Connecte-toi avec nous

ACTUALITE NATIONALE

Des élèves et étudiants de l’enseignement laïc deviennent des érudits en science islamique

Publié

on

Quelque 40 produits de l’enseignement laïc ont été transformés en érudits de la science islamique après avoir suivi pendant huit années le programme pédagogique de l’Académie Cheick Ibnou Taymiyat (ACIT), basée dans la deuxième ville ivoirienne à Bouaké.

L’information a été donnée, dimanche, par le recteur de l’ACIT, Alassane Sidibé à l’occasion de la fête de fin d’année scolaire 2017-2018 de cet institut de formation Arabe et religieux. « Depuis 2003 (date de création de l’ACIT) ce sont près de quarante auditeurs issus de l’enseignement laïc, c’est-à-dire des élèves, des étudiants ainsi que des travailleurs du public et du privé qui ont été formés par notre académie en théologie islamique », a relevé M. Sidibé.

Le recteur s’est félicité qu’après huit longues années d’apprentissage assidu, plusieurs anciens de l’ACIT se soient mis au service de la communauté musulmane en devenant « des imams, des prédicateurs, des maîtres coraniques…etc.».

Après avoir passé le bac islamique, beaucoup « sont en train de poursuivre leurs études au supérieur ». Certes, le programme de l’ACIT est « véritablement dense » a-t-il reconnu mais cela vaut son pesant d’or parce qu’il est « recommandé à tout musulman quel que soit sa formation initiale, d’apprendre l’islam pour mieux la pratiquer et bénéficier ainsi des mérites de sa bonne pratique ».

Prenant la parole à son tour, le président de l’Association des musulmans pour la promotion de l’islam (AMPI), Adama Baikoro a indiqué que « nous avons institué cette académie pour permettre à nos frères et sœurs qui n’ont pas eu la chance de fréquenter l’école Arabe de pouvoir connaître leur religion et pouvoir la pratiquer» comme il se doit.

Pour lui, avec tous les moyens qui sont déployés aujourd’hui par les uns et les autres pour transférer le savoir islamique (medias, instituts…etc.) il n’y a donc plus de raison pour un musulman de trouver d’autres excuses.

Structure spécialisée de l’AMPI, l’Académie Cheick Ibnou Taymiyat est subdivisée en plusieurs cycles de formation qui commencent par la maternelle pour les 4 à 8 ans, suivie du cycle spécial enfant pour les 9 à 15 ans et du cycle consacré aux jeunes et aux adultes.

L’apprentissage de l’alphabet arabe, la lecture et la mémorisation du coran d’une part ainsi que la mémorisation de plusieurs hadiths et invocations prophétiques authentiques et des généralités sur les bonnes pratiques de l’islam d’autre part, sont entre autre quelques modules clés constituant le programme de l’ACIT.

SOURCE : APA

Facebook / Laisser un commentaire
Continuer la lecture
Publicité
Cliquez pour commenter

Laisser une réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

ACTUALITE NATIONALE

Concours d’entrée à l’Infas: Les dates de composition changées

Publié

on

Les candidats inscrits aux différents concours de l’Infas (Institut national de formation des agents de santé) ne composeront pas aux dates initialement indiquées compte tenue des élections municipales et régionales qui se dérouleront le 13 octobre 2018 en Côte d’Ivoire.

A travers un communiqué dont nous avons reçu copie, le mercredi 19 septembre 2018, la direction de l’Infas (Institut national de formation des agents de santé) a pris de nouvelles dispositions quant aux dates indiquées des examens de concours d’entrée à cette école médicale.

Ces examens prévus à la même période et dans les mêmes espaces (écoles) des élections municipales et régionales en Côte d’Ivoire, ont été rapprochées. Les candidats à ses différents concours d’entrée à l’Infas devront se référer aux nouvelles dates indiquées par ladite direction.

Source: Abidjan.net

Facebook / Laisser un commentaire
Continuer la lecture

ACTUALITE NATIONALE

Emploi des jeunes et autonomisation des femmes – La CAPEC engage la réflexion sur les modèles d’affaires inclusifs en Afrique de l’Ouest

Publié

on

La Cellule d’analyse de politiques économiques du Cires (CAPEC) organise les 20 et 21 septembre 2018 à la Maison de l’Entreprise à Abidjan une conférence internationale sur « la Pratique de nouveaux modèles d’affaires en Afrique de l’Ouest». Celle-ci se tient en collaboration avec le Laboratoire d’analyse quantitative appliquée au développement Sahel (LAQAD-S) de l’Université Ouaga 2 du Burkina Faso et l’Institut kényan de recherche et d’analyse des politiques Publiques (KIPPRA), avec l’appui du Centre de Recherches pour le Développement International (CRDI). L’objectif, c’est de créer un cadre de partage d’expériences et d’engagement des parties prenantes pour les nouveaux modèles d’affaires en Afrique de l’Ouest, en mettant l’accent sur leur contribution à l’emploi des jeunes et à l’autonomisation des femmes et ainsi que leur rôle dans la réduction de la pauvreté des sous-groupes de populations vulnérables.

Au cours des travaux, les experts discuteront des options de politiques pour encourager l’adoption de modèles d’affaires inclusifs en Afrique de l’Ouest, après avoir dressé un état des lieux de la pratique et de la dynamique des modèles d’affaires dans la sous région, à la lumière des défis liés à leur pratique. Il est envisagé par ailleurs de créer une plate-forme pour le partage d’expériences et d’engagement entre les décideurs, le secteur privé, les chercheurs et les bénéficiaires finaux des modèles d’affaires inclusifs en Afrique de l’Ouest.

… suite de l’article sur Autre presse

 

Source: Minutes Eco

Facebook / Laisser un commentaire
Continuer la lecture

ACTUALITE NATIONALE

Recherche et innovation: Dr Tano Konan Dominique vainqueur du concours ‘’Falling Walls Lab’’ 2018

Publié

on

Le vainqueur a reçu une enveloppe de 150 000 F Cfa + un diplôme de participation et bénéficie d’un voyage en Allemagne où il ira représenter la Côte d’Ivoire au Concours mondial qui aura lieu le 9 novembre 2018. Une centaine de pays y participent.

Recherche et innovation: Dr Tano Konan Dominique vainqueur du concours ‘’Falling Walls Lab’’ 2018

Dr Tano Konan Dominique, chercheur à l’Institut national d’hygiène publique (Inph)  d’Adjamé, spécialité parasitologie, a été déclaré grand vainqueur de la finale au niveau national de la deuxième édition du concours « Falling Walls Lab », avec son projet « Briser les murs de la résistance du palu et de l’inefficacité des traitements anti-palu ». C’était le mardi 18 septembre 2018, à l’Institut Goethe d’Abidjan-Cocody.

Il a devancé N’Dri Kan Alban qui a travaillé sur le thème « Briser les murs de la déficience énergétique » (classé 2ème) et Koto Brou Adjoua Françoise pour son projet « Briser les murs de l’agriculture » (3ème place).

Le vainqueur a reçu une enveloppe de 150 000 F Cfa + un diplôme de participation et bénéficie d’un voyage en Allemagne où il ira représenter la Côte d’Ivoire au Concours mondial qui aura lieu le 9 novembre 2018. Une centaine de pays y participent.

Magloire N’Dehi, représentant la Fondation Friedrich Naumann qui organise le concours au niveau d’Abidjan, explique qu’ « ils étaient une centaine de candidats au départ, 22 ont été retenus pour la 1/2 finale, à l’issue de laquelle 9 ont été sélectionnés pour la finale nationale ».

Sigurd Jennerjahn, représentant l’Office allemand d’échanges en Côte d’Ivoire, a salué la parfaite organisation dudit concours avant de souhaiter plus de participants l’année prochaine.

Quant au Pr Aké Séverin, représentant l’Université Félix Houphouët-Boigny de Cocody, il s’est félicité de ce programme qui permet de valoriser les travaux des jeunes chercheurs et inventeurs dont les travaux qui ont du mal à trouver des financements.

E. Y.

Source: Fratmat

Facebook / Laisser un commentaire
Continuer la lecture
Publicité

NOS PARTENAIRES

Abonnez-vous à votre newsletters.

Saisissez votre adresse e-mail pour vous abonner à PlaneteSchool et recevoir une notification de chaque nouvel article par email.

Rejoignez 7 677 autres abonnés

VIDÉO À LA UNE

Publicité

Facebook

Tweets

Publicité

Produits en BOUTIQUE

Produits les mieux notés

Publicité

LES + LUS DE LA SEMAINE