Connecte-toi avec nous

ENSEIGNEMENT GENERAL

Journées carrières à Daloa, la ministre Kandia Camara prône le civisme des élèves

Publié

on

Lundi 12 Mars 2018 – Initié par le ministère de l’Education Nationale, de l’enseignement technique et de la formation professionnelle, l’édition 2018 a pour Thème : « Adéquation, formation emploi des jeunes, quelle contribution de l’orientation scolaire et professionnelle ».

Ce rendez-vous annuel qui est à sa 6ème édition, est organisé comme il est de coutume, à l’intention des élèves et étudiants afin de mieux les orienter dans leur formation.

Pour le directeur de l’orientation et des bourses Ayehoué Jérôme les formations scolaires et professionnelles jouent un rôle important dans la maturation vocationnelle des apprenants et dans la lutte contre le décrochage scolaire .Il a par ailleurs souhaité que ses activités dédiées à l’éducation nationale apportent à l’école Ivoirienne le complément indispensable à l’amélioration de son rendement externe.

Madame la ministre de l’Education Nationale, de l’enseignement technique et de la formation professionnelle Kandia Camara a au nom de la communauté éducative condamné au prime abord l’assassinat des enfants ayant endeuillé plusieurs familles de façon simultané dans ses derniers temps en Côte d’ Ivoire .Elle a demandé à ce que les auteurs de ses crimes soient sévèrement punis .

« Le bon rendement scolaire s’accommode mal des troubles » a t- elle dit, invitant les élèves et étudiants à éviter des troubles et faisant du civisme leur credo.

Madame la ministre a fait savoir à son auditoire que le lancement national des journées carrières a su s’imposer comme un cadre salutaire de mobilisation de tous les acteurs de l’éducation –formation , des professionnels de métiers , des élèves , des étudiants , des déscolarisés et des parents d’élèves .Pour elle , chaque édition est une opportunité renouvelée de présenter des modèles de réussite social et professionnel à la jeunesse en quête de repère .

« Je voudrais pouvoir saluer un signe annonciateur de l’intensification de la collaboration entre le secteur privé et l’école ».A dit madame ma ministre.

Le ministre de la promotion de la jeunesse, de l’emploi des jeunes et des services civique Sidi Touré , représentant le premier Ministre Amadou Gon Coulibaly patron de cette édition a quant à lui indiqué que cet évènement reflète les différentes perspectives de carrière qui s’offrent aux élèves aux étudiants ainsi qu’aux diplômés dans tous les programmes d’études et de formation .Cependant , M. Touré a dit sa compassion pour les jeunes en attentes des dispositifs d’insertion .Il n’a pas manqué de relever le fait que plusieurs jeunes partent sans avoir pris le temps d’explorer les opportunités que le gouvernement crée pour eux et souvent , sans avoir achever leur cursus scolaire. En outre il a rassuré une fois de plus les jeunes, quand à l’existence des solutions pour parvenir à bout de cette problématique.

En marge de ses activités scolaires, à l’instar des autres exposants, Diomandé Mamadou auteur d’un ouvrage au profil des bacheliers a profité de l’occasion pour procéder au lancement de son livre intitulé «Le Guide d’orientation du bachelier et de l’étudiant », un livret qui vient combler un vide d’autant qu’il a été conçu selon l’auteur pour permettre aux élèves d’avoir la bonne information en ce qui concerne leurs choix d’orientation dans les universités publics et privées.

Donatien Kautcha, Abidjan

 

Source : koaci

Facebook / Laisser un commentaire
Continuer la lecture
Publicité
Cliquez pour commenter

Laisser une réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

ACTUALITE NATIONALE

Côte d’Ivoire/ Le primaire et le secondaire privé reprennent les cours à Gagnoa

Publié

on

Gagnoa, 12 mar (AIP)- Les enseignants des écoles primaires publiques de Gagnoa ont repris lundi le chemin des salles de classe après deux mois d’interruption de cours ainsi que les élèves des établissements secondaireS privés, où les cours avaient été suspendus, par crainte de représailles des enseignants et élèves du public. Toutes les salles de classes des écoles publiques étaient ouvertes, et l’immense majorité des enseignants étaient à leurs postes et dispensaient des cours, sous le regard discret d’éléments des forces de sécurité posté à l’entrée de chaque école. Une absence relativement importante d’écoliers, certainement « surpris » par la reprise, a été justifiée par un directeur d’école, convaincu que mardi, « tout rentrera dans l’ordre ». Enseignants…

 

SOURCE : (aip.ci)

Facebook / Laisser un commentaire
Continuer la lecture

ACTUALITE NATIONALE

Grève dans le secteur éducation formation, la comédie s’installe dans les établissements publics de Bouaké

Publié

on

Voici près de deux mois que le système éducatif du pays, est paralysé par une situation de grève, orchestrée par plusieurs syndicats d’enseignants du public qui réclament de meilleurs conditions de travail. À Bouaké, comme dans plusieurs villes du pays, la grève, malgré certains appels à la reprise des cours diffusés sur les antennes de la télévision nationale, reste largement suivie par desenseignants Rechercherenseignants qui veulent coûte que coûte une issue favorable à leurs revendications, comme constaté sur place par KOACI.

 

Le débrayage desenseignants Rechercher enseignants grévistes des écoles publiques, a fait place depuis peu, à une mise en scène orchestrée par certains responsables d’établissements publics de Bouaké. Dans des groupes scolaires, voyant la longue absence de plusieurs de leurs enseignants, des responsables de Comité de Gestion des Établissements Scolaires (COGES), farouches adeptes à la cause du RHDP unifié et voulant faire savoir à « En Haut » qu’ils font le tout pour une reprise effective des cours dans leur établissement, font appel à des vacataires, moyennant une rémunération, pour inculquer le savoir aux apprenants.

 

« J’ai été plusieurs fois contacté par C.A, responsable duCOGES Rechercher COGES du Groupe Scolaire de mon quartier pour que j’aille donner des cours aux enfants. Il m’a aussi dit que je serai payé 1000 fcfa par heure. Je lui ai dit que je vais réfléchir mais la vérité est que je ne suis pas prêt pour accepter cela. Il ne fait que m’appeler chaque fois pour ça. Moi je donne des cours de renforcement à des élèves en classe d’examen dans une classe de cette école. Il y a quelques jours de cela, les gens du MIDD, en tournée de vérification m’ont trouvé ici donnant des cours à des élèves de 3ème, et ont cru que j’étais un maître qui ne respectait pas le mot d’ordre de grève. N’eût été l’intervention de deux des leurs qui m’ont reconnu, j’allais être copieusement tabassé. Moi je ne suis pas dans cette histoire de bénévoles.» confie à KOACI, un étudiant approché par un président deCOGES Rechercher COGES pour être instituteur bénévole.

 

Des séquences de films sont parfois tournées en pleine école. Voyant des médias présents pour un constat de reprise des cours, des chefs d’établissements, comme de célèbres metteurs en scène, s’adonnent à un simulacre de cours, avec des élèves se pavanant dans l’enceinte de l’école, pris comme figurines, afin de faire croire, non à l’opinion, mais à leur hiérarchie que dans leur établissement, la reprise est effective.

 

Certains enseignants, se disant soucieux de l’avenir des élèves, décident de faire cours, se retrouvant du coup avec un nombre pléthoriques d’élèves dans la salle de classe, vu que la plupart de leurs collègues, suivent le mot d’ordre de grève.

 

Le constat est que les élèves les plus chanceux de différentes classes auparavant, se retrouvent regroupés dans une seule classe pour pouvoir faire cours, étant donné le nombre insuffisant d’enseignants. Pour ceux n’ayant pas d’enseignants, la promenade et oisiveté restent une solution, laissant des salles de classes vides, toujours en attente de professeurs.

SOURCE: (koaci.com)

Facebook / Laisser un commentaire
Continuer la lecture

ACTUALITE NATIONALE

IEPP Duekoué 1 / Reprise effective des cours dans la circonscription

Publié

on

Suite à l’apel à la reprise des cours , M. L’inspecteur en chef Kone Bruno a effectué une visite dans les écoles de sa circonscription pour vérifier l’effectivité de la reprise. Tous les enseignants étaient à leurs postes avec les élèves très heureux de reprendre les cours.

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Facebook / Laisser un commentaire
Continuer la lecture
Publicité

NOS PARTENAIRES

Abonnez-vous à votre newsletters.

Saisissez votre adresse e-mail pour vous abonner à PlaneteSchool et recevoir une notification de chaque nouvel article par email.

Rejoignez les 7 774 autres abonnés

VIDÉO À LA UNE

Publicité

Facebook

Tweets

Publicité

Produits en BOUTIQUE

Produits les mieux notés

Publicité

LES + LUS ET VUS DU MOIS