Connecte-toi avec nous

ECHO ÉCOLES – LYCÉES ...

Des élèves du lycée des jeunes filles de Bouaké sensibilisées sur les grossesses en milieu scolaire

Publié

on

Des élèves du lycée moderne des jeunes filles de Bouaké ont suivi une campagne de sensibilisation sur les grossesses en milieu scolaire et leurs conséquences, à l’initiative de la fondation Gnitresor, en vue d’inciter cette cible féminine à prendre conscience et à adopter des comportements plus responsables.

Précédés du décryptage d’un reportage télé présenté par la présidente de Gnitresor, Aminata Traoré, les échanges ont permis, mercredi, aux participantes de s’informer davantage sur les causes et les conséquences du phénomène social.

La présidente de la fondation Gnitresor a demandé aux jeunes filles d’éviter de tomber dans les pièges des prédateurs en considérant leur corps comme « un bien précieux », de faire attention à leurs fréquentations, d’accorder la priorité à leurs études pour devenir des leaders et d’arrêter surtout de se trouver des excuses.

« C’est notre souhait qu’il n’y ait plus de grossesse à l’école et que les filles puissent suivre normalement leur cursus », a plaidé Aminata Traoré qui dit vouloir apporter sa contribution dans la lutte contre le phénomène, à travers cette campagne qu’elle a lancée le 9 mai au collège moderne du Plateau (Abidjan) et qui prendra fin en décembre prochain.

Le proviseur du lycée, Mme Golly Akanvou Julienne Ahou, a salué l’initiative et les précédentes, parce qu’elles ont contribué à freiner le phénomène de grossesse au cours de l’année scolaire finissante.

Annonçant avoir enregistré, au début de l’année scolaire 2017-2018, 11 cas contractés par les filles pendant les grandes vacances, le proviseur invite les parents à veiller sur leurs filles pour éviter qu’elles reviennent à la rentrée avec des grossesses.

Créée en 2012, la fondation Gnitresor a opté d’intervenir en milieu scolaire sur des thèmes autour du concept « le livre comme moyen de sensibilisation ». Elle sensibilise notamment sur les violences, encourage à la scolarisation de la fille, attire l’attention des élèves sur leurs actes susceptibles de porter préjudice à leur cursus scolaire et promeut la lecture.

A cet effet, la présidente Aminata Traoré a remis des exemplaires d’ouvrages à la bibliothèque du lycée pour permettre aux jeunes filles s’instruire davantage.

SOURCE : AIP

Facebook / Laisser un commentaire
Continuer la lecture
Publicité
Cliquez pour commenter

Laisser une réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

ACTUALITE NATIONALE

Résidences universitaires: Les Citées de 220 logts, williamsville et d’Abobo 1 et 2 renovées livrées dans 6 mois

Publié

on

Bientôt, des étudiants seront soulagés vu que les résidences du Centre régional des oeuvres universitaires (Crou A2)  qui comprend les cités universitaires d’Adjamé 220 logements, Williamsville et Abobo 1 et 2 seront livrées dans six mois.

C’est l’information donnée ce mercredi 11 juillet, par MM. Osseine Dongossi Ouattara, directeur général du Crou A2 et Koffi Dabila, consultant au Bnetd, responsable de contrôle des travaux de réhabilitation des résidences universitaires à Abidjan. C’était lors des visites desdites cités avec la société chargée de l’exécution des travaux (Smdci).

«Cette visite rentre dans le cadre des instructions du gouvernement relatives à la réhabilitation des cités universitaires d’Abidjan. Comme vous le savez, il y a une partie déjà réhabilitée, celles de Cocody», a indiqué M. Osseine Dongossi.

Et d’ajouter qu’incessamment, la réhabilitation proprement dite des cités d’Abidjan nord: 220 logements, Williamsville et Abobo 1 & 2 va commencer. « Je peux vous dire que nous avons déjà commencé à Abobo où les machines sont sur le terrain en ce moment même. Je vous dirai d’ici au plus 6 mois, les cités seront livrées. Au niveau du coût, c’est le Bnetd qui vous situera au moment opportun», a-t-il précisé.

Pour M. Koffi Dabila du Bnetd, la visite du jour vise à identifier d’éventuels problèmes qui peuvent empêcher l’entreprise d’avancer dans les travaux.

Par ailleurs, il a précisé que toutes les cités universitaires seront réhabilitées. «C’est un vaste projet parce qu’il n’y pas que les résidences universitaires. Il y a aussi les universités. C’est-à-dire amphithéâtres, bâtiments, salles de travaux dirigés, etc. S’il n’y a pas d’aléas, dans six mois nous pouvons livrer ces différents travaux», a précisé le technicien du Bnetd.

Quant à la société exécutrice des travaux (Smdci), le délai de livraison sera respecté. «Nous élaborons tout ce qui est comme chronogramme d’exécution pour être au rendez-vous et livrer les travaux à la bonne date. Ce n’est pas notre première fois», a rassuré Nawa Abdoul Aziz de Smdci.

Pour la qualité des infrastructures et les matériels utilisés, il a tenu à rassurer. «Tout ce qui relève de la qualité, soyez tranquille, nous utiliserons les matériels qu’il faut», a-t-il affirmé.

Selon M. Osseine Dongossi, une fois réhabilitées, les trois résidences universitaires mettront à la disposition des étudiants, une capacité totale de 2647 lits: 196 à Adjamé 220 logements; 448 à Williamsville et 2003 lits à Abobo 1 et 2.

Tigane Jean Bavane

Source: Fratmat.

Facebook / Laisser un commentaire
Continuer la lecture

ACTUALITE NATIONALE

L’écolier Jean Aristarque Akoi désigné meilleur élève au CEPE à Yopougon

Publié

on

L’écolier Jean Aristarque, inscrit en classe de CM2 à l’école primaire Sipim Ivoire de Yopougon Niangon, a reçu jeudi le prix d’excellence du  meilleur élève au Certificat d’études primaire élémentaires (CEPE) de la direction régionale de l’Education nationale, de l’enseignement technique et de la formation professionnelle d’Abidjan 3, édition 2018, avec 164,44/170 points.

Encadré par son géniteur de profession instituteur, Jean Aristarque, 11 ans, a été exhorté par le directeur régional d’Abidjan 3, Sandé Félix Diomandé,  à devenir un modèle de réussite pour ses condisciples.

« C’est un honneur pour moi parce que j’ai bien travaillé aux examens et j ai honoré ma famille », a indiqué le petit Akoi, promettant de garder le cap dans les études secondaires.

Pour récompenser ses efforts, les sociétés Azito O&M, Azito Énergie et Globeleq lui ont offert des kits scolaires lors de la cérémonie d’excellence. Il a reçu également des gadgets divers.

(AIP)

Facebook / Laisser un commentaire
Continuer la lecture

ACTUALITE NATIONALE

Ecole Primaire Catholique Saint Pierre de Yopougon Niangon / La meilleure élève au CEPE à Yopougon primée

Publié

on

Mlle Marie Axelle Anobla Goliti, inscrite en classe de CM2 à l’école primaire catholique Saint Pierre de Yopougon Niangon, a reçu le prix d’excellence de la meilleure élève au Certificat d’études primaire élémentaires (CEPE), édition 2018, avec 165,92 points obtenus sur 170.

« Je suis contente d’avoir obtenu ces points à l’examen car j’ai beaucoup étudié », a commenté l’écolière âgée de 10 ans, ajoutant que  son succès est lié à sa discipline et au soutien ferme de ses parents ainsi qu’ à son abnégation dans la prière.

Marie Axelle s’exprimait jeudi lors de la deuxième édition du prix d’excellence 2018 de la direction régionale de l’Education nationale et de l’Enseignement technique et de la formation professionnelle d’Abidjan 3.

Pour encourager ses efforts, les sociétés Azito O&M, Azito Énergie et Globeleq lui ont offert des kits scolaires lors de cette  cérémonie d’excellence.

Source: (AIP)

Facebook / Laisser un commentaire
Continuer la lecture
Publicité

NOS PARTENAIRES

Abonnez-vous à votre newsletters.

Saisissez votre adresse e-mail pour vous abonner à PlaneteSchool et recevoir une notification de chaque nouvel article par email.

Rejoignez 7 582 autres abonnés

VIDÉO À LA UNE

Publicité

Facebook

Tweets

Publicité

REVUE DE PRESSE HEBDOMADAIRE EDUCATIVE