Connecte-toi avec nous

ENSEIGNEMENT SUPERIEUR

Infos BTS session 2018

Publié

on

Suite à la phase d’inscription en ligne aux examens du BTS 2018, nous portons à la connaissance des candidats, que l’opération d’enrolement biométrique , marquant la fin du processus d’inscription au BTS 2018 se tiendra du Jeudi 17 Mai 2018 au 29 Mai 2018 selon le programme ci-après dejà transmis à leur établissement respectif.

*Candidats Officiels* : du 17 Mai 2018 au 29 Mai 2018 delai de rigueur dans les écoles d’origines
*Candidats Libres* : du 17 Mai 2018 au 26 Mai 2018 delai de rigueur à la DEXCO sise au Plateau, immeuble DAOUD ex OSDI.

Tout candidat non enrolé, se verra refuser sa participation aux examents du BTS. Il n’y aura pas de deuxième passage compte tenu du programme des examens du BTS.

SOURCE : MESRSCI

Facebook / Laisser un commentaire
Continuer la lecture
Publicité
Cliquez pour commenter

Laisser une réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

ENSEIGNEMENT SUPERIEUR

L’INS et l’université de Korhogo désormais partenaires

Publié

on

L’Université Péléforo Gon Coulibaly (UPGC) de Korhogo et l’Institut national de la statistique (INS) ont signé, mercredi, un accord-cadre de partenariat visant à développer le système d’information statistique, outil d’aide à la prise de décision, de cette université.

« L’UPGC qui ambitionne de devenir une institution universitaire d’excellence et de référence (…) souhaite se doter d’un système d’information statistique de qualité pour sa gouvernance administrative, académique et technique », souligne une note de l’institution remise à l’AIP.

« Ce système permettra aussi d’optimiser sa réactivité face aux demandes de données statistiques de plus en plus croissantes et diversifiées des autorités nationales et des partenaires internationaux », poursuit la note.

La mise en œuvre de cet accord contribuera, à court ou moyen terme, à l’amélioration « des outils et l’écosystème statistique » pour la production d’un annuaire statistique de qualité, à la réalisation de projets collaboratifs et d’intérêt commun et à la professionnalisation des enseignements, tant au bénéfice des étudiants que des enseignants, a indiqué, pour sa part, le directeur général de l’INS, Doffou N’guessan.

Elle permettra également d’offrir des stages et des projets de fin d’étude aux étudiants, de favoriser leur insertion socio-professionnelle et de renforcer l’intégration de l’UPCG dans le milieu du travail en lui faisant bénéficier des réseaux des partenaires techniques de l’INS, a ajouté M. Doffou.

Selon le directeur général de l’INS, les modalités pratiques de démarrage de cet accord seront précisées probablement en juillet, lors d’une première rencontre du « cadre paritaire de concertation et de partage d’expériences professionnelles » qui sera mise en place pour réfléchir sur les mécanismes de mise en œuvre des décisions et recommandations sui émaneraient des instances de décisions respectives des deux partenaires.

SOURCE : AIP

Facebook / Laisser un commentaire
Continuer la lecture

ENSEIGNEMENT SUPERIEUR

Menace sur les examens de fin d’année : La FESCI bloque tout le 28 mai prochain

Publié

on

Les examens à grand tirage, aussi bien dans le secteur de l’Education nationale que celui de l’Enseignement supérieur (Bts), risquent de ne pas se tenir dans un environnement apaisé.

La raison : la Fédération estudiantine et scolaire de Côte d’Ivoire (Fesci) a adopté, lors de son assemblée générale tenue le samedi 19 mai 2018 à Daloa, un mot d’ordre de grève à compter du lundi 28 mai prochain. Dans le communiqué de presse dont copie est parvenue à L’inter, hier lundi 21 mai 2018, l’on relève que la Fesci entend battre le pavé pour faire aboutir plusieurs revendications. Concernant l’Education nationale, Assi Fulgence et ses camarades revendiquent la prise d’un arrêté par la ministre Kandia Camara portant réinstauration de la session de remplacement aux examens de fin d’année. A savoir le Cepe, le Bepc et le Baccalauréat.

Au titre de l’Enseignement supérieur, notamment dans les grandes écoles, la Fesci réclame l’homologation des frais d’inscription pour les orientés de l’Etat à 40.000 Fcfa et le remboursement des frais de confection de la carte d’étudiant à 5000 Fcfa par étudiant. Concernant les universités publiques, le syndicat exige la réhabilitation des cités universitaires de Port-Bouet, (…)

Lire la suite sur linfodrome.com

SOURCE : Educarriere

Facebook / Laisser un commentaire
Continuer la lecture

ENSEIGNEMENT SUPERIEUR

Un universitaire français encourage le partenariat nord-sud dans l’enseignement supérieur

Publié

on

M. Serge Dauchy,  professeur d’histoire du droit et directeur de l’Ecole doctorale en science juridique, politique et de gestion de l’université de Lille (France) salue l’accord de coopération qui existe entre son établissement et l’université Alassane Ouattara de Bouaké, dans le cadre de la formation des doctorants en droit.

Il encourage en outre le partage de connaissances pour un enrichissement mutuel des étudiants et enseignants chercheurs. Pr Dauchy est intervenu au colloque international sur la jurisprudence qui s’est tenu mardi et mercredi à Bouaké, en se réjouissant du fait que l’échange entre ces deux universités française et ivoirienne se fait dans le cadre de la codirection des travaux des étudiants, c’est-à-dire que chaque jeune doctorant ivoirien est encadré à la fois par son professeur de l’université Alassane Ouattara et un enseignant de l’université de Lille.

«Je crois que de nos jours, dans un monde qui est de plus en plus globalisé, les étudiants comme les enseignants – chercheurs ont vocation à ne plus travailler uniquement sur un système juridique national mais de travailler sur des comparaisons afin de s’enrichir », a-t-il indiqué.

Chaque année, l’université de Lille accueille des doctorants de l’UFR des sciences juridiques, administratives et de gestion de l’université Alassane Ouattara de Bouaké dans le cadre de l’accord de coopération.

« Nous souhaitons aussi que les doctorants travaillent en étant dans un esprit d’ouverture, de comparaison, d’enrichissement mutuel. C’est ainsi qu’il faut concevoir aujourd’hui la recherche », a signifié l’universitaire français.

Prof Serge Dauchy a participé au colloque international sur la jurisprudence en qualité de communicant sur le thème «Le juge, bouche de la loi. Vicissitudes historiques autour de la place et du rôle de la jurisprudence».

SAMSUNG CAMERA PICTURES

SOURCE : AIP

Facebook / Laisser un commentaire
Continuer la lecture
Publicité

NOS PARTENAIRES

Abonnez-vous à votre newsletters.

Saisissez votre adresse e-mail pour vous abonner à PlaneteSchool et recevoir une notification de chaque nouvel article par email.

Rejoignez 7 532 autres abonnés

VIDÉO À LA UNE

Publicité

Facebook

Tweets

Publicité

ACTUALITÉ EDUCATIVE EN CONTINU