Connecte-toi avec nous

ACTUALITE INTERNATIONALE

Lomé / CAPA gate Pr Wolou se défend : «J’affirme que la pratique des points de jury est légale»

Publié

on

Magouilles et fraudes dans le cadre de l’examen du CAPA (Certificat d’aptitude à la profession d’avocat), Komi Wolou serait-il vraiment trempé jusqu’aux os ? Certains journaux le pensent. Le Doyen de la Faculté de droit de l’université de Lomé est accusé d’avoir favorisé des candidats dans le cadre de cet examen promotion 2015-2017. L’intéressé se défend.

Dans une mise au point publiée sur les réseaux sociaux dimanche soir, Komi Wolou a d’abord tenu à préciser qu’il a été membre du jury non pas en sa qualité de Doyen de la faculté de droit de l’université de Lomé, mais en tant que directeur du CAPA. « Je voudrais relever que ce n’est pas en ma qualité de Doyen que j’ai été membre de ce jury, mais en celle de directeur du CAPA que je dirige depuis 2005 », a-t-il expliqué.

Le professeur de droit privé est accusé d’avoir favorisé des candidats, en leur octroyant des notes de jury. Une pratique normale selon l’intéressé : « J’affirme que la pratique des points de jury est légale. Ensuite, je n’ai pas de voix prépondérante au sein du jury de 7 membres qui a délibéré ».

«La pratique des points de jury constitue une constante de tous les jurys d’examen. […] Bon nombre d’avocats aujourd’hui au barreau de Lomé ont bénéficié de ces points de jury, tant dans leur cycle que lors des examens de CAPA », a-t-il ajouté.

Pr Wolou soutient par ailleurs qu’il n’a « aucune relation particulière avec les candidats repêchés » et met au défi ses pourfendeurs de « réléler, s’il en existe un, les liens qui auraient justifié » qu’il intervienne « en faveur d’un candiadt donné ».

En outre, Wolou rappelle à l’Ordre des avocats qui l’accuse d’avoir utilisé une méthode dénuée de tout fondement juridique, qu’ « en cas de fraude lors d’un examen, la juridiction compétente n’est pas la chambre administrative de la Cour suprême, mais les juridictions pénales ». Le Doyen de la Fac de droit s’étonne aussi de ce que ses accusateurs pensent que le jury puisse « afficher publiquement à la faculté de droit, les notes obtenues par les candidats et les points de jury qui leur ont été octroyés, si cela était une manœuvre frauduleuse ».

S’agissant de son épouse qui aurait réussi à l’examen du CAPA grâce à ses « magouilles », l’universitaire et homme politique signale qu’elle « a réussi au CAPA en septembre 2001 » alors que lui n’était « associé ni de près ni de loin à l’organisation du CAPA ». « Elle n’était pas encore non plus mon épouse. Le CAPA était dirigé à l’époque par les Doyens Foli t Tordjo », écrit Pr Komi Wolou qui a fini sa mise au point par une petite phrase d’amour : « je suis fier d’elle ». Comme pour dire à son épouse que la vie continue malgré tout. … suite de l’article sur Autre presse

Source: Courrier d’Afrique 

Facebook / Laisser un commentaire
Continuer la lecture
Publicité
Cliquez pour commenter

Laisser une réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

ACTUALITE INTERNATIONALE

Résultats du BTS session 2018 sont disponibles / Consulter votre résultat.

Publié

on

Veuillez consulter votre Résultats du BTS session 2018 sont disponibles / Consulter votre résultat.
COMMUNIQUE RELATIF AU BTS 2018 / LES RÉSULTATS DU BTS SONT DISPONIBLES

 



Facebook / Laisser un commentaire
Continuer la lecture

ACTUALITE INTERNATIONALE

Lycée moderne de Bouna / Escale d’un bibliobus de la Fondation Children of africa à Bouna

Publié

on

Un bibliobus de la Fondation Children of Africa a fait une escale, samedi, au lycée moderne de Bouna pour conduire une séance de lecture-découverte.

La venue du bibliobus à Bouna est initiative de l’ONG Hessed Côte d’Ivoire et du conseil municipal de Bouna, en collaboration avec la Fondation Children of Africa. L’initiative vise à susciter l’éveil et le goût de la lecture chez les élèves.

Le proviseur du lycée moderne de Bouna, Diarra Abiba, s’est réjoui de la tenue de cette activité dans son établissement, et a remercié l’ONG Hessed. Il a invité sa présidente Koblan-Huberson Patricia à davantage œuvrer pour le rayonnement de l’Education, dans le Bounkani.

La présence de ce bibliobus dans la région du Bounkani remonte à septembre. Et depuis cette date, plusieurs localités de la région ont été visitées. Le bus contient 3000 livres et reste un cadre d’apprentissage, de découverte et de divertissement destiné aux jeunes lecteurs.

La prochaine escale du bibliobus est l’école primaire publique (EPP) Bouna 1.

(AIP)

Facebook / Laisser un commentaire
Continuer la lecture

ACTUALITE INTERNATIONALE

Côte d’Ivoire / Une feuille de route remise aux encadreurs des clubs des élèves amis de la Chine

Publié

on

Le président du Réseau des enseignants ivoiriens amis de la Chine (REIAC), Christ Henri Aymet Yoro Loua, a remis mercredi à Abidjan, une feuille de route aux encadreurs de ces clubs pour optimiser leurs compétences en formalisant et en uniformisant les contenus des enseignements chinois.

« La feuille de route est un support et un guide qui serviront de repère de suivi pour les encadreurs des clubs et la Coordination nationale des clubs des élèves amis de la Chine dans le cadre de la mise en œuvre des objectifs du REIAC qui consistent à participer à la vulgarisation de la langue et la culture chinoises dans les établissements scolaires de Côte d’Ivoire », a expliqué le président du REIAC.

Christ Yoro Loua s’exprimait au terme de l’atelier de renforcement des capacités des encadreurs des clubs des élèves des amis de la Chine présidé par le proviseur du Lycée Sainte Marie de Cocody, Marie Christ Allou.

Pour M. Yoro, cet atelier était d’une nécessité pour que tous les encadreurs s’approprient l’orientation et la vision de la Coordination nationale pour la bonne marche des clubs des élèves amis de la Chine. Selon lui, face la demande croissante des établissements à créer leurs clubs, il demeure important et nécessaire d’élaborer un cahier des charges pour mieux orienter et évaluer les activités des différents clubs des élèves amis de la Chine.

Le président du REIAC a insisté par ailleurs sur la nécessité des chefs des établissements secondaires de participer à la vie des clubs et à créer les conditions pour que leurs établissements soient véritablement engagés dans la mise sur pied d’un club des élèves amis de la Chine.

Au nom des participants, le coordonnateur régional du REIAC de Yamoussoukro, Jean François Lida, a salué la tenue de cette formation qui a permis de rédiger le calendrier des activités des clubs des élèves amis de la Chine en Côte d’Ivoire tout en remerciant les autorités chinoises pour leur soutien.

Les encadreurs des clubs proviennent de huit clubs issus des établissements, à savoir le Lycée Sainte Marie de Cocody, le Lycée des Jeunes filles de Yopougon, le Lycée Alassane Ouattara d’Anyama, le Lycée municipal de Port-Bouët, le Lycée mixte 2 de Yamoussoukro, le Lycée moderne de Cocody, le collège K.L Djedri de Yamoussoukro et l’Ecole Militaire Préparatoire et Technique (EMPT) de Bingerville.

(AIP)

Facebook / Laisser un commentaire
Continuer la lecture
Publicité

NOS PARTENAIRES

Abonnez-vous à votre newsletters.

Saisissez votre adresse e-mail pour vous abonner à PlaneteSchool et recevoir une notification de chaque nouvel article par email.

Rejoignez 7 673 autres abonnés

VIDÉO À LA UNE

Publicité

Facebook

Tweets

Publicité

Produits en BOUTIQUE

Produits les mieux notés

Publicité

LES + LUS DE LA SEMAINE