Connecte-toi avec nous

ACTUALITE NATIONALE

Le LADR veut outiller les chercheurs et étudiants pour une meilleure approche du monde rural

Publié

on

Des chercheurs et étudiants ivoiriens ont entamé, mardi, à Bouaflé, un séminaire qui s’articule autour du thème, « Espace rural et méthodologie d’approche », à l’initiative du Laboratoire agro-économie et développement rural (LADR) du Centre de recherche pour le développement de l’Université Alassane Ouattara de Bouaké.

Ce séminaire, placé sous le parrainage du président du Conseil économique, social, environnemental et culturel (CESEC), Charles Koffi Diby, s’inscrit dans le cadre de la continuité de la formation universitaire. Il vise à donner aux chercheurs et aux étudiants les outils et méthodes pour une meilleure approche du monde rural.

Le directeur du Centre de recherche pour le développement, le Pr N’Dri Kouadio a salué le directeur du LARD, le Pr Kouassi N’Goran François pour cette initiative. Il a souhaité qu’à l’issue de ce séminaire, beaucoup de projets de recherches soient mis en place pour le bon fonctionnement de son institution.

« Par l’importance des enjeux sociaux qu’il porte, le monde rural ivoirien constitue un défi majeur pour la communauté scientifique et lui impose, de plus en plus, des efforts de recherches accrus », a indiqué le représentant du parrain, Tokla Victor.

Il a souligné que ces efforts doivent permettre aux décideurs et aux gouvernants de renforcer leurs politiques de développement notamment pour la réduction de la pauvreté en milieu rural, pour la sécurité alimentaire et la création de nombreux emplois, en vue de freiner l’exode des jeunes.

Le secrétaire général 2 de la préfecture de Bouaflé, Bakayoko Mamadou, représentant le préfet de région, a exprimé sa gratitude aux initiateurs pour le choix porté sur Bouaflé. Il a souhaité que ce séminaire permette aux participants d’approfondir la réflexion sur les stratégies d’analyse du milieu rural et de faire des recommandations pour sa meilleure gestion.

Des conférences et communications constituent les temps de ce séminaire qui prend fin jeudi.

Créé le 9 août 1996 pour insuffler une dynamique aux travaux de recherche de l’Université Alassane Ouattara (UAO), le Centre de recherche pour le développement (CRD) fonctionne dans un cadre pluridisciplinaire.

Il constitue un pôle d’échange et de pratiques de la recherche scientifique dans le lequel les théories scientifiques enseignées en amphithéâtre sont mises au contact des réalités économiques, sociales, juridiques, culturelles, historiques et géographiques de Côte d’Ivoire.

Il compte plusieurs laboratoires dont le LADR, a-t-on appris.

SOURCE : AIP

Facebook / Laisser un commentaire
Continuer la lecture
Publicité
Cliquez pour commenter

Laisser une réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

ACTUALITE NATIONALE

Difficile accès aux écoles à Zoukougbeu

Publié

on

L’inspecteur de l’enseignement préscolaire et primaire de Zoukougbeu, Tia Marcel, a révélé mercredi le difficile accès à des écoles de la localité à cause de la mauvaise qualité des pistes.

M. Tia a en outre souligné que beaucoup d’écoles sont construites avec des matériaux précaires. Le manque de personnel se pose également avec acuité, en plus du fait que les établissements scolaires ne sont pas clôturés.

SOURCE : AIP

Facebook / Laisser un commentaire
Continuer la lecture

ACTUALITE NATIONALE

Des voyages d’études annoncées pour les meilleurs élèves des clubs des ivoiriens amis de la Chine

Publié

on

Le directeur de l’Institut Confucius, Pr Liu Yusheng, représentant l’ambassadeur de la Chine, a annoncé mercredi que les meilleurs élèves des clubs ivoiriens amis de la Chine, bénéficieront des voyages d’études et de découverte l’année prochaine, après des tests d’évaluation de leur niveau de la langue chinoise.

« En terme d’opportunités, nous comptons offrir des voyages d’études et de découverte aux d10 meilleurs élèves membres des clubs des élèves amis de la Chine installés en Côte d’Ivoire, qui seront sélectionnés à l’issue d’une épreuve l’année prochaine pour les encourager à se perfectionner en langue chinoise et à apprendre notre culture également. Tous les frais de ces voyages linguistiques seront assurés par le gouvernement chinois », a annoncé Pr Liu Yusheng, à la cérémonie de clôture des activités du club des élèves amis de la Chine du lycée moderne Jeunes filles de Yopougon.

Le coordonnateur national des clubs des élèves amis de la Chine, Yoro Loua, par ailleurs président du réseau des enseignants ivoiriens amis de la Chine (REIACI), a remercié les autorités chinoises pour cette opportunité de voyages linguistique offertes aux élèves tout en saluant l’institut Confucius qui assure l’animation de ces clubs avec les encadreurs ivoiriens à partir de conférences, de cours d’acquisition des notions de base de la langue chinoise.

L’encadreur  principal du club des élèves amis de la Chine du lycée moderne jeunes filles de Yopougon, Yolande Okou, pour sa part, a souligné que ce sont une vingtaine d’élèves qui constitue ce club des élèves amis de la Chine du lycée moderne jeunes filles de Yopougon.

SOURCE : AIP

Facebook / Laisser un commentaire
Continuer la lecture

ACTUALITE NATIONALE

Des élèves instruits sur les avantages de la formation par alternance à Dimbokro

Publié

on

Les élèves des différentes écoles secondaires de Dimbokro ont été instruits sur les avantages de la formation par alternance, lors d’une conférence animée par le directeur de l’Atlantique international business school (AIBS), Koné Foussény.

Initiée par le centre d’information et d’orientation de la direction régionale de l’Education nationale, cette conférence qui s’est tenue à l’hôtel “Les jardins d’Eden” à Dimbokro, a permis à au conférencier Koné Foussény d’expliquer que l’alternance permet de suivre une formation qualifiante pour une partie en centre de formation, pour l’autre en entreprise. Il a affirmé que l’alternance conjugue donc apports théoriques et apports pratiques.

Pour Fousseny Koné, ce type de formation permet à l’étudiant de ne pas faire ses classes sans trouver d’emploi ni créer d’entreprise à la fin de sa formation. Il a relevé que la formation, dispensée en alternance avec des stages et missions en entreprise et collectivités décentralisées, devrait aboutir à l’insertion professionnelle, faisant observer que la formation par alternance constitue donc une réponse moderne et adaptée pour la formation des jeunes.

« L’alternance est à la fois un atout pour l’entreprise et une véritable chance pour les jeunes de se former et de s’intégrer dans le monde professionnel », a-t-il soutenu, en présence du directeur du CIO, Bamba Ladji, et du secrétaire général de préfecture, Soro Sana.

M. Soro a salué la tenue de cette conférence qui, a-t-il relevé, permet aux jeunes élèves de faire le bon choix pour un avenir assuré dans un monde ou la problématique de l’emploi de se pose de plus en plus avec acuité ».

Cette conférence était placée sur le thème “La formation par alternance, solution à la problématique de inadéquation formation-emploi”.

SOURCE : AIP

Facebook / Laisser un commentaire
Continuer la lecture
Publicité

NOS PARTENAIRES

Abonnez-vous à votre newsletters.

Saisissez votre adresse e-mail pour vous abonner à PlaneteSchool et recevoir une notification de chaque nouvel article par email.

Rejoignez 7 532 autres abonnés

VIDÉO À LA UNE

Publicité

Facebook

Tweets

Publicité

ACTUALITÉ EDUCATIVE EN CONTINU