Connecte-toi avec nous

EMPLOI & JEUNESSE

Le Ministre Sidi Touré ouvre le séminaire de réflexion de la CONFEJES à Abidjan.

Publié

on

Le Ministre Sidi Touré a ouvert ce lundi 7 mai 2018, le séminaire de réflexion sur les outils du Programme de Promotion de l’Entrepreneuriat des jeunes (PPEJ) et de renforcement des capacités des coordonnateurs à Abidjan.
Ce séminaire est une initiative de la Conférence des Ministres de la Jeunesse et des Sports de la Francophonie (CONFEJES), avec le concours de l’Université SENGHOR. Il vise la mise en place d’un cadre global du dispositif de suivi évaluation du PPEJ. Il permettra également de mener la reflexion afin de mettre en place des formations continues au profit des formateurs du PPEJ de la Confejes sur l’accompagnement entrepreneurial.
Le but du PPEJ est de promouvoir l’esprit d’entreprise et la participation des jeunes dans le développement de leurs pays.
« A travers ce programme, les jeunes sont formés et encadrés sur l’entreprenariat et la gestion d’entreprise et soumissionnent ensuite en vue de l’obtention d’un fonds de démarrage pour leurs projets », explique le ministre Sidi Touré.
Pour lui, ce type d’initiatives va dans le même sens que le dispositif interne d’insertion des jeunes de son département, le ministère de la Promotion de la Jeunesse, de l’Emploi des Jeunes et du Service Civique. C’est pour cette raison qu’il attache du prix à ce séminaire de réflexion.
Ouvert ce matin, la fin des travaux est prévue pour le12 mai 2018. « Je voudrais vous exhorter à explorer toutes les pistes susceptibles de dégager pour nos Etats, des solutions adaptées, réalistes et réalisables, face à la problématique de l’emploi et l’insertion de nos jeunes », a confié le ministre aux séminaristes.
Pour rappel, la CONFEJES a pour vocation première d’assurer la promotion et la participation des jeunes pour réussir les changements stratégiques porteurs de développement économique et de cohésion sociale. Espace de concertation mais aussi d’action, la CONFEJES apporte conseil et appui à ses membres dans les domaines de la jeunesse et du sport, contribue à la formation des cadres dans ces mêmes secteurs et au développement de la vie associative.

Ce diaporama nécessite JavaScript.

SOURCE  : Abidjan.net

Facebook / Laisser un commentaire
Continuer la lecture
Publicité
Cliquez pour commenter

Laisser une réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

EMPLOI & JEUNESSE

Sans prime de transport à l’agence Emploi Jeunes de Gagnoa, des stagiaires interpellent le ministre de tutelle Sidy Touré

Publié

on

Des travailleurs de l’ Emploi jeunes de Gagnoa  ont décidé de s’en remettre au ministre  de la promotion de la jeunesse, de l’emploi des jeunes et du service civique, Sidi Tiémoko Touré face au non-paiement de leur prime de transport  comme stipulé dans leur contrat de stage.

« Nous avons débuté en septembre 2017 et fini le stage depuis fin février 2018. Jusqu’à ce jour, nous n’avons reçu aucune prime  de transport  mensuelle tandis que nous avons signé chaque fin du mois des fiches de présence », a signifié sous le couvert de l’anonymat à KOACI, une aide-soignante stagiaire à l’hôpital général de Gagnoa et bénéficiaire du programme d’aide à l’embauche.

Côte d'Ivoire: Sans prime de transport à l'agence Emploi Jeunes de Gagnoa, des stagiaires interpellent le ministre de tutelle Sidy Touré

Selon d’autres témoignages, une dizaine d’autres bénéficiaires dans le même hôpital ainsi dans un supermarché de la ville, se plaignent également de n’avoir rien reçu comme primes detransport mensuelles d’un montant de quarante-cinq mille, stipulé au quatrième point des obligations de l’agence.

La responsable de l’agence, Madame Camara Ahissata approchée à ce sujet, se serait refusée à tout commentaire sur ce sujet, a-t-on également appris.

SOURCE : KOACI.COM

Facebook / Laisser un commentaire
Continuer la lecture

EMPLOI & JEUNESSE

Communiqué concours d’entrée aux cycles de techniciens supérieurs DUT des écoles de l’université de MAN session 2018

Publié

on

Madame le Ministre de l’Enseignement Supérieur et de la Recherche Scientifique, Professeur BAKAYOKO-Ly Ramata, informe qu’au titre de l’année académique 2018-2019 sont ouverts :
les concours d’entrée dans les Cycles des Techniciens Supérieurs (DUT) des Ecoles de l’Université de Man :
• Ecole des Mines et de l’Energie ;
• Ecole de la Métallurgie et des Matériaux.
Les dossiers de candidature à déposer doivent comporter les pièces suivantes :
 une photocopie du diplôme de Baccalauréat (Série C, D, E) ou de l’attestation de réussite;
 une photocopie du diplôme exigé ou de l’Attestation d’Admission;
 une photocopie de la Carte Nationale d’Identité ou l’Attestation d’Identité ou toute pièce équivalente;
 une quittance de droit d’inscription d’un montant de 10 000 F CFA par concours;
 des frais de dossier d’un montant de 2 000 F CFA;
 deux (02) photos d’identité de même tirage à fond blanc.

Nota 1: Les originaux de l’ensemble des pièces du dossier de candidature seront demandés lors du dépôt.
Nota 2: Le candidat doit avoir au plus 28 ans à la date du 31 décembre 2018.
Nota 3: Les inscriptions sont reçues à la Scolarité de l’Université de Man, du vendredi 11 mai 2018 au lundi 11 juin 2018. .
Nota 4: Les frais d’inscription sont payés à la comptabilité de l’Université de Man.
Nota 5: Les compositions auront lieu du 27 au 30 juin 2018 à l’Université de Man.
Nota 6 : La formation dure 18 mois et est payante.

Pour toutes informations complémentaires : Cel. 58 48 48 52 / 43 98 84 24

Prof. COULIBALY Lacina

SOURCE : MESRSCI

Facebook / Laisser un commentaire
Continuer la lecture

EMPLOI & JEUNESSE

La fondation KAS veut promouvoir l’entrepreneuriat en Afrique de l’Ouest

Publié

on

Le représentant de la fondation Konrad Adenauer stiftung (KAS) en Côte d’Ivoire, Florian Karner, a indiqué que la fondation, en plus de ses activités traditionnelles, veut pour l’année 2018 et les années à venir, à travers des formations, promouvoir l’entrepreneuriat en Côte d’Ivoire et dans la sous-région ouest africaine pour permettre aux jeunes d’avoir accès au marché du travail.

« La grande innovation de cette année et des années à venir, c’est notre engagement en ce qui concerne le renforcement des conditions-cadres économiques dont la promotion de l’entrepreneuriat dans la région », a déclaré M. Florian Karner, mardi, lors d’une conférence de presse.

« L’objectif doit être une culture de l’esprit d’entrepreneuriat : des conditions-cadres administratives efficaces, le libre accès au financement, la transparence des procédures d’appel d’offres et notamment l’inclusion des jeunes au marché du travail », a-t-il indiqué.

Selon lui, la clé du succès à moyen et long termes des pays réside dans la promotion des petites et moyennes entreprises (PME) en prenant exemple sur les grands acteurs mondiaux allemands comme Siemens, Volkswagen ou Bayer qui sont à la base de la réussite économique de l’Allemagne.

Plus de 99% des entreprises allemandes sont en effet des PME. Elles produisent plus de la moitié de la valeur ajoutée, créent près de 60 % des emplois et offrent environ 82 % des places d’apprentissage. Ces chiffres peuvent être une incitation pour n’importe quelle petite entreprise en Afrique de l’Ouest, a-t-il souligné.

Pour lui, la Côte d’Ivoire, est un pays qui dispose d’un potentiel humain important, constitué, en grande partie, de jeunes dont 36,2% de cette frange de la population a l’âge qui oscille entre 15 et 34 ans et qui compte 48,3% de femmes.

« Nous aimerions appuyer la Côte d’Ivoire par la formation de ces personnes pour faire d’eux soit des chefs d’entreprises, soit des décideurs politiques de demain qui ont la volonté de diriger leur pays et de donner l’exemple », a-t-il conclu.

La fondation Konrad Adenauer Stiftung est une fondation politique proche de l’union chrétienne-démocrate d’Allemagne (CDU), qui, depuis 1992, œuvre dans la sous-région pour la promotion et la consolidation de la démocratie et également pour l’éveil de la conscience citoyenne à travers son programme pour le dialogue politique en Afrique de l’ouest (PDWA).

Elle s’engage en Allemagne et dans plus de 120 pays du monde pour la démocratie, les droits de l’homme, l’économie sociale de marché et l’Etat de droit.

Pour ses activités, elle cible les partis politiques partageant les valeurs de la KAS, les parlements, les élites politiques et économiques consentantes aux reformes, des acteurs de la société, des jeunes et des femmes.

Ce diaporama nécessite JavaScript.

SOURCE : AIP

Facebook / Laisser un commentaire
Continuer la lecture
Publicité

NOS PARTENAIRES

Abonnez-vous à votre newsletters.

Saisissez votre adresse e-mail pour vous abonner à PlaneteSchool et recevoir une notification de chaque nouvel article par email.

Rejoignez 7 532 autres abonnés

VIDÉO À LA UNE

Publicité

Facebook

Tweets

Publicité

ACTUALITÉ EDUCATIVE EN CONTINU