez votre adresse e-mail pour vous abonner à PlaneteSchool et recevoir une notification de chaque nouvel article par email.

Rejoignez les 778 autres abonnés

VIDÉO À LA UNE

Publicité

Facebook

Tweets

Publicité

Produits en BOUTIQUE

Produits les mieux notés

Publicité

REVUE DE PRESSE HEBDO