Connecte-toi avec nous

ARTS ET CULTURE

Des responsables d’école primaire informés sur les maladies métaboliques à Alépé

Publié

on

Des responsables d’école primaire d’Alépé ont été informés sur les maladies métaboliques, lors d une journée d’hommage aux directeurs d’école, organisée  mercredi, par la coordination des directeurs des écoles, des inspections de l’enseignement préscolaire et primaire d’Alépé et d’Aboisso-Comoé (sous-préfecture située à 70 km d’Alépé).

Selon le pharmacien Boni Innocent Georges Alex, invité de la cérémonie, les maladies telles que le diabète et la tension artérielle sont qualifiées de  « tueurs silencieux ». Ces pathologies sont, selon lui, causées par le surpoids, l’obésité, la consommation excessive de sel, de cholestérol et de sucre,  mais surtout par le manque d’activité physique.

« Ces deux maladies non transmissibles constituent un vrai problème de santé publique chez les adultes et les personnes âgées. Cependant, il n’existe pas de soins pouvant  les guérir totalement alors, qu’elles tuent plus d’un à longueur de journée, a-t-il insisté.

Pour prévenir ces maladies métaboliques, il a conseillé de modification les habitudes alimentaires, la consommation de plus de fruits, la pratique du sport, la lutte contre l’embonpoint, une bonne hygiène de vie, entre autres.

Au total, 34 directeurs d’école des inspections d’Alépé et d’Aboisso-Comoé ayant à leurs actifs 10 années et plus d’ancienneté  dans cette fonction ont reçu des diplômes de reconnaissance au cours de cette journée.

SOURCE : AIP

Facebook / Laisser un commentaire
Partager sur
Continuer la lecture
Publicité
Cliquez pour commenter

Laisser une réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

ARTS ET CULTURE

Une journée culturelle au lycée Mamie Fetai de Bingerville pour promouvoir la tradition

Publié

on

Le lycée Mamie Fetai de Bingerville (Banlieue Est d’Abidjan) a organisé vendredi sa 5e Journée culturelle en mettant exergue les valeurs traditionnelles des différentes ethnies de la Côte d’Ivoire à travers, entre autres, la tenue vestimentaire, le sketch, les chants, les ballets et le maniement de la langue. Selon le proviseur de l’établissement, Dao Mabona, il est important que les enfants aient un pied dans la tradition et le modernisme afin de conserver cette richesse culturelle du pays. “Nous avons compris que nous mettons souvent l’accent sur le côté pédagogique et nous oublions le volet tradition. Nous avons donc initié cette journée où on demande aux enfants de s’habiller soit dans des tenues de chez elles,…

LIRE LA SUITE…

SOURCE! (aip.ci)

Facebook / Laisser un commentaire
Partager sur
Continuer la lecture

ARTS ET CULTURE

Démarrage à Dimbokro des compétitions du festival des arts et culture en milieu scolaire

Publié

on

Les éliminatoires de la phase de la zone du district de Dimbokro du festival des arts et culture en milieu scolaire ont démarré, mercredi, lors d’une cérémonie à la maison des jeunes en présence des autorités éducatives locales à Dimbokro. Selon le coordonnateur de la vie scolaire à la direction régionale de l’Education nationale de l’Enseignement technique et de la Formation professionnelle (DRENETFP) de Dimbokro, Oura Kouakou, durant toute cette journée, les éliminatoires vont mettre au prise 12 troupes venues des établissements primaires et secondaires des DRENETFP de Bongouanou, Daoukro et Dimbokro. M. Oura a indiqué que cette compétition qui concerne plusieurs disciplines notamment le théâtre, le grand journal, le cinéma, le dessin,…

LIRE LA SUITE… 

SOURCE: (aip.ci)

Facebook / Laisser un commentaire
Partager sur
Continuer la lecture

ARTS ET CULTURE

Les enseignants du lycée moderne de Tiassalé n’ont pas suivi la grève de la COSEFCI

Publié

on

Les enseignants lycée moderne de Tiassalé n’ont pas suivi, mardi, le mot d’ordre de grève lancé par la coalition des syndicats du secteur éducation/ formation de Côte d’Ivoire ( Cosefci), contrairement aux précédents mouvements d’humeur de ce groupement syndical. Dans cette localité, des professeurs étaient présents dans les classes pour donner des cours aux élèves. Par contre, au lycée moderne BAD de Ndouci, une ville voisine, les enseignants ont respecté le mot d’ordre de grève. Les cours ont été perturbés par un groupe d’élèves, qui ont empêché certains enseignants voulant dispenser les cours d’aller en classe. La COSEFCI a lancé un nouveau mot de grève à compter du 14 au 17 mai pour demander surtout…

SOURCE: (aip.ci)

Facebook / Laisser un commentaire
Partager sur
Continuer la lecture
Publicité

NOS PARTENAIRES

Abonnez-vous à votre newsletters.

Saisissez votre adresse e-mail pour vous abonner à PlaneteSchool et recevoir une notification de chaque nouvel article par email.

Rejoignez les 849 autres abonnés

VIDÉO À LA UNE

Publicité

Facebook & TWEETER

SUIVEZ-NOUS SUR TWEETER

Publicité

Produits en BOUTIQUE

Produits les mieux notés

Publicité

REVUE DE PRESSE HEBDO

Show Buttons
Hide Buttons