Connecte-toi avec nous

Santé

E-Santé / un atelier régional dénommé Africa Health Connect ouvert à Grand-Bassam

Publié

on

Les assises du 2ème atelier régional Africa Health connect 2019 sur la gouvernance, l’éthique et la réglementation de l’E-santé en Afrique se sont ouvertes ce 11 juillet dans la ville balnéaire de Grand Bassam.

L’objectif principal de cet atelier selon les organisateurs est de contribuer au développement d’un environnement institutionnel et réglementaire approprié au développement de la santé numérique en Afrique en vue de l’amélioration des indicateurs de santé et de l’efficacité des investissements réalisés dans les infrastructures, plateaux techniques et la gouvernance du secteur de la santé.

’’ Gouvernance, éthique et réglementation de l’E-santé en Afrique : enjeux sur l’optimisation des investissements et des prestations dans le secteur de la santé ’’ tel est le thème autour duquel les réflexions porteront afin d’améliorer la performance des systèmes de santé.
Le ministre de la Santé et de l’Hygiène publique, Aka Aouélé, a dans son adresse lors de l’ouverture de cette deuxième édition invité à mettre à profit ces journées pour partager les expériences, et surtout jeter des bases de dispositions à prendre pour sauver des vies, relativement au thème afin que les résolutions de ses assises puissent contribuer a une meilleure réglementation de l’E-santé en Afrique.
Dr Jean Marie Yaméogo, Représentant résident de l’OMS en Côte d’Ivoire a quant à lui rassuré les initiateurs de l’entière disponibilité de son Organisation a accompagné le projet.

Les différents ateliers et panels qui ont meublé Africa Health Connect ont permis aux participants d’approfondir leur connaissance de la contribution des technologies du numérique dans l’amélioration et surtout de la performance des investissements importants réalisés par les gouvernements en Afrique dans les domaines des infrastructures hospitalières, plateaux techniques médicaux et bien d’autres.

SOURCE: (abidjan.net)

Facebook / Laisser un commentaire
Partager sur
Continuer la lecture
Publicité
Cliquez pour commenter

Laisser une réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Santé

Cent-six cas de hernie traités gratuitement à Ferkessédougou

Publié

on

Cent-six cas de malades souffrant de hernie ont bénéficié d’une opération de cure herniaire gratuite et de dons de médicaments dans le département de Ferkessédougou, samedi et dimanche, dans le cadre d’une action sociale du président de l’Assemblée Nationale, Amadou Soumahoro, dans la région du Tchologo, a constaté l’AIP.

Tout comme les  autres malades qui ont été traités à l’hôpital général de Ferkesédougou, Issa Coulibaly dit avoir été totalement soulagé d’une hernie qu’il traînait depuis plusieurs années, faute d’argent.

“J’ai été opéré ce dimanche avec succès. Je n’ai rien payé et des médicaments m’ont été offerts tout aussi gratuitement”, a-t-il indiqué, remerciant les initiateurs de l’opération de cure herniaire.

Trois médecins ont été mobilisés pour cette  opération de cure herniaire gratuite. Ils sont intervenus sur un  total de 106 cas de hernies dans le département : 100  cas à l’hôpital général de Ferké et six cas à Togoniéré.

Lors d’un meeting d’hommage  des jeunes de la région du Tchologo au chef  de l’État, le président de l’Assemblée nationale avait pris l’engagement ,en soutien au président Ouattara, d’initier une cure herniaire au bénéfice des populations  du Tchologo, rappelle-t-on.

Au total, 300 malades ont été ciblé pour cette cure herniaire qui va se poursuivre dans le département de Ouangolo, la semaine prochaine, avant de s’achever dans le département de Kong.

la rédaction

Facebook / Laisser un commentaire
Partager sur
Continuer la lecture

Santé

Bientôt un centre de santé et une école primaire pour le village de Soubré (Aboisso)

Publié

on

Le président du conseil régional du Sud-comoé, Eugène Aka Aouélé a annoncé la construction prochaine d’un centre de santé et d’une école primaire dans le village de Soubré situé dans la sous-préfecture de Bianouan,  dans le département d’Aboisso.

Le centre de santé sera construit par la ministère de la Santé et de l’Hygiène publique. Quant à l’école primaire de trois classes, elle est un don de la Première Dame Dominique Ouattara, et sera dotée de logement d’enseignants et d’une cantine, a fait savoir le ministre.

L’annonce de  construction de ces infrastructures  constitue la réponse aux doléances du village portées par leur chef, nanan Yaté Tanoh qui a rendu un hommage au  président du conseil régional du Sud-Coméo pour ses actions de développement.

Les populations ont également sollicité la réhabilitation de l’ancienne école primaire du village.

Le conseil régional du Sud-Comoé a construit en quelques années plusieurs centres de santé et dix collèges de proximité,signale-t-on.

la rédaction

Facebook / Laisser un commentaire
Partager sur
Continuer la lecture

Santé

Prise en charge des enfants atteints d’insuffisance rénale et autres pathologies : Bolloré Transport & Logistics vole au secours des malades

Publié

on

Partenaire à l’association caritative « Les zinzins du bonheurs », Bolloré Transport & Logistics a soulagé, à travers une prise en charge, des enfants atteints d’insuffisance rénale et autres pathologies graves (1 173 cas dont 889 tests concernant les adultes).

Cette action qui intervient après la réhabilitation du laboratoire du service de néphrologie pédiatrique du Centre hospitalier universitaire (Chu) de Yopougon, suivie d’un important don composé de kits de dialyse, de déambulateurs au service des malades physiques et d’un microscope binoculaire. Cette opération posée par cette association caritative, permet aujourd’hui la numération formule sanguinaire, le diagnostic du paludisme et des falsciformations des éléments sanguins.

Selon le Docteur Magloire Amichia, Président de « Les zinzins du bonheurs », le geste de Bolloré Transport & Logistics en Côte d’Ivoire a contribué à la prise en charge efficiente des patients atteints de cette grave pathologie. Car, dira-t-il, les malades étaient précédemment orientés en dehors du centre hospitalier, pour faire ces actes médicaux.

Cela présentait d’énormes risques, à cause du retard dans le diagnostic et la prise en charge, sans compter les coûts supplémentaires pour les malades et leurs familles. « Sept (7) mois après la mise en service de ce microscope biologique, nous sommes très satisfaits, au regard des importants progrès réalisés dans le traitement des malades.

« Nous voulons lancer un appel aux entreprises, afin qu’elles suivent l’exemple de Bolloré Transport & Logistics qui nous a fait confiance et participe ainsi, à redonner espoir aux malades. », a affirmé Dr Amichia.

Faut-il le noter, Bolloré Transport & Logistics en Côte d’Ivoire s’est engagé, depuis plusieurs années, pour le bien-être des populations, à travers le soutien aux initiatives durables visant à apporter le sourire aux populations défavorisées.

SOURCE: (abidjan.net)

Facebook / Laisser un commentaire
Partager sur
Continuer la lecture
Publicité

NOS PARTENAIRES

Abonnez-vous à votre newsletters.

Saisissez votre adresse e-mail pour vous abonner à PlaneteSchool et recevoir une notification de chaque nouvel article par email.

Rejoignez les 949 autres abonnés

VIDÉO À LA UNE

Publicité

Facebook & TWEETER

SUIVEZ-NOUS SUR TWEETER

Publicité

Produits en BOUTIQUE

Produits les mieux notés

Publicité

REVUE DE PRESSE HEBDO

Show Buttons
Hide Buttons