Connecte-toi avec nous

ARTS ET CULTURE

Le Masa et la culture, toute une école!

Publié

on

La culture à travers le Masa peut-elle contribuer à l’éducation de l’enfant?

C’est prouvé, les arts et la culture façonnent les expériences et influencent positivement le devenir des enfants. Ce rapport doit nous amener à comprendre les liens qui existent entre l’éducation des enfants et la culture.

La prise de conscience de ces liens à amener le ministère de l’éducation nationale, de l’enseignement technique et de la formation professionnelle ivoirien à former des éducateurs et à vulgariser les Arts, afin de créer des aptitudes culturelles dès l’école, avec pour aboutissement, le Festival National des Arts et de la Culture en Milieu Scolaire (FENACMIS). Quel apport du Masa à l’éducation des enfants ?

La réponse à cette question se trouve dans la présence de Mme Kandia CAMARA auprès de ses protégés au Masa. Plus encore, parce que son rôle privilégié, lui permet d’ouvrir aux élèves aux mille et une richesses qu’offre le milieu culturel. Pour les soutenir à cet égard, le ministère l’éducation nationale, de l’enseignement technique et de la formation professionnelle y travaille depuis plusieurs années dans le but de mettre à leur disposition une variété d’outils et de ressources, de leur montrer le chemin idéal pour ceux d’entre eux qui souhaiteraient embrasser les carrières du monde culturel et des Arts. Le Marché des Arts et du Spectacle d’Abidjan (MASA), rassemble tous les deux ans des milieux d’acteurs et d’artisans, des vendeurs et acheteurs de spectacles. Le Marché mondial des Arts, du Cinéma et de la Culture, génère chaque année des centaines de milliards de dollars de chiffres d’affaire. Les ivoiriens y ont leur place et plus tôt ils sont informés et formés, mieux ils s’y inséreront. D’où l’importance de la présence du premier responsable du ministère de l’éducation nationale, de l’enseignement technique et de la formation professionnelle, pour les motiver et les encadrer.
Y-at-il une filière spéciale ? Le milieu des Arts et de la Culture n’a pas de frontières, toutes les disciplines peuvent donc l’intégrer dans les apprentissages, et ce, au plus grand plaisir et dans l’intérêt de tous les élèves. Bien encadrés à travers les activités diverses, la culture peut également créer un fort sentiment d’appartenance à l’école chez les élèves et favoriser la lutte contre le décrochage, en plus de contribuer à la construction de leur identité.

El Hassane.

SOURCE : MENETFP

Facebook / Laisser un commentaire
Continuer la lecture
Publicité
Cliquez pour commenter

Laisser une réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

ACTUALITE NATIONALE

Un bibliobus de la Fondation Children of Africa en attaraction à Tafiré

Publié

on

Un bibliobus de la Fondation Children of Africa a marqué une escale, depuis samedi, à Tafiré, dans la région du Hambol (Katiola) dans le cadre d’une convention signée entre les autorités municipales de la localité et la Fondation pour la vulgarisation de la lecture.

Le bibliobus de la Fondation Children of Africa , un autobus aménagé en bibliothèque avec plus de 3000 livres aux contenus aussi variés qu’ enrichissants, axés sur la littérature infantile (4 à 12 ans), mais aussi doté d’ordinateurs et d’une vidéothèque, est arrivé à Tafiré, le samedi 17 novembre.

Selon le maire de Tafiré, Coulibaly Sounkalo, une convention signée avec la Fondation Children of Africa de la Première dame, Dominique Ouattara, a abouti à ce séjour du bibliobus.

Le maire a exhorté les élèves de la ville et des sous-préfectures de Niédiékaha, Badikaha et de Tafiré, à tirer profit de cette bibliothèque itinérante meublée de Technologies de l’information et de la communication (TIC) avec des outils et plus de 100 films complétant l’espace de lecture.

«  Cette initiative vise à maintenir, à susciter le goût de la lecture chez les enfants de notre région et à leur faire découvrir les bienfaits de la lecture », a déclaré Coulibaly Sounkalo dit Charles Sanga, maire dont la liste a été réélue à Tafiré suite aux municipales du 13 octobre.

Le bibliobus, dont les activités ont démarré cette semaine à Tafiré, sillonnera les écoles de la ville et celles des trois sous-préfectures.

(AIP)

Facebook / Laisser un commentaire
Continuer la lecture

ACTUALITE NATIONALE

Wozo Vacances / Finale édition 2018: Bademanfla de Samatiguila vainqueur

Publié

on

Les rideaux sont tombés ce vendredi 31 août 2018, sur un Palais de la culture de Treichville bondé de monde pour un grand évènement, la finale de Wozo vacances 2018, l’émission culturelle de la Radiodiffusion télévision ivoirienne (Rti) destinée aux tout-petits.

Le groupe  Bademanfla de Samatiguila a remporté la compétition avec 964 points. Le groupe classé deuxième est Génération émergente de Koro qui a enregistré 863 points.

Rappelons que quatre groupes étaient en lice pour cette finale 2018. Il s’agissait d’Allandjra de Botro, Les petits chérubins de la cité royale d’Abengourou, Bademanfla de Samatiguila et La génération émergente de Koro.

C’est à travers plusieurs rubriques telles que le play-back, la danse traditionnelle, la carte postale, etc. que les différents groupes ont été évalués.

Marie-Ange AKPA

Source : Fratmat

Facebook / Laisser un commentaire
Continuer la lecture

ACTUALITE NATIONALE

Le centre Eulis de yopougon Toit-Rouge reçoit un don de matériel informatique et des livres

Publié

on

Le ministre des Affaires étrangères, Marcel Amon Tanoh, a offert du matériel informatique,  des tablettes éducatives avec accès à internet, des livres  et a subventionné une sortie éducative pour occuper les enfants du Centre Eulis, situé au carrefour  Jean-Paul II Toit Rouge, selon un communiqué transmis mercredi à l’AIP.

Ce don remis vendredi, a pour but d’améliorer les conditions de travail et d’apprentissage des enfants qui fréquente le Centre Eulis. Il  fait suite à un appel à personne de bonne volonté pour soutenir ledit centre.

Le ministre Marcel Amon-Tanoh souhaite, à travers cet acte,  stimuler d’autres initiatives sociales pour le bien-être des communautés locales.

Le Centre Eulis a été fondé par l’entrepreneure sociale et blogueuse Mireille Tchonté Silué et a pour objectif d’aider les jeunes à découvrir le monde à travers un espace de lecture et d’études de 1500 livres disponibles du lundi au samedi de 8h à 17h.

(AIP)

Facebook / Laisser un commentaire
Continuer la lecture
Publicité

NOS PARTENAIRES

Abonnez-vous à votre newsletters.

Saisissez votre adresse e-mail pour vous abonner à PlaneteSchool et recevoir une notification de chaque nouvel article par email.

Rejoignez 7 697 autres abonnés

VIDÉO À LA UNE

Publicité

Facebook

Tweets

Publicité

Produits en BOUTIQUE

Produits les mieux notés

Publicité

LES + LUS ET VUS DU MOIS