Connecte-toi avec nous

FORMATIONS

INFAS: La nouvelle année académique sous le signe de l’excellence !

Publié

on

L’Infas compte en tout sept écoles dont cinq se trouvent dans les villes de l’intérieur du pays : Abengourou, Aboisso, Daloa…

INFAS: La nouvelle année académique sous le signe de l’excellence !

L’Institut nationale des agents de santé (Infas) effectue son entrée académique 2018-2019 ce mercredi 07 février 2018. La cérémonie se déroulera au sein dudit établissement situé dans l’enceinte du Centre hospitalier universitaire (CHU) de Treichville, l’une des 13 communes de la ville d’Abidjan.

Selon la directrice générale,  Pr. Meliane N’dhazt Sanogo, cette nouvelle année académique est placée sous le sceau de l’excellence. « Approprions-nous l’excellence », telle est, de ce fait, le thème qui devra guider et accompagner étudiants, enseignants et personnel technique, tout au long de l’année.

Comme à l’accoutumée, la patronne de cette institution de formation spécialisée dans la santé, mettra à profit cette occasion pour faire un bilan de l’année écoulée. Naturellement, elle évoquera les perspectives d’avenir qui devront orienter l’école dans les années à venir.

L’Infas compte en tout sept écoles dont cinq se trouvent dans les villes de l’intérieur du pays : Abengourou, Aboisso, Daloa… Abidjan compte deux établissements dont un de formation classique. Et l’autre de niveau supérieur, forme les infirmiers et les techniciens supérieurs de la santé dans une dizaine de spécialités dont la santé publique, la dermatologie, etc. La DG annonce, par ailleurs , une porte ouverte sur l’établissement.

SOURCE : Fratmat.info

Facebook / Laisser un commentaire
Continuer la lecture
Publicité
Cliquez pour commenter

Laisser une réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

ACTUALITE NATIONALE

Le rôle du directeur d’école primaire au centre d’un atelier de formation à Bouna

Publié

on

Cent-sept instituteurs, tous des chefs d’établissement, prennent part depuis mercredi, à la bibliothèque du lycée moderne de Bouna, à  un atelier de renforcement de capacités sur la question du rôle du directeur d’école primaire.

Cette formation, animée par l’inspecteur de l’enseignement préscolaire et primaire (IEP) de Bouna, Bakayoko Korodi vise à outiller davantage ces instituteurs sur leur rôle administratif, pédagogique, relationnel et socioculturel.

Cet atelier, destiné uniquement aux directeurs d’écoles de l’IEP de Bouna, s’est déroulé sous la supervision du chef de l’antenne de la pédagogie et de la formation continue (APFC) de Bouna, l’inspecteur Gbonké Kessé.

La formation s’est achèvée jeudi, souligne-t-on.

(AIP)

Facebook / Laisser un commentaire
Continuer la lecture

ACTUALITE NATIONALE

La formation professionnelle doit être le pilier fondamental du hub franco-ivoirien (Le Drian)

Publié

on

Le ministre français de l’Europe et des Affaires étrangères, Jean-Yves Le Drian, a souhaité, jeudi, à Yamoussoukro, que la formation professionnelle soit le pilier fondamental du hub franco-ivoirien pour l’éducation.

Le diplomate français s’exprimait, lors du lancement officiel du hub franco-ivoirien pour l’éducation à l’institut national polytechnique Houphouët-Boigny de Yamoussoukro (INP-HB), en présence du Premier ministre ivoirien Amadou Gon Coulibaly et du ministre de l’Enseignement supérieur et de la Recherche scientifique, Albert Mabri Toikeusse.

« Je ne doute pas que les entreprises reconnaîtront dans ce hub, le vivier privilégié de leur futur recrutement», a confié le diplomate français en présence des responsables des Universités et grandes écoles français et ivoiriens.

Il a invité la France et la Côte d’Ivoire à veiller à l’accessibilité de nos formations estimant que le plus souvent le coût de la formation représente un obstacle insurmontable pour les étudiants et leur famille.

Le ministre français de l’Europe a préconisé la réorientation « du dispositif de formation » en raison de la nouvelle donne et faire en sorte qu’il puisse mobiliser le secteur privé pour obtenir des fonds pour financer les frais d’écolage de ceux qui en ont besoin.

Jean-Yves Le Drian a également souhaité la pérennité du Hub. Il a souligné que pour une implantation durable le hub franco-ivoirien doit s’enrichir de partenariats nouveaux. Renforcer en nombre le partenariat (56 déjà noués) et atteindre 100 partenariats différents et complémentaires pour que ce hub soit une véritable vitrine au niveau international.

«Je voudrais aussi, qu’au-delà du partenariat, aboutir à des installations pour que le hub soit à la fois un hub virtuel une université virtuelle, mais aussi une université concrète », a fait savoir Jean-Yves Le Drian.

Le projet de ce hub est né d’une conviction partagée par nos deux présidents, le président Macron et le président Ouattara. « Toute l’ambition de notre Hub, c’est de fournir à ces étudiants talentueux les outils dont ils ont besoin pour réussir. C’est le souci qui nous anime, a-t-il dit.

Ce partenariat constitue une véritable offre de formation conjointe, croisée qui prend la forme de cours en ligne et d’échanges et qui permettent d’obtenir un double diplôme ou pour les élèves de cours préparatoire de se préparer au concours d’entrée dans les grandes écoles françaises.

« C’est par exemple la possibilité pour un étudiant de Bouaké, tout en passant son Master ivoirien, d’obtenir le diplôme de l’université française partenaire ou pour un étudiant du Centre des métiers de l’électricité de Bingerville de passer en même temps une licence professionnelle française et une licence professionnelle ivoirienne », a expliqué Jean-Yves Le Drian.

Le lancement officiel du Hub franco Ivoirien a vu la remise de diplôme à 14 étudiants et de signatures de partenariats entre l’INP-HB et plusieurs établissements français
(AIP)

Facebook / Laisser un commentaire
Continuer la lecture

ACTUALITE NATIONALE

Les enseignants du primaire à Kani formés sur le préapprentissage

Publié

on

Les enseignants du primaire plus précisément ceux du cours préparatoire 1ère année (CP1) du département de Kani ont reçu une formation de deux jours sur le préapprentissage.

Cette formation qui s’est déroulée de mercredi à jeudi au sein de l’EPP Kani 2 et 3 a été assurée par cinq inspecteurs dont deux spécialement venus de la DREN d’Odienné.

Aux dires des instituteurs participants, la formation a permis de cerner les contours du préapprentissage.

Pour le directeur régional de l’éducation à Séguéla, M’bassindjé Roger, cette formation vise l’amélioration du taux de réussite en lecture et en écriture des élèves.

(AIP)

Facebook / Laisser un commentaire
Continuer la lecture
Publicité

NOS PARTENAIRES

Abonnez-vous à votre newsletters.

Saisissez votre adresse e-mail pour vous abonner à PlaneteSchool et recevoir une notification de chaque nouvel article par email.

Rejoignez 7 679 autres abonnés

VIDÉO À LA UNE

Publicité

Facebook

Tweets

Publicité

Produits en BOUTIQUE

Produits les mieux notés

Publicité

LES + LUS DE LA SEMAINE