Connecte-toi avec nous

ARTS ET CULTURE

Femua 2018 : Le Secrétariat d’Etat chargé de l’Enseignement technique soutient Magic System.

Publié

on

Salif Traoré, dit Asalfo, lead vocal de ce groupe et commissaire général du Femua a exprimé sa gratitude à l’Etat de Côte d’Ivoire à travers le Secrétariat d’Etat chargé l’Enseignement technique et de la formation professionnelle.

Dans le cadre du Festival des musiques urbaines d’Anoumabo (Femua), 11ème édition, le Secrétariat d’Etat chargé l’Enseignement technique et de la formation professionnelle vient d’apporter son appui institutionnel à cet événement culturel.

La signature de la convention a eu lieu ce lundi à Cocody entre le Secrétariat d’Etat, représenté par Mamadou Touré, et la fondation Magic System, représenté par Salif Traoré, dit Asalfo, lead vocal de ce groupe et commissaire général du Femua.

Pour le Secrétaire d’Etat, cet appui institutionnel vise à apporter une expertise technique aux initiateurs de Femua. «  Cet appui institutionnel confirme  notre intérêt à accompagner le Femua.

Le Secrétariat d’Etat chargé de l’enseignement technique et de la formation professionnelle ne peut rester en marge de cet évènement surtout avec sa tribune carrefour jeunesse. Je voudrais féliciter le groupe Magic system pour avoir pensé le Femua », a salué Mamadou Touré assurant que tous ses services seront mobilisés aux côtés des initiateurs pour sensibiliser la jeunesse ivoirienne sur les dangers de l’immigration clandestine et l’importance d’avoir des compétences dans les métiers. «  J’invite toute la jeunesse ivoirienne à prendre part à ces journées consacrées aux jeunes pour avoir les opportunités de formation », a-t-il lancé.

Salif Traoré, dit Asalfo, lead vocal de ce groupe et commissaire général du Femua a exprimé sa gratitude à l’Etat de Côte d’Ivoire à travers le Secrétariat d’Etat chargé l’Enseignement technique et de la formation professionnelle.

Pour cette édition, le thème retenu est : « jeunesse africaine et immigration clandestine ». Le Premier ministre Amadou Gon est parrain de cette 11ème édition qui s’ouvre ce mardi 17 avril 2018 à l’Institut national de la jeunesse et des sports (Injs). Le Femua 2017 verra la présence de neuf artistes venant de l’étranger, 14 artistes vont prester à cette célébration musicale. Cinq concerts seront organisés pour une mobilisation qui se veut grandiose.

MD

SOURCE : Fratmat.info

Facebook / Laisser un commentaire
Continuer la lecture
Publicité
Cliquez pour commenter

Laisser une réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

ARTS ET CULTURE

La bibliothèque mobile de la Fondation Children Of Africa au FEMUA.

Publié

on

Le Festival des Musiques Urbaines d’Anoumabo (FEMUA) a ouvert ses portes le mardi dernier. Placé sous le thème : « jeunesse africaine et immigration clandestine », cette 11ème édition du FEMUA se déroulera du 17 au 22 avril 2018 à l’Institut National de la Jeunesse et des Sports d’Abidjan (INJS). Cette année, le FEMUA Kids, la journée spécialement dédiée aux enfants s’est déroulée, le mercredi 18 avril 2018, sur le terrain de Marcory-Anoumabo. Pour l’occasion, le terrain du village a été transformé en parc d’attraction pour la plus grande joie des tout-petits. Durant toute la journée du mercredi, ils ont pris part par groupe aux activités du bus bibliothèque de la Fondation Children Of Africa. Et pour bien faire les choses, la Fondation a invité un auteur Josué Guébo, écrivain et enseignant à l’université pour inculquer aux petits visiteurs le plaisir de la lecture. Ce dernier a présenté son livre pour enfant : « Le Père Noël aime l’attiéké ».

Ce diaporama nécessite JavaScript.

SOURCE : ChildrenOfAfrica

Facebook / Laisser un commentaire
Continuer la lecture

ARTS ET CULTURE

Salon International du Tourisme d’Abidjan (SITA) 2018: des concours lancés.

Publié

on

A l’occasion de la 8ème édition du Salon International du Tourisme d’Abidjan (SITA) 2018, qui se tiendra à Abidjan, du 27 avril au 01 mai 2018 à l’espace jouxtant le boulevard de l’aéroport International Félix Houphouët Boigny, Côte d’Ivoire Tourisme, organise quatre (04) grands concours, gratuits, destinés aux professionnels et au grand public.
– Le 1er, dénommé CAVI (Concours Agents de Voyage Ivoiriens), est ouvert aux personnes physiques, ayant plus de 18 ans, salariées en CDD ou CDI et exerçant une activité de conseillers voyages sur le territoire de la Côte d’Ivoire.
Les candidats devront défendre une destination qu’ils tireront au sort parmi les destinations sélectionnées par l’organisateur. Ils auront 5 minutes pour défendre oralement la destination tirée au sort. Les trois (3) meilleurs seront récompensés.

– Le second, intitulé «Découvrons nos potentialités touristiques» est réservé aux personnes physiques (âgé de plus de 18 ans) ou morales parrainée par un Conseil Régional de Côte d’Ivoire.
Les candidats sont invités à déposer leur film documentaire et le synopsis auprès du secrétariat du SITA 2018 au plus tard le 20 avril 2018 à 18 h 00. La durée du film ne devra pas excéder dix (10) mn et doit présenter les potentialités touristiques.
Trois (03) prix, en plus du prix spécial seront attribués aux lauréats.

– Le troisième concours dénommé «Capturer l’émotion» est un concours de photographie qui a pour objectif d’amener les photographes amateurs et professionnels à partager leurs plus belles émotions vécues au cours de visites touristiques à travers une photo. Il est ouvert à tous et récompensera les trois (03) meilleurs.

… suite de l’article sur Autre presse

SOURCE : Cote D’Ivoire Tourisme

Facebook / Laisser un commentaire
Continuer la lecture

ARTS ET CULTURE

Exposition « Suite Africaine » : Le peintre espagnol Charris consacre les résultats de ses pèlerinages africains à Abidjan.

Publié

on

Il faut souligner que Charris a, à son actif  plus de 60 expositions individuelles et des centaines d´expositions collectives à travers l´Europe et l´Amérique du Nord.
L’ambassade d’Espagne en Côte d’Ivoire en collaboration avec le Ministère de la Culture et la Francophonie et du Musée des civilisations de Côte d’Ivoire (Mcci) consacrent du 5 au 25 avril 2018, à Abidjan-Plateau, dans l’enceinte du Mcci, une exposition à l’artiste espagnol Ángel Mateo Charris. Et ce, avec lq contribution de la Fondation Atef Omais.

Intitulé « Suite Africaine », cette exposition qui aura donc lieu au Musée des civilisations vient faire cohabiter les œuvres de Charris avec celles du patrimoine artistiques de la Côte d’Ivoire. Comme pour renforcer le dialogue culturel entre l’Espagne et la Côte d’Ivoire. C’est d’ailleurs ce que croit le diplomate espagnol.  « Avec l´exposition Suite Africaine, le dialogue est peut-être plus direct que jamais parce qu´il s´établit sur la base du regard attentif et curieux qu´un artiste espagnol porte sur d´autres cultures et parce que ses œuvres sont présentées côte à côte avec quelques-unes des pièces les plus remarquables du patrimoine artistique et identitaire ivoirien », estime S.E.M Luis Prados Covarrubias, Ambassadeur d’Espagne en Côte d’Ivoire.

A propos de cette exposition, le ministre Maurice Bandaman se réjoui du fait que  la coopération culturelle entre les deux pays a connu un rafraichissement ces dernières années. « L’Espagne est de plus en plus présente dans le paysage culturel ivoirien, et ce, grâce spécialement au programme culturel impulsé par l’Ambassade d’Espagne en collaboration avec le Ministère de la Culture et de la Francophonie et les instituons ivoiriennes », souligne-t-il.

Des écrits critiques révèlent que Charris a consacré des cycles picturaux aux paysages enneigés du Nord, à l´Afrique, les mers du Sud ou au Cape Cod de Hopper et l´Ostende de Léon Spilliaert. Toute chose qui fait de son œuvre un véritable cocktail aux multiples influences artistiques et de différents styles avec de nombreuses références aux médias, au cinéma, à la publicité, à la bande dessinée, à l´illustration et à l´histoire de l’art.

« L’exposition d’Abidjan, Suite africaine, est consacrée à une série de papiers de 50 x 65 dont les lectures et les pèlerinages africains de Charris auxquels je viens de faire allusion constituent le point de départ. Dans ces papiers, peints en 2017 (année où parmi les toiles je soulignerai l’importance de Drapeau rouge sur le Sahel) et 2018, le peintre combine les “choses vues” (à nouveau le Niger, fleuve qui comme je viens de le souligner le fascine, comme avant lui il fascina Miquel Barceló), et les références culturelles à une sorte de “musée imaginaire” à la Malraux », explique Juan Manuel Bonet, directeur de l´Institut Cervantes d´Espagne et critique d´art.

Il faut souligner que Charris a, à son actif  plus de 60 expositions individuelles et des centaines d´expositions collectives à travers l´Europe et l´Amérique du Nord. Son œuvre figure dans de nombreux musées et collections privées (comme le Musée Reina Sofia, IVAM, ARTIUM, CAC, Centro Atlántico de Arte Moderno, Patio Herreriano, Endesa, Coca Cola, Czech Museum of Fine Arts, etc.)

Né à Cartagena (Espagne) en 1962, Ángel Mateo Charris est l’une des références de la peinture figurative qui surgit à la fin des années 90 dans le paysage artistique espagnol. Son nom est associé au mouvement « néo métaphysique » qui nait dans ces années à Valence, ville où il a obtenu sa licence aux Beaux-Arts quelques années auparavant.

SOURCE : Fratmat.info

Facebook / Laisser un commentaire
Continuer la lecture
Publicité

NOS PARTENAIRES

Abonnez-vous à votre newsletters.

Saisissez votre adresse e-mail pour vous abonner à PlaneteSchool et recevoir une notification de chaque nouvel article par email.

Rejoignez 7 524 autres abonnés

VIDÉO À LA UNE

Publicité

Facebook

Tweets

Publicité

ACTUALITÉ EDUCATIVE EN CONTINU