Connecte-toi avec nous

EXAMENS ET CONCOURS

Côte d’Ivoire : A Korhogo Mariatou a procédé au lancement officiel du concours de recrutement exceptionnel des 10300 professeurs de lycée, collège et Instituteurs du Cafop

Publié

on

– Comme annoncé, les épreuves écrites du concours exceptionnel de recrutement des instituteurs adjoints contractuels ont débuté ce dimanche 28 avril 2019 à partir de 7h45.

Les épreuves ont lieu successivement dans les villes d’Abidjan, Yamoussoukro, Abengourou, Daloa, Man, Gagnoa, Korhogo, Bouaké et San Pedro.

Ce dimanche matin, Mariatou Koné, Ministre de la solidarité de cohésion sociale et de la lutte contre la pauvreté a depuis Korhogo (Nord) procédé au lancement officiel des débuts des épreuves écrites, comme constaté par KOACI.

Ce lancement du recrutement exceptionnel de 10300 professeurs de lycée, collège et Instituteurs du Cafop a été fait au  Lycée Moderne de Korhogo.

Ce recrutement exceptionnel qui s’inscrit dans le cadre de la mise en œuvre du vaste pro-gramme social du Gouvernement entend pallier le manque d’enseignants dans les établissements.

Les épreuves portent sur les matières telles que, le Français, les Mathématiques et la Culture Générale.

Les résultats d’admission définitive seront publiés le samedi 29 juin 2019 sur le site de la Direction des Examens et Concours (DECO).

SOURCE: (koaci.com)

Facebook / Laisser un commentaire
Continuer la lecture
Publicité
Cliquez pour commenter

Laisser une réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

ACTUALITE NATIONALE

Enseignement supérieur / Des enseignants préparent un mauvais coup contre le Bts

Publié

on

Des menaces planent sur l’examen du Brevet de technicien supérieur (BTS) qui démarre le lundi 15 juillet 2019. Le secrétaire général du syndicat Solidarité, Tano Arthur, l’a fait savoir, le vendredi 21 juin 2019, lors d’une conférence de presse, organisée à Adjamé.

« Lorsque le ministre Mabri a été nommé, nous lui avons remis un dossier de 37 pages sur les problèmes que nous avons et les solutions proposées. Il y a eu une concertation nationale sur l’enseignement supérieur, du 17 au 19 juin 2019, et nous les syndicats de l’enseignement supérieur privé, nous n’y avons pas été associés. Nous n’avons pas vu non plus, dans les résolutions, la prise en compte de nos préoccupations qui sont la réévaluation des frais de prestation du Bts (ndlr, Brevet de technicien supérieur), à savoir que l’indemnité de correction des feuilles ordinaires passe de 300 à 500 francs, la copie et celle des études de cas, de 500 à 1000 francs parce qu’on se retrouve parfois avec une quinzaine d’intercalaires ; l’oral, de 500 à 1000 francs et les soutenances, de 3000 à 5000 francs.  Que ces montants entrent en vigueur pour le Bts 2019, autrement nous ne participerons pas à l’organisation de cet examen, cette année, parce que nous faisons ces revendications depuis des années. Nous pouvons bloquer le Bts puisque nous l’avons déjà fait, par le passé », a tapé du poing sur la table, Tano Arthur, Secrétaire général (Sg) du syndicat Solidarité. C’était lors de la conférence de presse que le Collectif des syndicats du supérieur public et privé (Cosup) formé des cinq (5) syndicats (Solidarité, du Synesup, Sydesp, Cnesup et Conesup) a animée, le vendredi 21 juin 2019, à Adjamé.

Tano Arthur a révélé que des candidats qui étaient présents dans des salles, l’année dernière, s’étaient vu attribuer des zéros parce que l’appareil biométrique n’arrivait pas à identifier le code-barre des stickers sur les copies. « Des candidats échouent parce que des Pv (ndlr, Procès-verbal) et des copies n’ont pas été retrouvés. Ils sont sacrifiés. Qu’on dissolve la Dexco (ndlr, Direction des examens et de l’orientation) si c’est un comité qui doit organiser le Bts à sa place puisque nous apprenons que cette année encore, le Bts sera l’affaire d’un comité », a-t-il poursuivi.

Le porte-parole du Collectif, Yao René, Sg du Synesup, a exigé l’organisation des états généraux de l’Enseignement supérieur pour assainir le milieu. Okey Jean, Sg du Sydesp a déploré le manque ou l’insuffisance de bourse pour les étudiants. Fossou Kouassi Félix, Sg de la Conesup, a noté que des étudiants sont encore sans matricule, alors que le Bts démarre le 15 juillet 2019.

SOURCE: (linfodrome.com)

Facebook / Laisser un commentaire
Continuer la lecture

ACTUALITE INTERNATIONALE

Bac 2019 / Certains candidats inscrits au centre de Tchaourou délocalisé au Ceg Banikanni seront hébergés sur place

Publié

on

C’est le Ceg Banikanni de Parakou qui va abriter les compositions du baccalauréat en lieu et place du centre du Ceg 1 Tchaourou pour les candidats de cette commune. Ce choix de l’office du baccalauréat pour la composition qui démarre ce mercredi 19 juin 2019 vise à garantir la sécurité des candidats et du matériel.

Les candidats et les surveillants de Tchaourou doivent donc prendre leurs dispositions pour être à l’heure dans leurs nouveaux centres dès demain mercredi 19 juin 2019, exhorte Abdou Aziz Biga, directeur départemental des enseignements secondaire technique et de la formation professionnelle du Borgou. Il fait savoir que des instructions sont données pour que des salles de classes soient apprêtées pour les candidats qui n’auraient pas un parent sur place à Parakou. « Il y a les toilettes et tous ceux dont ils doivent avoir besoin pour qu’il y ait moins de problèmes » a-t-il ajouté au micro de Océan Fm. « On avait envisagé les amener au lycée des jeunes filles. Là-bas, c’est un régime d’internat mais c’est déjà trop loin. On a fini par retenir que ceux qui ne pourront pas avoir où dormir resteront au centre a déclaré Abdou Aziz Biga. « Ce matin, j’ai pu échanger avec le maire de Tchaourou et certains conseillers communaux qui, à leur niveau sont aussi en train de prendre toutes les dispositions à leur niveau pour faciliter le déplacement des candidats en direction de Parakou. On a souhaité que le déplacement soit fait avant 17 h puisque les candidats composent demain » a ajouté le directeur départemental des enseignements secondaire technique et de la formation professionnelle du Borgou. Au total 4 établissement de Tchaourou sont concernés par cette délocalisation avec environ 500 candidats. Les chefs d’établissement sont sensibilisés pour que l’information soit relayée au niveau des candidats. Ce changement de centre de composition intervient après les violences enregistrées dans la commune de Tchaourou ces derniers jours.

SOURCE: (acotonou.com)

Facebook / Laisser un commentaire
Continuer la lecture

EXAMENS ET CONCOURS

BEPC 2019 / Un pasteur candidat à Tanda

Publié

on

Le pasteur de l’Eglise évangélique baptiste libre de Tanda, Béhi Koffi, 52  ans, affronte depuis lundi les épreuves écrites du Brevet d’études du premier cycle (BEPC) au centre du lycée moderne de Tanda. “C’est un défi que je me suis donné, avoir le BEPC 2019, à l’âge de 52 ans. Si je l’obtiens, cela servira de modèle aux autres personnes âgées et à des fidèles qui auront eux aussi le courage d’affronter cet examen en composant comme candidats libres sans gêne à côté de leurs enfants et petits enfants”, a signifié le pasteur. Outre cet aspect, il soutient aussi que l’amélioration des connaissances par le truchement des diplômes aide beaucoup dans la compréhension et dans l’explication de “la chose spirituelle”….

LIRE LA SUITE…

Facebook / Laisser un commentaire
Continuer la lecture
Publicité

NOS PARTENAIRES

Abonnez-vous à votre newsletters.

Saisissez votre adresse e-mail pour vous abonner à PlaneteSchool et recevoir une notification de chaque nouvel article par email.

Rejoignez les 778 autres abonnés

VIDÉO À LA UNE

Publicité

Facebook

Tweets

Publicité

Produits en BOUTIQUE

Produits les mieux notés

Publicité

REVUE DE PRESSE HEBDO