Connecte-toi avec nous

ACTUALITE NATIONALE

Des jeunes de Dabou instruits sur la notion du civisme

Publié

on

Les élèves de Dabou ont été instruits sur la notion du civisme dans le cadre du lancement national du changement de comportement vis-à-vis des nouvelles formes de violences chez l’adolescent et les jeunes.

« Vous savez qu’à Dabou, dans un passé récent, nous avons assisté à des actes inciviques de la part de nos jeunes frères élèves et nous voulons y remédier à travers ce genre de rencontre qui donne l’occasion à des panélistes d’exposer sur certains thèmes, notamment le civisme », a indiqué jeudi le président de la Ligue des étudiants juristes des Grands Ponts, Gnagne Agnes Reynald.

A l’occasion du panel sur le  thème « Activité de sensibilisation au civisme », le chargé de l’autonomisation à la direction régionale de la Promotion de la jeunesse, de l’Emploi des jeunes et du Service civique, Yao Koffi Nicaise, a rappelé que le civisme est une vertu qui qualifie la bonne conduite des personnes envers l’Etat et la communauté. Il repose à la fois sur l’attachement à la nation et sur le dévouement à la chose publique, a-t-il précisé.

Pour acquérir ces valeurs civiques, a-t-il poursuivi, il faut se former pour accéder à la dignité de citoyen et cela passe par le service civique qui est un ensemble d’actions accomplies par un individu pour l’épanouissement de sa personnalité, sa socialisation en tant que citoyen conscient de ses devoirs envers l’Etat et ses responsabilités envers la communauté.

Intervenant sur « les manifestations du civisme », le chargé de la vie associative à la direction régionale de la Promotion de la jeunesse, de l’Emploi des jeunes et du Service civique des Grands Ponts, Guéhi Daniel, a énuméré les principes liés aux manifestations du civisme.

Il s’agit du respect des institutions de la République, des lois et règlements ainsi que des personnes qui l’incarnent, du dévouement et de l’amour pour la patrie, du respect de la chose publique, de la lutte contre le détournement des deniers publics et le souci permanent de la solidarité nationale.

SOURCE : AIP

Facebook / Laisser un commentaire
Continuer la lecture
Publicité
Cliquez pour commenter

Laisser une réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

ACTUALITE NATIONALE

Education nationale / Dix cas de grossesses enregistrés au Lycée Nanan Adé Pra de Bettié

Publié

on

Le proviseur du Lycée Nanan Adé Pra de Bettié, Tanoh Kouassi, a annoncé, le mercredi 16 mai 2019,  que l’établissement a enregistré 10 cas de grossesses durant cette année scolaire.

Il a donné cette information à l’occasion d’une conférence initiée par l’établissement sur le thème « Comment éviter les grossesses en milieu scolaire? ».

Le conférencier, le médecin chef du Service de santé scolaire et universitaire (SSSU) de Bettié, Dr Pelé, a estimé que ces chiffres sont alarmants et freinent très souvent le cursus scolaire des élèves. Il a conseillé aux jeunes filles de s’abstenir de rapports sexuels et d’avoir pour seul objectif, la réussite à leurs études.

SOURCE: (fratmat.info)

Facebook / Laisser un commentaire
Continuer la lecture

ACTUALITE NATIONALE

Crise de l’école / Djédjé dénonce des mains occultes des politiques

Publié

on

Porte-parole de l’Amicale des représentants des parents d’élèves et étudiants de Côte d’Ivoire. Zady Djédjé pense qu’il y a des mains occultes qui tirent les ficelles de la crise à l’école.

Le président de la plateforme politique dénommée Alliance des Ivoiriens pour la démocratie (Aid), pense qu’il y a des mains occultes qui tirent les ficelles de la crise, qui menace la fin de l’année académique actuellement. Zady Djédjé a dénoncé ces mains politiques lors d’une conférence de presse qu’il a animée ce vendredi 17 mai 2019, au Baron de Yopougon. Le leader politique, porte-parole d’une amicale de parents d’élèves, s’est insurgé conte des acteurs qu’il soupçonne de manœuvrer dans l’ombre pour hypothéquer l’année scolaire et en tirer des prébendes politiques. « Ils empêchent les enfants des autres d’aller à l’école. La Côte d’Ivoire a trop souffert. Nous ne voulons plus de grève jusqu’à la fin de l’année », dénonce Zady Djédjé entouré de ses camarades de l’amicale dont, Bienvenu Koua Adjé, le coordonnateur de la commune de Yopougon.

Le conférencier a appelé au dialogue entre les acteurs de l’école ivoirienne pour garantir une année sauve et éviter de compromettre l’avenir qu’est la jeunesse. « Nous invitons les enseignants à reprendre les cours et le gouvernement à dialoguer avec les enseignants ». Particulièrement aux enseignants, le jeune leader d’opinion demande de surseoir à leur mot d’ordre de grève, interpellant directement les responsables de la Cosef-ci, engagés dans ce mouvement de revendication. «On peut faire la grève, mais de manière civilisée », souligne-t-il avant d’ajouter pour le compte des dirigeants ivoiriens: « Pour l’État de Côte d’Ivoire, on peut résoudre le problème des enseignants.

Zady Djédjé fait noter à tous les acteurs du secteur éducation leurs responsabilités vis-à-vis des enfants, les plus grands perdants des crises à l’école. Eux et leurs parents dont les frais de scolarité ne seront pas remboursés au cas où l’année scolaire serait invalidée. « Nous avons décidé de défendre les intérêts de nos enfants. L’Amicale condamne ces grèves. Nous voulons que ces syndicats sachent que l’avenir de la nation, c’est la jeunesse. Il faut l’encadrer, l’éduquer. Nous sommes indignés. Lancer une grève n’est pas un fonds de commerce. On ne peut pas construire la nation comme ça. Nous appelons à plus de responsabilité des enseignants pour l’avenir de nos enfants », crache le conférencier et ses camarades, qui disent vouloir se faire entendre sur la question de l’école, parce qu’ils se sentent interpeller par la situation. Aussi annoncent-ils un grand rassemblement non sans demander au gouvernement de régler les problèmes posés sur sa table.

SOURCE: (aip.ci)

Facebook / Laisser un commentaire
Continuer la lecture

ACTUALITE NATIONALE

Les lauréats du concours ”La grande dictée” récompensés à San Pedro

Publié

on

Les lauréats de la 1ère édition du concours ‘’La grande dictée’’ du club service, Rotary club de San Pedro, ont été récompensés à la Bibliothèque de l’Alliance française de la cité portuaire, en présence du Directeur régional de l’éducation nationale, Bosson Albert. Cette première édition, une initiative du Rotary club, en collaboration avec l’Alliance française de San Pedro, a réuni samedi 238 candidats, répartis en trois catégories, notamment celle des 7 à 10 ans (73 candidats), la seconde, celle des 11 à 17 ans (111 candidats) et la troisième catégorie, celle des 18 ans et plus (54 candidats). Le texte de la dictée est un extrait tiré du livre “La voix glaciale d’Ebola claque dans le matin naissant’’ de l’écrivaine…

SOURCE: (aip.ci)

Facebook / Laisser un commentaire
Continuer la lecture
Publicité

NOS PARTENAIRES

Abonnez-vous à votre newsletters.

Saisissez votre adresse e-mail pour vous abonner à PlaneteSchool et recevoir une notification de chaque nouvel article par email.

Rejoignez les 8 096 autres abonnés

VIDÉO À LA UNE

Publicité

Facebook

Tweets

Publicité

Produits en BOUTIQUE

Produits les mieux notés

Publicité

REVUE DE PRESSE HEBDO