Connecte-toi avec nous

ACTUALITE NATIONALE

Fraude sur la nationalité ivoirienne : Un très puissant réseau d’étudiants faussaires démantelé

Publié

on

La lutte acharnée que mène le commissaire divisionnaire Bakayoko Soualiho, patron du Service des investigations et du contentieux (Sic) de l’Office national d’identification (Oni), contre les faussaires sur la Carte nationale d’identité (Cni) et autres documents administratifs vient, une fois de plus, d’être couronnée par le démantèlement d’un puissant gang qui a des ramifications dans le milieu estudiantin de Côte d’Ivoire.

Ce gang s’est donné des moyens industriels pour produire, à grande échelle, tous les documents administratifs ivoiriens. Sey Bi Séhi Martin, 31 ans, étudiant en mines et géologie, Gaure Luc Florentin Patrice, 40 ans, étudiant en géographie, Yao Kouamé Lazare, étudiant en géographie et Téhé Arsène, 29 ans, étudiant en droit, sont les principaux « maillons humains » du système. A ce quatuor d’étudiants, s’ajoute Tioman Eba Jean-Louis, agent commercial dans une entreprise de la place. Collaborateur bénévole du service d’enrôlement, il forme, avec ces étudiants, cette bande infernale qui établit, sur la base de faux documents administratifs, de vraies fausses attestations d’identité, des Cni, des casiers judiciaires et autres.

Ainsi Gaure Luc Florentin Patrice, présenté comme le cerveau de la bande, Sey Bi Sehi Martin, Tioman Eba Jean-Louis, Tehé Arsène et Yao Kouamé Lazare ont-ils été arrêtés et déférés, le 5 mai 2018, pour « faux en documents administratifs, faux et usage de faux ». Ces 5 faussaires sont d’un genre particulier. Ils parviennent à faire établir, pour les besoins de leurs clients, tous documents administratifs établis en Côte d’Ivoire par les administrations publiques. Installés à Yopougon, dans leur Qg du quartier Koweit, ils fabriquent et délivrent « des actes de naissance, des actes de décès, des actes de mariage, des attestations d’identité, des certificats de genre de mort, des certificats de non-contagion, des procurations spéciales, des Procès-verbaux de constatation de décès ». Ils fabriquent et délivrent aussi des actes établis par la justice. Il s’agit notamment des certificats de nationalité, des casiers judiciaires, des actes de notoriété, des certificats de non-appel ou de non-opposition, des décisions de rectification administrative d’une erreur matérielle. C’est cette puissante bande, qui opère depuis plusieurs années, que les hommes du commissaire Bakayoko Souhalio viennent de mettre hors d’état de nuire.

La « tour de contrôle» de toutes ces opérations est installée dans un salon de coiffure situé dans un marché au quartier Koweit, un gigantesque bidonville de la commune de Yopougon. Ce salon de coiffure, tenu par Sey Bi Sehi Martin, « est le lieu de collecte et de transit des demandes », selon un enquêteur. Lorsque Sey Bi Séhi Martin mord à l’appât des limiers de l’Oni, il n’hésite pas à dénoncer ses complices. Les coûts des pièces varient en fonction de l’importance des dossiers. Une attestation d’identité coûte 5 000 F Cfa.

Un « arsenal » découvert. Une perquisition au domicile Sey Bi Séhi Martin et Gaure Luc Florentin Patrice, le présumé cerveau, aux Toits rouges à Yopougon, a permis à la police de mettre la main sur l’«arsenal» de fabrication de faux documents administratifs. Un ordinateur complet avec deux imprimantes Hp dont l’un au laser, de nombreux faux documents administratifs, des attestations d’identité ivoiriennes portant des signatures imitées des autorités policières de l’Oni, des Cni falsifiées, des cachets à ressort portant les initiales de la Direction des affaires civiles et pénales (Dacp).

Au domicile de l’étudiant faussaire Téhé Arsène, la police a mis la main sur une mine de pièces à conviction, quant à l’implication de celui-ci dans la falsification des pièces administratives.

… suite de l’article sur LInfodrome

SOURCE : Abidjan.net

Facebook / Laisser un commentaire
Continuer la lecture
Publicité
Cliquez pour commenter

Laisser une réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

ACTUALITE NATIONALE

IEPP DUEKOUE 1  / SEANCE DE FORMATION À L’IEPP BANGOLO 1

Publié

on

Ce Jeudi 18 Octobre 2018, M. l’inspecteur en chef Kone Bruno a été invité par son collegue de IEPP bangolo 1 M. Kande Daouda pour assister à la formation de ses enseignements de CP1 sur le renforcement des capacités en preaprentissage . Cette formation a été présidée par M. Le drenet-fp de Duekoue et animée par M. L’inspecteur Kande Daouda.

Ce diaporama nécessite JavaScript.

 

Source: SerCom

Facebook / Laisser un commentaire
Continuer la lecture

ACTUALITE NATIONALE

Tengrela / Les cours perturbés par des transes de filles : La contagion a créé la panique générale dans le lycée

Publié

on

La contagion a créé la panique générale dans le lycée. La sirène a alors retenti à une heure inhabituelle. Personnels de l’administration, enseignants, éducateurs, élèves et parents d’élèves se sont tous retrouvés dans la cour.

Tengrela: Les cours perturbés par des transes de filles 

Des jeunes élèves filles, en transe, « touchées par des génies » ont semé la panique au sein du lycée moderne de Tengrela, perturbant les cours. Vendredi, à  8h, la voix aiguë et stridente d’une jeune fille fend l’air et l’atmosphère studieuse à l’étage du bâtiment abritant les classes de quatrième. Les éducateurs avertis, aident la jeune fille en question à descendre l’escalier. Mais à peine, sont-ils descendus qu’une autre élève tombe en transe avec les mêmes manifestations que la première. Les éducateurs submergés se font aider par des élèves. Mais bientôt, tout le monde est débordé puisqu’un autre cas se signale, et un quatrième, et encore un jusqu’à douze élèves filles.

La contagion a créé la panique générale dans le lycée. La sirène a alors retenti à une heure inhabituelle. Personnels de l’administration, enseignants, éducateurs, élèves et parents d’élèves se sont tous retrouvés dans la cour. Les filles ont été conduites à domicile car « ce n’est pas une affaire d’hôpital », avait laissé entendre un parent d’une victime. Pour prévenir d’autres cas similaires, l’administration a décidé de suspendre les cours pour toute la journée.

Des cas similaires avaient déjà été constatés les années antérieures mais c’est la première fois qu’un si grand nombre de filles tombaient ensemble en transe.

Source: AIP

Facebook / Laisser un commentaire
Continuer la lecture

ACTUALITE NATIONALE

Leadership jeunes: Le programme Yali Tour 2018 lancé

Publié

on

L’Association des alumnis du Programme Young african initiative de Côte d’Ivoire a organisé du 12 septembre au 10 octobre, l’édition 2018 du Yali Tour.

Le Yali-Ci est une caravane d’information et de formation sur le programme Mandela Washington Fellowship d’or young african leaders dans 5 villes. C’est un programme lancé depuis 2014 par l’ancien président américain Barack Obama en vue de sélectionner des jeunes de 25 à 35 ans qui font preuve de leadership dans leurs communautés respectives.

Pour cette édition, ce sont 700 jeunes qui seront sélectionnés dans 49 pays africains pour une formation de 6 semaines aux États-Unis d’Amérique. Ils seront placés dans les 40 plus prestigieuses universités américaines dans les catégories « Service public », « Business et entrepreneuriat » et « Leadership civique » de mi-juin à juillet.

Durant ce programme, ils pourront suivre les cours de leadership. Au cours de ce séjour, les jeunes sélectionnés auront droit au retour à des opportunités de réseautage et de développement personnel, ainsi que des financements de projet dans leurs pays respectifs.

Au cours de la cérémonie de lancement, Bazoumana Coulibaly, président de l’association, a félicité les participants à ce programme Yali pour leur engagement pour la cause de leurs communautés et des personnes en Côte d’Ivoire. Aussi a-t-il remercié les partenaires  dans toutes villes visitées (Abidjan, Tiassalé, Bouaké, Daloa et Yamoussoukro).

Yali-Ci est une association apolitique qui rassemble tous les anciens boursiers alumnis du Programme Yali dont le Mandela Washington Fellowship aux États-Unis et les régionales à Accra, Dakar et Lagos. C’est un réseau de 200 membres.

E. Y.
Infos: une correspondance particulière

Source: Fratmat

Facebook / Laisser un commentaire
Continuer la lecture
Publicité

NOS PARTENAIRES

Abonnez-vous à votre newsletters.

Saisissez votre adresse e-mail pour vous abonner à PlaneteSchool et recevoir une notification de chaque nouvel article par email.

Rejoignez 7 680 autres abonnés

VIDÉO À LA UNE

Publicité

Facebook

Tweets

Publicité

Produits en BOUTIQUE

Produits les mieux notés

Publicité

LES + LUS DE LA SEMAINE