Connecte-toi avec nous

ECHO ÉCOLES – LYCÉES ...

Des anciens élèves de Lakota sensibilisent sur les maux qui minent l’école.

Publié

on

Des anciens élèves réunis au sein de l’Association générale des élèves et étudiants de Lakota (AGEEL) ont organisé une Journée d’excellence et de sensibilisation à l’intention de leurs cadets.

« Les anciens élèves de Lakota, aujourd’hui étudiants à l’Université ou dans les Grandes écoles, veulent être utiles à leurs jeunes frères et sœurs encore sur les bancs du Secondaire », a relevé le président de l’AGEEL, Totti Jean Mermoz, samedi.

L’Association a donc fait appel à des personnes ressources telles le commissaire de police Gbeu Bamba et le directeur de l’hôpital général, Kouamé Joseph, qui ont exposé respectivement sur la drogue et les grossesses précoces.

L’AGEEL a également remis des diplômes d’honneur aux sept meilleurs élèves de Lakota, au vu des résultats du premier trimestre.

Les autorités de la ville conduites par le préfet Coulibaly Yahaya et le maire Merhy Samy ont salué l’initiative des anciens élèves de Lakota.

SOURCE : AIP

Facebook / Laisser un commentaire
Continuer la lecture
Publicité
Cliquez pour commenter

Laisser une réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

ACTUALITE NATIONALE

EPP Plateau de Daoukro / Un bâtiment de trois classes remis par le conseil municipal

Publié

on

Le conseil municipal de Daoukro a remis à l’école primaire publique (EPP) Plateau du quartier Dioulakro un bâtiment de trois classes, pour permettre aux apprenants d’être dans de meilleures conditions d’études.

La cérémonie de remise de clés a eu lieu lundi en présence de plusieurs cadres de Daoukro.

Le maire intérimaire de la commune, Djè Koffi Aubin, a invité les enseignants et les élèves à faire un meilleur usage de ce don. « La mairie de Daoukro a fait de l’éducation un de ses chevaux de bataille et chacun de nous connait l’importance de l’éducation. Après l’éducation de base dans nos familles, le reste s’apprend sur les bancs à l’école et à l’université », a-t-il rappelé.

Le maire a rassuré les acteurs de l’école d’être à leur côté.

Le secrétaire général chargé des enseignants à la direction régionale de l’Education nationale, Séri Paul, a salué, au nom de la directrice régionale, ce geste du conseil municipal de Daoukro qui, selon lui, « n’a de cesse de s’impliquer dans l’éducation de nos enfants en offrant gracieusement un bâtiment de trois classes ».

Le député de Daoukro-Ngattakro, Olivier Akoto, a remercié la DRENETFP de l’Iffou pour les efforts fournis pour l’amélioration des résultats aux examens de fin d’année.

(AIP)

Facebook / Laisser un commentaire
Continuer la lecture

ACTUALITE NATIONALE

Conseil Régional du Tonkpi / Plusieurs projets réalisés dont deux collèges de proximité : Collège Moderne de Gbangbégouiné et celui de Podiagouiné.

Publié

on

Le Conseil Régional du Tonkpi, sous la houlette du Dr Abdallah Toikeusse Mabri, a réalisé plusieurs projets dont deux (02) collèges de proximité : Collège Moderne de Gbangbégouiné et celui de Podiagouiné.

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Facebook / Laisser un commentaire
Continuer la lecture

ACTUALITE NATIONALE

Le nombres d’e collèges privés s’accroît à Bangolo pour désengorger l’unique lycée du département

Publié

on

Depuis quelques années, des écoles secondaires privés naissent chaque rentrée scolaire dans le département de Bangolo, aidant à désengorger le seul lycée publique de la localité submergé par le flux élevé d’élèves affectés par l’Etat.

«Il y a 5 ans, le département de Bangolo ne comptait que ce lycée public et deux écoles privées : le Picou et le Maney. Aujourd’hui, on dénombre 7 établissements privés dont 5  recevant des affectés de l’État», a indiqué vendredi à l’AIP le proviseur du lycée de la ville, Allou Amand.

Outre les collèges  »Boyanho »,  »Espoir »,  »Esperance »,  »Emeraude » et celui de Kahen-Zarabahon récemment ouverts, trois autres écoles secondaires privées sont en construction dans le département.

Le proviseur Allou se réjouit de la multiplication des établissements, indiquant que le lycée qu’il dirige manque d’infrastructures d’accueil pour recevoir tous les affectés de Bangolo.

Le lycée moderne de Bangolo compte près de 6.000 élèves pour 36 salles de classes physiques. L’administration est alors contrainte chaque année d’appliquer le nombre pléthorique d’élèves par classe, la double vacation et de transformer la cantine et le foyer en salle de classe pour fonctionner.

(AIP)

Facebook / Laisser un commentaire
Continuer la lecture
Publicité

NOS PARTENAIRES

Abonnez-vous à votre newsletters.

Saisissez votre adresse e-mail pour vous abonner à PlaneteSchool et recevoir une notification de chaque nouvel article par email.

Rejoignez 7 676 autres abonnés

VIDÉO À LA UNE

Publicité

Facebook

Tweets

Publicité

Produits en BOUTIQUE

Produits les mieux notés

Publicité

LES + LUS DE LA SEMAINE