Connecte-toi avec nous

ACTUALITE NATIONALE

La bibliothèque d’Adjamé (Nangui Abrogoua) en dégradation, le cri de cœur de l’Association Des Livres pour Tous

Publié

on

À l’occasion des journées portes ouvertes organisées le 26 mai par l’Association Des Livres pour Tous – Côte d’Ivoire, au sein de sa première Bibliothèque sise à Adjamé, boulevard Nangui Abrogoua, sur l’immeuble abritant le Centre Social et Culturel Municipal d’Adjamé, plus d’un millier d’amoureux du livre ont pu se rendre compte de la dégradation avancée du bâtiment fermé depuis mars 2017 pour réhabilitation.

Ils ont pu constater les problèmes récurrents d’étanchéité, ayant causé la perte des livres et ordinateurs. Les eaux de pluie s’infiltrant dans les fissures du bâtiment, causant le manque d’électricité sont également un réel frein à la continuité des activités.

Face à cette situation, les parents et usagers ont lancé un SOS aux autorités de la commune d’Adjamé, aux partenaires et d’autres personnes de bonne volonté afin de venir en aide à l’Association Des Livres pour Tous -CI en réhabilitant la bibliothèque ou en trouvant un nouvel espace pour l’abriter, ce pour le bonheur de leurs enfants qui n’ont aucun autre espace pour lire et étudier, après l’école.

« Nous voudrons la réouverture de cette bibliothèque parce qu’elle a bien formé nos enfants. Son absence a provoqué une régression dans le rendement de nos enfants, précisément dans la langue française. Mes filles étaient plus concentrées dans leurs études grâce à l’encadrement dont elles bénéficiaient de l’équipe (bibliothécaire et animateur culturel) » a déclaré Madame Touré, mère de deux filles qui fréquentent la bibliothèque depuis 2012.

Selon Valérie Gobey, coordinatrice de la bibliothèque, la seule de la commune, « les réalités auxquelles nous sommes confrontés, nous empêchent de mener normalement nos activités », a-t-elle expliqué.

« Des travaux de réfection ont été effectués sous fonds propre de l’Association depuis presque 10 années dans la commune. . Mais depuis 2017, nous étions obligés de fermer la bibliothèque pour renouveler les salles, les meubles, le fonds documentaire, etc. Cette bibliothèque ne doit pas disparaître, car les enfants et les jeunes en ont besoin. », a-t-ell poursuivit.

Le but de cette rencontre était de présenter l’état défectueux des locaux aux parents et aux usagers tout en sollicitant leur soutien dans ce combat.

« Nous demandons une aide financière et matérielle à la Mairie d’Adjamé, aux partenaires, parents et amis de l’Association Des Livres Pour Tous-CI. Une pétition en cours a déjà été signée par plus de 1.000 personnes de la commune d’Adjamé pour appuyer cette campagne de réouverture de la bibliothèque » a informé Sonia Touré, la présidente de l’Association Des Livres pour Tous – CI.

Propos soutenus par Marguerite Abouet, fondatrice de l’Association Des Livres pour Tous qui a rappelé que le but de l’association est d’amener les enfants et les jeunes des quartiers populaires de la Côte d’Ivoire et ceux de l’Afrique de se familiariser aux livres dès le bas âge.

Rappelons que c’est dans la commune d’Adjamé qu’a été installée la première bibliothèque du district d’Abidjan le 28 octobre 2009. Aujourd’hui, c’est devenu un lieu incontournable pour les enfants de ce quartier et ceux environnants.

« Vu les multiples animations et activités développées par une équipe très dynamique et engagée pour aider, encadrer et donner le goût de la lecture aux enfants et aux jeunes, cet espace demeure pour les usagers et les parents le meilleur des endroits, facile d’accès pour les études et à moindre coût d’accès à l’information par le livre », a expliqué Valéry Aké, animateur et actuellement consultante pour les projets de théâtre et danse au sein de la bibliothèque.

L’Association Des Livres Pour Tous – Côte d’Ivoire née en 2009 est une représentation de l’Association Des Livres Pour Tous – France, créée en 2008 par Marguerite Abouet, auteure de la bande dessinée Aya de Yopougon.

Elle veut toujours créer d’autres bibliothèques en Côte d’Ivoire, considérant le besoin et les intérêts des enfants, des jeunes et des parents pour ce projet qui va commémorer 10 années d’existence en 2019..

Ce diaporama nécessite JavaScript.

 

SOURCE : Abidjan.net

Facebook / Laisser un commentaire
Continuer la lecture
Publicité
Cliquez pour commenter

Laisser une réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

ACTUALITE NATIONALE

Education nationale / Dix cas de grossesses enregistrés au Lycée Nanan Adé Pra de Bettié

Publié

on

Le proviseur du Lycée Nanan Adé Pra de Bettié, Tanoh Kouassi, a annoncé, le mercredi 16 mai 2019,  que l’établissement a enregistré 10 cas de grossesses durant cette année scolaire.

Il a donné cette information à l’occasion d’une conférence initiée par l’établissement sur le thème « Comment éviter les grossesses en milieu scolaire? ».

Le conférencier, le médecin chef du Service de santé scolaire et universitaire (SSSU) de Bettié, Dr Pelé, a estimé que ces chiffres sont alarmants et freinent très souvent le cursus scolaire des élèves. Il a conseillé aux jeunes filles de s’abstenir de rapports sexuels et d’avoir pour seul objectif, la réussite à leurs études.

SOURCE: (fratmat.info)

Facebook / Laisser un commentaire
Continuer la lecture

ACTUALITE NATIONALE

Crise de l’école / Djédjé dénonce des mains occultes des politiques

Publié

on

Porte-parole de l’Amicale des représentants des parents d’élèves et étudiants de Côte d’Ivoire. Zady Djédjé pense qu’il y a des mains occultes qui tirent les ficelles de la crise à l’école.

Le président de la plateforme politique dénommée Alliance des Ivoiriens pour la démocratie (Aid), pense qu’il y a des mains occultes qui tirent les ficelles de la crise, qui menace la fin de l’année académique actuellement. Zady Djédjé a dénoncé ces mains politiques lors d’une conférence de presse qu’il a animée ce vendredi 17 mai 2019, au Baron de Yopougon. Le leader politique, porte-parole d’une amicale de parents d’élèves, s’est insurgé conte des acteurs qu’il soupçonne de manœuvrer dans l’ombre pour hypothéquer l’année scolaire et en tirer des prébendes politiques. « Ils empêchent les enfants des autres d’aller à l’école. La Côte d’Ivoire a trop souffert. Nous ne voulons plus de grève jusqu’à la fin de l’année », dénonce Zady Djédjé entouré de ses camarades de l’amicale dont, Bienvenu Koua Adjé, le coordonnateur de la commune de Yopougon.

Le conférencier a appelé au dialogue entre les acteurs de l’école ivoirienne pour garantir une année sauve et éviter de compromettre l’avenir qu’est la jeunesse. « Nous invitons les enseignants à reprendre les cours et le gouvernement à dialoguer avec les enseignants ». Particulièrement aux enseignants, le jeune leader d’opinion demande de surseoir à leur mot d’ordre de grève, interpellant directement les responsables de la Cosef-ci, engagés dans ce mouvement de revendication. «On peut faire la grève, mais de manière civilisée », souligne-t-il avant d’ajouter pour le compte des dirigeants ivoiriens: « Pour l’État de Côte d’Ivoire, on peut résoudre le problème des enseignants.

Zady Djédjé fait noter à tous les acteurs du secteur éducation leurs responsabilités vis-à-vis des enfants, les plus grands perdants des crises à l’école. Eux et leurs parents dont les frais de scolarité ne seront pas remboursés au cas où l’année scolaire serait invalidée. « Nous avons décidé de défendre les intérêts de nos enfants. L’Amicale condamne ces grèves. Nous voulons que ces syndicats sachent que l’avenir de la nation, c’est la jeunesse. Il faut l’encadrer, l’éduquer. Nous sommes indignés. Lancer une grève n’est pas un fonds de commerce. On ne peut pas construire la nation comme ça. Nous appelons à plus de responsabilité des enseignants pour l’avenir de nos enfants », crache le conférencier et ses camarades, qui disent vouloir se faire entendre sur la question de l’école, parce qu’ils se sentent interpeller par la situation. Aussi annoncent-ils un grand rassemblement non sans demander au gouvernement de régler les problèmes posés sur sa table.

SOURCE: (aip.ci)

Facebook / Laisser un commentaire
Continuer la lecture

ACTUALITE NATIONALE

Les lauréats du concours ”La grande dictée” récompensés à San Pedro

Publié

on

Les lauréats de la 1ère édition du concours ‘’La grande dictée’’ du club service, Rotary club de San Pedro, ont été récompensés à la Bibliothèque de l’Alliance française de la cité portuaire, en présence du Directeur régional de l’éducation nationale, Bosson Albert. Cette première édition, une initiative du Rotary club, en collaboration avec l’Alliance française de San Pedro, a réuni samedi 238 candidats, répartis en trois catégories, notamment celle des 7 à 10 ans (73 candidats), la seconde, celle des 11 à 17 ans (111 candidats) et la troisième catégorie, celle des 18 ans et plus (54 candidats). Le texte de la dictée est un extrait tiré du livre “La voix glaciale d’Ebola claque dans le matin naissant’’ de l’écrivaine…

SOURCE: (aip.ci)

Facebook / Laisser un commentaire
Continuer la lecture
Publicité

NOS PARTENAIRES

Abonnez-vous à votre newsletters.

Saisissez votre adresse e-mail pour vous abonner à PlaneteSchool et recevoir une notification de chaque nouvel article par email.

Rejoignez les 8 096 autres abonnés

VIDÉO À LA UNE

Publicité

Facebook

Tweets

Publicité

Produits en BOUTIQUE

Produits les mieux notés

Publicité

REVUE DE PRESSE HEBDO