Connecte-toi avec nous

ENSEIGNEMENT SUPERIEUR

Enseignement supérieur: Le Prof. Bakayoko-Ly présente la politique ivoirienne en faveur de la STI

Publié

on

Le Troisième Forum Africain organisé par le gouvernement égyptien et la Banque Africaine de Développement (Bad) sur la Science, la Technologie et l’Innovation (STI) a eu lieu au Caire, du 10 au 12 février. À partir du thème général de cette importante rencontre scientifique: « La STI pour la compétitivité du secteur privé et la transformation économique de l’Afrique », des sessions plénières se sont tenues dont celle portant sur « Les leviers pour la Sti: politiques, financement et ressources humaines pour la STI », session à laquelle Mme le ministre, le Prof. Bakayoko-Ly Ramata a pris part.

Madame le ministre a relevé que la science et la technologie ont toujours été une priorité dans son pays et cela depuis l’indépendance avec le Président Houphouët-Boigny qui disait que l’avenir appartient à la science et à la technologie. Le Chef de l’État, SEM Alassane Ouattara, dans la même lancée, prône une recherche scientifique et technologique d’excellence au service du développement économique et social de la Côte d’Ivoire. De façon pratique, cela se matérialise par la mise au point par le Centre national de recherche agronomique (Cnra) de variétés améliorées de semences et des techniques agricoles innovantes qui contribuent à accroître la production et la qualité des cultures d’exportation (Café, cacao, anacarde, coton, palmier à huile) et des cultures vivrières. Ces acquis de la recherche agronomique ont permis à la Côte d’Ivoire d’occuper, au niveau mondial, le premier rang pour le cacao et l’anacarde, le troisième rang pour le café et au niveau africain, le premier rang pour le palmier à huile et l’hévéa.

Concernant le financement des Sti, le budget de l’État a permis de doter la Côte d’Ivoire d’infrastructures de recherche de pointe à l’exemple de l’Institut Pasteur de Côte d’Ivoire (Ipci) avec une Biobanque et la mise en place d’une unité de production des intrants de laboratoires avec l’appui de l’Oms ; de l’installation au Pôle scientifique et d’innovation de l’université Félix Houphouët-Boigny d’une unité de recherche de production de biopesticides à base de plantes, alternative aux pesticides chimiques en contribuant à la lutte durable contre les parasites et les ravageurs des cultures pour améliorer la production tout en n’hypothéquant ni la santé ni l’environnement et d’un Supercalculateur pour la simulation numérique. Le Fonds d’appui à la recherche et à l’innovation (Fonari), quant à lui, finance les projets de recherche à fort potentialité de valorisation économique et sociale.

Pour ce qui est des ressources humaines en Sti, le programme de développement des universités met l’accent sur les filières scientifiques. L’augmentation du nombre d’étudiants orientés en sciences et technologies ainsi qu’un recrutement plus accru des enseignants dans le domaine participent également de cette politique de formation de ressources humaines de qualité dans le domaine des Sti.

Pour conclure, Madame le ministre a invité ses pairs à s’approprier l’Appel d’Abidjan, lancé en marge du Sommet UA-UE par les Académiciens, les Responsables des Universités et Centres de recherche africains à l’endroit des politiques et des décideurs en vue de la mise en place d’un Conseil africain de la Recherche.

Soulignons qu’à ce panel sur les leviers de la Sti ont participé les Profs Khaled Abdel Ghaffar et Mary Teuw Niane, respectivement ministres de l’Enseignement supérieur et de la Recherche scientifique d’Égypte et du Sénégal, le Dr Diane Parker, Directrice générale de l’Enseignement universitaire et de la Formation d’Afrique du Sud, et M. Shem Bodo, Secrétaire Exécutif par intérim de l’Association pour le Développement de l’Éducation en Afrique.

 

Ce diaporama nécessite JavaScript.

SOURCE : Ministeres

Facebook / Laisser un commentaire
Continuer la lecture
Publicité
Cliquez pour commenter

Laisser une réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

ACTUALITE NATIONALE

Enseignement Supérieur / L’Inde offre 10 bourses d’études aux étudiants ivoiriens

Publié

on

Le Conseil indien pour les relations culturelles (ICCR) offre 10 bourses aux étudiants ivoiriens désireux de poursuivre des études supérieures en Licence, Maîtrise et Doctorat dans ses universités et instituts, dans le cadre de son programme de bourses d’études en Afrique.

Les étudiants intéressés doivent s’inscrire via le site en ligne www.a2ascholarships.iccr.gov.in en envoyant le formulaire physique et les documents justificatifs à l’ambassade de l’Inde en Côte d’Ivoire.

Des instructions détaillées sur le processus de candidature aux bourses ICCR et sur la procédure et les normes qui les régissent sont indiquées sur ce site.

Dans le cadre de cette bourse d’études, les frais de billet d’avion en classe économique aller-retour, les frais de scolarité, les indemnités de subsistance, le coût de l’hébergement et les autres frais obligatoires sont à la charge du gouvernement Indien.

Âgés entre 18 et 30 ans, les candidats doivent maîtriser suffisamment l’Anglais et doivent être en bon état de santé. Les candidatures doivent être soumises avant le 10 février 2019, rapporte un communiqué de presse transmis à l’AIP.

(AIP)

Facebook / Laisser un commentaire
Continuer la lecture

ACTUALITE NATIONALE

Rentrée Académique 2018-2019 au Centre des Métiers de l’Electricité de Bingerville (CME)

Publié

on

Le centre des métiers de l’électricité de Bingerville a abrité ce lundi 14 janvier 2019 la réunion de rentrée académique de la première promotion licence professionnelle dudit centre.

Cette première réunion de l’année 2019, avait pour but de présenter aux étudiants les différentes filières de formation et de leur prodiguer quelques conseils afin de mieux se comporter et bien se concentrer sur leurs études.

Au titre des 06 filières de formation en licence professionnelle, on peut citer l’energy manager en E-Learning, l’automatisme, la régulation et supervision industrielle, la production d’énergies hydraulique et thermique, le contrôle électrique et informatique industrielle, le développement durable option efficacité énergétique, l’énergie de source renouvelable et domestique – CNAM, le transport et mouvement d’énergie.

S’adressant aux étudiants, le directeur du centre des métiers de l’électricité   M.GINIES Paul les a exhorté à prendre leurs études au sérieux, car selon lui,  vu les nombreux défis qui attendent la Côte d’Ivoire dans le secteur de l’électricité ceux – ci devront être bien former.

Il a aussi demandé aux futurs électriciens de respecter leurs encadreurs et le règlement intérieur instauré par l’administration pour une année académique réussit.   « Nous devons tous nous mettre au travail et mutualiser nos efforts pour assurer une bonne rentrée à nos enfants » , a conclu le premier patron du centre des métiers de l’électricité de Bingerville.

Pour conclure, ajoutons que le centre des métiers de l’électricité de Bingerville compte plus de 300 étudiants dans son cycle BTS / DUT et une centaine en Licence Professionnelle bénéficiant de stages de fin de formation gratuits.

DB.

La rédaction Planete School

Ce diaporama nécessite JavaScript.

 

Facebook / Laisser un commentaire
Continuer la lecture

ACTUALITE NATIONALE

Université Islamique Al Fourqane / Lancement à Abidjan de la 3e rentrée solennelle 2018-2019

Publié

on

L’Enseignant chercheur en Droit, Dr Karim Dosso, par ailleurs Doyen de la Faculté des sciences juridiques, administratives et politiques de l’Université Islamique Al Fourqane,   a procédé ce mercredi   au lancement de la troisième rentrée solennelle de ladite université sise à Yopougon route Km17 (Abidjan-ouest), pour l’année académique 2018-2019.

Dr Karim Dosso a expliqué que le bilan de l’année académique écoulée s’est avéré « très satisfaisant au regard du taux de réussite », rappelant que l’Université Islamique Al Fourqane de Côte d’Ivoire est en convention avec l’Université Alassane Ouattara de Bouaké dont le contenu de l’enseignement est entièrement laïc.

L’agrégé de Droit, Pr Sylvain Soleil de l’Université de Rennes 1 de France, pour sa part, a prononcé une leçon inaugurale sur le thème « la loi ». Il a expliqué qu’une loi, même parfaite et parfaitement exécutée, peut être source d’injustice, en soutenant que « la loi est dure mais c’est la loi ».

La cérémonie marquant la rentrée solennelle de l’Université Islamique Al Fourqane  a été  parrainée par le payeur général du Trésor, Abdoul Cissé Kader, qui a félicité la Faculté des sciences juridiques, administratives et politiques de l’Université Islamique Al Fourqane pour son dynamisme, non sans souligner le rôle nécessaire du Droit dans l’avènement d’une justice dans la société.

Les premiers cours de l’Université Islamique Al Fourqane vont démarrer ce jeudi avec des cours d’histoire du Droit dispensés par l’agrégé de Droit, Pr Sylvain Soleil de l’Université de Rennes 1 de France et d’autres éminentes enseignants chercheurs de renom, a-t-on appris.

Facebook / Laisser un commentaire
Continuer la lecture
Publicité

NOS PARTENAIRES

Abonnez-vous à votre newsletters.

Saisissez votre adresse e-mail pour vous abonner à PlaneteSchool et recevoir une notification de chaque nouvel article par email.

Rejoignez 7 731 autres abonnés

VIDÉO À LA UNE

Publicité

Facebook

Tweets

Publicité

Produits en BOUTIQUE

Produits les mieux notés

Publicité

LES + LUS ET VUS DU MOIS