Connecte-toi avec nous

FORMATIONS

Formation de haut-niveau « LeAD Campus » recrute 35 futurs leaders pour construire l’Afrique de demain

Publié

on

Pour les futurs leaders du continent africain, le programme de formation de haut-niveau « LeAD Campus » offre l’opportunité inédite de renforcer leur potentiel. LeAD Campus lance un appel à candidatures pour constituer la prochaine promotion des 35 futurs talents 2018.

Fruit d’un partenariat entre l’Institut Supérieur de Management de Dakar, l’Université du Cap en Afrique du Sud, Sciences Po Executive Education et l’AFD, le programme LeAD Campus délivre un certificat commun aux 4 partenaires pédagogiques.

L’Afrique fait aujourd’hui plus que jamais figure de terre d’opportunités. Un tiers des pays africains affiche une croissance de plus de 6%, et les projets et investissements se multiplient. Pour poursuivre le développement du continent, l’enjeu de l’éducation et d’une formation de haut niveau est central.

Des leaders de demain venant de tout le continent

Pour la 3ème année consécutive le programme LeAD Campus va identifier 35 participants, venant de différents pays d’Afrique, pour les accompagner dans le développement de leur vision, de leurs compétences et de leur projet business. Ce programme est ouvert aux personnes du secteur privé comme à celles du secteur public, aux entrepreneurs, aux responsables d’ONG, aux cadres de l’administration… Un seul impératif : être un leader expérimenté ressortissant d’un pays africain.

Un format innovant et itinérant

Ces 35 talents bénéficieront d’une formation compatible avec leur activité professionnelle, combinant enseignement à distance et 3 séminaires présentiels : au Cap, à Dakar et à Paris.

La formation se compose de cours sur les fondamentaux du business, ainsi que de modules leadership et RSE. Elle permet ainsi aux 35 élus de renforcer leur vision, leur capacité à innover, et de développer leur projet de façon cohérente avec les enjeux du continent africain. Tout au long du programme, les leaders sont accompagnés par un mentor, un professionnel expérimenté qui partagera son expérience, son savoir-faire et son réseau. Ainsi, intégrer le programme LeAD Campus, c’est l’opportunité d’étendre son réseau de contacts et de soutiens, et ainsi connaître une progression de carrière plus rapide.

Des profils variés et un vrai partage d’expériences

Le programme LeAD Campus est en adéquation avec les besoins des entreprises et institutions présentes sur le continent. « Nous sommes convaincus que le Certificat LeAD Campus constitue une réponse adaptée aux besoins des entreprises et des talents africains pour parfaire les formations initiales. Cette approche complémentaire est notamment la marque de fabrique du programme », explique Nicolas Péjout, Directeur de Sciences Po Executive Education. En effet, il est dommage de voir bon nombre de professionnels recevoir une excellente formation mais être en difficulté pour diriger une équipe. C’est cela dont la plupart des entreprises du continent ont besoin : de leaders. Et c’est la proposition du programme LeAD Campus.

« LeAD Campus m’a apporté plus de confiance en mon projet et la conviction plus que jamais que l’Afrique n’atteindra son développement optimal qu’avec un réel leadership de ses fils et filles ! » Roland KYEDREBEOGO – Certifié 2016

Source: Abidjan.net

Facebook / Laisser un commentaire
Continuer la lecture
Publicité
Cliquez pour commenter

Laisser une réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

ACTUALITE NATIONALE

Éducation-formation: Kandia Camara promet des résultats probants

Publié

on

Au terme de trois jours de travaux sur la revue conjointe annuelle du secteur de l’éducation- formation, les acteurs du secteur éducatif et leurs partenaires ont présenté les résultats à la ministre Kandia Camara de l’éducation nationale, de l’enseignement technique et de la formation professionnelle.

« Je tiens à vous saluer pour les résultats du plan sectoriel qui s’offrent à tous comme le tableau de bord, la boussole censée guider nos pas vers l’amélioration significative de la qualité des produits de notre école », s’est félicitée la ministre Kandia Camara lors de la cérémonie de clôture des travaux sur la revue conjointe annuelle du secteur de l’éducation formation qui s’est déroulée à l’hôtel du Golf, le 13 décembre.

La ministre Kandia Camara s’est dit satisfaite pour « la qualité de la revue sectorielle » qui, selon elle, est prometteuse eu égard à la qualité des réflexions présentées. « Je me réjouis de la pertinence de vos recommandations consensuelles qui constituent des pistes de solutions novatrices. Solutions pour résoudre efficacement les problématiques identifiées dans le rapport de performance 2017. Qui va faciliter la mise en œuvre du plan sectoriel éducation formation 2016-2025, adossé au plan national de développement (Pnd) », a-t-elle ajouté.

Selon elle, la matrice du secteur de l’éducation et de la formation, développée dans le plan sectoriel éducation formation 2016-2025, est en phase avec les orientations stratégiques. « En 2025, la Côte d’Ivoire disposera d’un système éducatif de qualité, équitable et inclusif qui développe des compétences constamment renouvelées et maintenues en synergie avec les besoins de transformation et de la compétitivité de l’économie ainsi que de la capacité d’innovation technologique », a-t-elle conclu.

Selon Mamadou Binaté, coordonnateur des travaux de la revue sectorielle éducation-formation, durant les trois jours, ateliers et exposés, ont meublé cette rencontre. Il s’est agi d’analyser les progrès qui ont été réalisés en 2017, de plancher sur les défis qui restent à relever. Notamment la redynamisation et le renforcement des mécanismes de récupération des enfants hors du système scolaire, la politique de l’école obligatoire et la question de la formation professionnelle.

A l’en croire, les résultats sortis des travaux apporteront et répondront aux réalités actuelles et futures pour une adéquation éducation-formation.

Notons par ailleurs que ce séminaire a été organisé par le ministère de l’éducation nationale, de l’enseignement technique et de la formation professionnelle et celui de l’enseignement supérieur et de la formation scientifique avec l’appui de leurs partenaires techniques et financiers.

Jean Bavane Kouika

Source: Fratmat

Facebook / Laisser un commentaire
Continuer la lecture

ACTUALITE NATIONALE

APFC / Les acteurs de l’Education du Gontougo instruits sur le déroulement des examens blancs 2019

Publié

on

Le chef de l’Antenne pédagogique et de la formation continue (APFC), Obrou Follou Jérôme, a expliqué mercredi aux acteurs du système éducatif du Gontougo (Nord-Est ivoirien), le dispositif mis en place pour le bon déroulement des examens blancs qui se tiendront du 11 au 13 mars 2019.

Lors d’une séance de travail au Lycée moderne de Bondoukou avec les chefs d’établissements secondaires et enseignants, Obrou Jérôme dont la structure a la charge d’organiser les examens blancs, a indiqué que les épreuves visent à améliorer les résultats des élèves dans la région du Gontougo, au Baccalauréat et au Brevet d’études du premier cycle (BEPC).

Il s’agit également, pour le chef d’Antenne, d’amener les enseignants à exécuter les programmes éducatifs des classes d’examen conformément aux progressions nationales et permettre aux candidats de préparer efficacement les épreuves.

M. Obrou a fait savoir que chaque établissement secondaire public et privé est considéré comme un centre de composition et de correction. Il a souligné que le déroulement des délibérations qui se tiendra du 18 au 05 avril 2019 se fera en trois groupes, notamment les admis avec les mentions, les répéchables avec les spécificités des disciplines et les refusés.

Le chef d’antenne a annoncé que la proclamation des résultats est prévue pour  le 09 avril 2019 dans la matinée et se fera sur toute l’étendue de la direction régionale de l’Education nationale, de l’Enseignement technique et de la Formation professionnelle.

En 2018, 14 852 candidats dont 10 696 au BEPC et 4 159 au Baccalauréat ont participé aux examens blancs dans le Gontougo avec un taux de réussite respectif de 38, 13% et 37%.

Cette année, neuf collèges se sont ajoutés aux 15 autres existant afin de permettre à un nombre important d’élèves d’être  présents à ces épreuves écrites et orales.

(AIP)

Facebook / Laisser un commentaire
Continuer la lecture

ACTUALITE NATIONALE

Lycée moderne d’Agnibilékrou / Renforcement des capacités des professeurs

Publié

on

Les professeurs du lycée moderne d’Agnibilékrou ont bénéficié mercredi d’une formation sur l’école média, en vue de les aider à exécuter avec succès et dans les délais, les travaux de fin de trimestre.

Le formateur, N’sa Yapi Jean Claude, a, à l’aide d’un ordinateur portable, expliqué aux enseignants le mécanisme d’insertion des notes des évaluations auxquelles les apprenants ont été soumis. La formation a été jugée opportune par les bénéficiaires.

“Nous éprouvons bien des difficultés pour rentrer les notes quand viennent les moments des calculs des moyennes et des différents travaux de fin de trimestre”, ont-ils reconnu.

École média est une plate forme créée par le ministère de l’Education nationale de l’Enseignement technique et de la formation professionnelle (MENET-FP) où sont enregistré les notes des élèves régulièrement inscrits dans les établissements de Côte d’Ivoire.

(AIP)

Facebook / Laisser un commentaire
Continuer la lecture
Publicité

NOS PARTENAIRES

Abonnez-vous à votre newsletters.

Saisissez votre adresse e-mail pour vous abonner à PlaneteSchool et recevoir une notification de chaque nouvel article par email.

Rejoignez 7 731 autres abonnés

VIDÉO À LA UNE

Publicité

Facebook

Tweets

Publicité

Produits en BOUTIQUE

Produits les mieux notés

Publicité

LES + LUS ET VUS DU MOIS