Connecte-toi avec nous

ACTUALITE INTERNATIONALE

Côte d’Ivoire-Inter / Un enseignant arrêté pour viols répétitifs sur une fille mineure

Publié

on

Un nouveau cas de viol sur une fille de 11 ans met encore en cause un enseignant. Un Professeur accusé de viols multiples, a tenté de violer à nouveau sa victime. Les faits se sont déroulés samedi dernier à Yeumbeul Afia 3, rapporte Libération.

Ce jour-là, rapporte le journal, la maman de la fille, en route pour le travail, rebrousse chemin pour avoir oublié l’argent pour le transport. Grande fut sa surprise lorsqu’elle ouvre la porte de sa chambre et soulève le rideau. Il trouve Diédhiou torse nu, en caleçon, en compagnie de sa fille. Elle hurle de rage sur l’enseignant et l’interpelle.

Ce dernier s’empare de la télécommande, tripote les touches et assure qu’il était venu la tester. La victime présumée dément et révèle que le professeur d’anglais était sur le point de la violer et qu’il a abusé d’elle à plusieurs reprises.

Se voulant plus précise, la fille ajoute que depuis décembre 2018 L. Diédhiou couche avec elle. Son mode opératoire : il attend que ses parents quittent la maison pour la rejoindre et la violer en la menaçant de représailles en cas de dénonciation.

Mis au parfum de l’affaire, le père de la victime présumé entre dans la danse, interpelle l’enseignant, mène sa petite enquête. Une plainte sera finalement déposée 21 avril. L’enseignant est arrêté et placé en garde en vue. Il a été déféré au parquet hier, jeudi 2 mai.

Le mis en cause, I. Diedhiou, un professeur d’Anglais âgé de 36 ans a, à plusieurs reprises, abusé de la fille, avec qui il partage la même maison.

L’enseignant, placé en garde en vue, a été déféré hier au parquet.

SOURCE: (adakar.com)

 

Facebook / Laisser un commentaire
Continuer la lecture
Publicité
Cliquez pour commenter

Laisser une réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

ACTUALITE INTERNATIONALE

Ouaga Examens scolaires / Des sessions spéciales en juillet, août et septembre pour les candidats des zones d’insécurité

Publié

on

Ouagadougou, (AIB)-Le gouvernement burkinabè offrira des cours supplémentaires aux candidats issus des zones frappées par l’insécurité, avant de leur administrer des sessions spéciales, en juillet, août et septembre, a annoncé vendredi, le ministre en charge de l’Education nationale, Stanislas Ouaro.

Le ministre Stanislas Ouaro a rappelé que des élèves n’ont pas pu achever leur cursus scolaire à cause de la recrudescence des attaques terroristes dans les régions telles que le Sahel, l’Est, le Nord, le Centre-Nord.

En ce qui concerne le BAC, 12 candidats du Sahel vont aller à la conquête de leur premier diplôme universitaire, à la session de remplacement prévue en septembre prochain.

Les 612 candidats en lice pour le BEPC et les 1700 pour le CEP, en provenance de six régions, prendront part à une session spéciale en juillet et en août prochain, a ajouté le ministre.

Stanislas Ouaro a signalé qu’un mois et demi de cours sera dispensé aux candidats en lice pour le baccalauréat, le brevet et le certificat afin qu’ils puissent mieux affronter les épreuves.

Notons que le ministre s’exprimait vendredi matin, en marge du lancement des épreuves du baccalauréat au lycée Phillipe Zinda Kaboré de Ouagadougou.

110 508 candidats répartis dans 412 jurys, sont en lice pour le baccalauréat, session de 2019 au Burkina Faso.

SOURCE: (aouaga.com)

Facebook / Laisser un commentaire
Continuer la lecture

ACTUALITE INTERNATIONALE

USA / Microsoft interdit à ses employés d’utiliser Slack

Publié

on

Slack a fait une entrée remarquée à la Bourse de Wall Street, jeudi dernier. Chez Microsoft, par contre, ce service de communication collaborative est prié de prendre la sortie… Le site GeekWire, qui s’est procuré une liste interne des logiciels bannis par le géant technologique, rapporte que Microsoft interdit désormais l’usage de Slack.

Son interdiction n’est pas directement liée au fait qu’il concurrence son propre outil Microsoft Teams. La firme évoque des problèmes de sécurité. Selon elle, «les version Slack Gratuit, Standard et Plus ne fournissent pas les contrôles nécessaires pour protéger correctement la propriété intellectuelle de Microsoft».

Seul Slack Enterprise Grid serait conforme

La firme de Redmond demande donc à ses salariés de migrer leurs historiques de conversations et leurs fichiers vers Microsoft Teams, qui «offre les mêmes fonctionnalités et intègre les applications Office 365». Seule la version Slack Enterprise Grid serait conforme à ses attentes. Microsoft encourage toutefois ses employés à utiliser le service maison plutôt que ce «logiciel concurrent».

Dans la liste des services prohibés figurent aussi le correcteur Grammarly, car il peut accéder à du contenu confidentiel, ainsi que le logiciel de sécurité Kaspersky par crainte d’espionnage. Microsoft décourage aussi ses employés d’utiliser les services web d’Amazon, Google Docs et les versions cloud de GitHub, plateforme collaborative pour développeurs que Microsof

SOURCE: (lessentiel.lu)

Facebook / Laisser un commentaire
Continuer la lecture

ACTUALITE INTERNATIONALE

France / Victime de harcèlement scolaire, une élève de sixième se suicide dans sa chambre

Publié

on

Une jeune fille de 11 ans, victime de harcèlement scolaire, a décidé de mettre fin à ses jours vendredi 21 juin, à son domicile. Ses parents avaient porté plainte en février dernier mais ses harceleurs continuaient de sévir sur les réseaux sociaux, d’après ses camarades de classe.

Le harcèlement scolaire est de nouveau à l’origine d’un drame. Une jeune fille de 11 ans s’est suicidée, vendredi 21 juin, à son domicile situé à Herblay (Val-d’Oise). Elle avait confié à ses parents subir un harcèlement scolaire au sein de son collège, Isabelle-Autissier. Ils avaient alors porté plainte au mois de février. Cette élève de 6ème avait changé d’établissement au mois de mars et avait ainsi rejoint le collège Georges-Duhamel, dans la même commune. Mais, «ses harceleurs continuaient de l’attaquer sur les réseaux sociaux», selon ses camarades de classe.

«La pire classe»

La jeune fille s’est pendue dans sa chambre, selon Le Parisien. Son père l’a découverte, un foulard autour du cou, accroché à un montant de son lit. Il a immédiatement appelé les secours. Les pompiers ont eu un sursaut d’espoir: après trois heures de massage cardiaque, ils étaient parvenus à la réanimer. Mais elle est décédée dans la nuit après son transfert à l’hôpital Robert-Debré, à Paris. Une enquête a été ouverte, confiée au commissariat d’Herblay.

Selon une mère d’élève citée par Le Parisien, la petite fille était dans «la pire classe», constamment victime de moqueries dans son ancien collège. Elle n’aurait pas été victime de harcèlement dans son nouvel établissement. Ses camarades se souviennent de l’avoir vue «contente» vendredi car elle allait bientôt au Futuroscope. Ils l’auraient cependant vue déchirer son cahier et le mettre à la poubelle avant d’aller prendre le bus.

» LIRE AUSSI – Que faire en cas de harcèlement scolaire? La réponse de l’avocate

Cette enfant n’est malheureusement pas la seule victime de harcèlement scolaire. Chaque année, 700.000 élèves sont victimes de harcèlement scolaire en France, selon l’Unicef. Selon plusieurs enquêtes, le harcèlement toucherait 10 % des élèves de primaire, 6 % des collégiens et 1,4 % des lycéens.

SOURCE: (etudiant.lefigaro.fr)

Facebook / Laisser un commentaire
Continuer la lecture
Publicité

NOS PARTENAIRES

Abonnez-vous à votre newsletters.

Saisissez votre adresse e-mail pour vous abonner à PlaneteSchool et recevoir une notification de chaque nouvel article par email.

Rejoignez les 778 autres abonnés

VIDÉO À LA UNE

Publicité

Facebook

Tweets

Publicité

Produits en BOUTIQUE

Produits les mieux notés

Publicité

REVUE DE PRESSE HEBDO