Connecte-toi avec nous

ACTUALITE INTERNATIONALE

Dakar / Développement local : la CPED élabore 36 projets d’un coût de 11,5 milliards pour l’ensemble du pays

Publié

on

Thiès – La Coordination des professionnels de l’éducation au développement (CPED) a élaboré 36 projets à exécuter sur l’ensemble du territoire national pour un financement de 11,5 milliards de francs CFA, a indiqué dimanche son président, Momar Talla Seck.

En assemblée générale à la mairie de Thiès en présence du maître des lieux, le maire Talla Sylla, les membres du CPED ont donné comme recommandations, entre autres, d’ ‘’aller vers des actions concrètes’’, et de faire un ‘’effort supplémentaire de communication pour que la CPED soit mieux connue des communautés de base’’, a dit M. Seck.

‘’Dans l’éducation formelle, nous prévoyons de mettre en l’espace de cinq ans plus de 1000 enfants – des talibés, des enfants qui n’étaient pas dans les classes dans des écoles de base, d’apporter l’éducation au développement, aux métiers, l’autonomisation des femmes, aux populations délaissées’’.

Au niveau de la santé, une action-phare est de lutter contre la malnutrition et la mortalité infantile et maternelle. En matière de gestion environnementale, plusieurs activités toucheront à la gestion foncière, aux aspects hydriques et hydrologiques, entre autres.

En matière d’aménagement des territoires de base, il est prévu l’aménagement traditionnel, une organisation à la base. Les populations seront aussi amenées à s’approprier les nouveaux aménagements et le développement.

Ces projets sont élaborés suivant un plan stratégique en 5 axes, note un document des organisateurs. Il s’agit de l’appui à la promotion socioéconomique des femmes et des jeunes, l’appui l’amélioration de la situation alimentaire des communautés d’intervention, l‘amplification de l’éducation au développement par la prise en charge des enfants, des jeunes et des femmes.

S’y ajoutent la protection de l’environnement et des écosystèmes, ainsi que l’appui au renforcement des capacités organisationnelles et d’intervention.
‘’Chaque bassin reçoit cinq ou six de nos actions et en même temps’’, a dit Momar Seck. Il s’agira de projets quinquennaux qui seront réalisés dans des zones géographiques présentant une homogénéité économique, socioculturelle, dénommées bassins régionaux intégrés communautaires (BRIC).

Cinq BRIC ont été identifiés : le BRIC centre, regroupant les régions de Diourbel, Fatick, Kaolack et Kaffrine, le BRIC est (Tambacounda, Kédougou, une partie de Kolda). Le bassin ouest (Dakar, Thiès et une partie de Louga et une partie de Saint-Louis). Le Nord, Matam et une partie de Saint-LouiS et une partie de Louga. Enfin le Sud regroupe Ziguinchor, Sédhiou et le département de Kolda.

La CPED a pour missions de créer une ‘’structure faîtière forte, flexible, qui peut capter le développement et le porter à la base, une planification claire tournée vers l’action réussie’’, a dit M. Seck.

‘’Il nous fallait la validation de l’assemblée générale pour donner le feu vert, pour que le bureau exécutif continue’’ le travail, a-t-il noté.

L’AG a fait une proposition de protocole d’accord entre la mairie de Thiès et la CPED pour la mise en œuvre du plan d’action de la structure.

‘’Nous voulons être un élément novateur, tenir compte de l’ensemble des besoins des populations pour aller rapidement’’, a dit M. Seck, relevant que les collectivités ont besoin de l’éducation au développement où on prend en charge les réels problèmes des populations qu’elles administrent pour les mettre dans un cerceau d’actions, vérifiables et contrôlables.

Pour lui, la ‘’nouveauté’’ dans la démarche du CPED, c’est de ‘’faire de telle sorte que les collectivités soient actrices de leur propre développement. ‘’Nous sommes des facilitateurs, nous amenons des compétences, des manières de faire, un système managérial, une gouvernance nouvelle fondée sur des valeurs qui sont là et qui ont été mutées et transformées par une nouvelle scientificité’’.

Le choix de la cité du rail pour abriter l’assemblée générale de cette structure créée en 2014, s’explique par le fait que ‘’depuis la Loi Mamadou Dia, tous les projets de développement local ont été expérimentés à Thiès’’, a dit le président de la CPED.

ADI/ASG

Source: Agence de Presse Sénégalaise

Facebook / Laisser un commentaire
Continuer la lecture
Publicité
Cliquez pour commenter

Laisser une réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

ACTUALITE INTERNATIONALE

Résultats du BTS session 2018 sont disponibles / Consulter votre résultat.

Publié

on

Veuillez consulter votre Résultats du BTS session 2018 sont disponibles / Consulter votre résultat.
COMMUNIQUE RELATIF AU BTS 2018 / LES RÉSULTATS DU BTS SONT DISPONIBLES

 



Facebook / Laisser un commentaire
Continuer la lecture

ACTUALITE INTERNATIONALE

Lycée moderne de Bouna / Escale d’un bibliobus de la Fondation Children of africa à Bouna

Publié

on

Un bibliobus de la Fondation Children of Africa a fait une escale, samedi, au lycée moderne de Bouna pour conduire une séance de lecture-découverte.

La venue du bibliobus à Bouna est initiative de l’ONG Hessed Côte d’Ivoire et du conseil municipal de Bouna, en collaboration avec la Fondation Children of Africa. L’initiative vise à susciter l’éveil et le goût de la lecture chez les élèves.

Le proviseur du lycée moderne de Bouna, Diarra Abiba, s’est réjoui de la tenue de cette activité dans son établissement, et a remercié l’ONG Hessed. Il a invité sa présidente Koblan-Huberson Patricia à davantage œuvrer pour le rayonnement de l’Education, dans le Bounkani.

La présence de ce bibliobus dans la région du Bounkani remonte à septembre. Et depuis cette date, plusieurs localités de la région ont été visitées. Le bus contient 3000 livres et reste un cadre d’apprentissage, de découverte et de divertissement destiné aux jeunes lecteurs.

La prochaine escale du bibliobus est l’école primaire publique (EPP) Bouna 1.

(AIP)

Facebook / Laisser un commentaire
Continuer la lecture

ACTUALITE INTERNATIONALE

Côte d’Ivoire / Une feuille de route remise aux encadreurs des clubs des élèves amis de la Chine

Publié

on

Le président du Réseau des enseignants ivoiriens amis de la Chine (REIAC), Christ Henri Aymet Yoro Loua, a remis mercredi à Abidjan, une feuille de route aux encadreurs de ces clubs pour optimiser leurs compétences en formalisant et en uniformisant les contenus des enseignements chinois.

« La feuille de route est un support et un guide qui serviront de repère de suivi pour les encadreurs des clubs et la Coordination nationale des clubs des élèves amis de la Chine dans le cadre de la mise en œuvre des objectifs du REIAC qui consistent à participer à la vulgarisation de la langue et la culture chinoises dans les établissements scolaires de Côte d’Ivoire », a expliqué le président du REIAC.

Christ Yoro Loua s’exprimait au terme de l’atelier de renforcement des capacités des encadreurs des clubs des élèves des amis de la Chine présidé par le proviseur du Lycée Sainte Marie de Cocody, Marie Christ Allou.

Pour M. Yoro, cet atelier était d’une nécessité pour que tous les encadreurs s’approprient l’orientation et la vision de la Coordination nationale pour la bonne marche des clubs des élèves amis de la Chine. Selon lui, face la demande croissante des établissements à créer leurs clubs, il demeure important et nécessaire d’élaborer un cahier des charges pour mieux orienter et évaluer les activités des différents clubs des élèves amis de la Chine.

Le président du REIAC a insisté par ailleurs sur la nécessité des chefs des établissements secondaires de participer à la vie des clubs et à créer les conditions pour que leurs établissements soient véritablement engagés dans la mise sur pied d’un club des élèves amis de la Chine.

Au nom des participants, le coordonnateur régional du REIAC de Yamoussoukro, Jean François Lida, a salué la tenue de cette formation qui a permis de rédiger le calendrier des activités des clubs des élèves amis de la Chine en Côte d’Ivoire tout en remerciant les autorités chinoises pour leur soutien.

Les encadreurs des clubs proviennent de huit clubs issus des établissements, à savoir le Lycée Sainte Marie de Cocody, le Lycée des Jeunes filles de Yopougon, le Lycée Alassane Ouattara d’Anyama, le Lycée municipal de Port-Bouët, le Lycée mixte 2 de Yamoussoukro, le Lycée moderne de Cocody, le collège K.L Djedri de Yamoussoukro et l’Ecole Militaire Préparatoire et Technique (EMPT) de Bingerville.

(AIP)

Facebook / Laisser un commentaire
Continuer la lecture
Publicité

NOS PARTENAIRES

Abonnez-vous à votre newsletters.

Saisissez votre adresse e-mail pour vous abonner à PlaneteSchool et recevoir une notification de chaque nouvel article par email.

Rejoignez 7 673 autres abonnés

VIDÉO À LA UNE

Publicité

Facebook

Tweets

Publicité

Produits en BOUTIQUE

Produits les mieux notés

Publicité

LES + LUS DE LA SEMAINE