Connecte-toi avec nous

ACTUALITE NATIONALE

Concours inter-écoles sur le genre et le leadership féminin / Le Lycée Moderne 3 d’Agboville lauréat

Publié

on

Le Lycée Moderne 3 d’Agboville a remporté mardi le trophée du concours inter-écoles sur le genre et le leadership féminin à Agboville initié par l’ONG Transparency Justice, avec l’appui financier du Fonds canadien pour les Initiatives Locales(FCIL) de l’Ambassade du Canada en Côte d’Ivoire.

« Les hommes sont meilleurs leaders que les femmes » était le thème du débat contradictoire de la finale. Un choix qui se justifie dit-on, par le fait que c’est un exercice qui véhicule plusieurs valeurs telles que l’écoute, l’acceptation de la contradiction, le respect de l’autre, la persuasion, l’influence, à l’endroit de ceux qui la pratiquent.

Selon Manlan Ehounou Laurent, président de Transparency Justice, l’objectif du concours  est de promouvoir en milieu scolaire le leadership féminin et vulgariser les articles 35, 36 et 37 de la constitution ivoirienne sensibles au genre, afin d’inculquer à ceux qui décideront demain les principes de parité et d’égalité des genres.

Car pour lui, c’est en se familiarisant avec ces notions que les élèves et enfants en reconnaîtront la pertinence. C’est pourquoi la stratégie pour cette première édition, a été un concours de débat contradictoire entre huit (8) écoles de la place. Six(6)  d’entre elles n’ont pu accéder à la finale, remportée par le Lycée Moderne 3 face à l’Institut Nakoi par 171 points contre 167, à l’issue de joutes oratoires.

Mme Hawa Koffi Ouattara, représentant l’ambassadeur du Canada et les  autorités d’Agboville, notamment le DREN Silué Gozié et le sous-préfet central Képo Emmanuel ont salué l’initiative qui est une lucarne et un plaidoyer de ces jeunes en faveur de l’égalité entre les hommes et les femmes en matière de leadership en Côte d’Ivoire.

Pour pérenniser les acquis du projet Huit(8) clubs genre ont été installés séance tenante pour servir de relais dans les établissements ayant pris part au concours.

(AIP)

Facebook / Laisser un commentaire
Continuer la lecture
Publicité
Cliquez pour commenter

Laisser une réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

ACTUALITE NATIONALE

Education nationale / Dix cas de grossesses enregistrés au Lycée Nanan Adé Pra de Bettié

Publié

on

Le proviseur du Lycée Nanan Adé Pra de Bettié, Tanoh Kouassi, a annoncé, le mercredi 16 mai 2019,  que l’établissement a enregistré 10 cas de grossesses durant cette année scolaire.

Il a donné cette information à l’occasion d’une conférence initiée par l’établissement sur le thème « Comment éviter les grossesses en milieu scolaire? ».

Le conférencier, le médecin chef du Service de santé scolaire et universitaire (SSSU) de Bettié, Dr Pelé, a estimé que ces chiffres sont alarmants et freinent très souvent le cursus scolaire des élèves. Il a conseillé aux jeunes filles de s’abstenir de rapports sexuels et d’avoir pour seul objectif, la réussite à leurs études.

SOURCE: (fratmat.info)

Facebook / Laisser un commentaire
Continuer la lecture

ACTUALITE NATIONALE

Crise de l’école / Djédjé dénonce des mains occultes des politiques

Publié

on

Porte-parole de l’Amicale des représentants des parents d’élèves et étudiants de Côte d’Ivoire. Zady Djédjé pense qu’il y a des mains occultes qui tirent les ficelles de la crise à l’école.

Le président de la plateforme politique dénommée Alliance des Ivoiriens pour la démocratie (Aid), pense qu’il y a des mains occultes qui tirent les ficelles de la crise, qui menace la fin de l’année académique actuellement. Zady Djédjé a dénoncé ces mains politiques lors d’une conférence de presse qu’il a animée ce vendredi 17 mai 2019, au Baron de Yopougon. Le leader politique, porte-parole d’une amicale de parents d’élèves, s’est insurgé conte des acteurs qu’il soupçonne de manœuvrer dans l’ombre pour hypothéquer l’année scolaire et en tirer des prébendes politiques. « Ils empêchent les enfants des autres d’aller à l’école. La Côte d’Ivoire a trop souffert. Nous ne voulons plus de grève jusqu’à la fin de l’année », dénonce Zady Djédjé entouré de ses camarades de l’amicale dont, Bienvenu Koua Adjé, le coordonnateur de la commune de Yopougon.

Le conférencier a appelé au dialogue entre les acteurs de l’école ivoirienne pour garantir une année sauve et éviter de compromettre l’avenir qu’est la jeunesse. « Nous invitons les enseignants à reprendre les cours et le gouvernement à dialoguer avec les enseignants ». Particulièrement aux enseignants, le jeune leader d’opinion demande de surseoir à leur mot d’ordre de grève, interpellant directement les responsables de la Cosef-ci, engagés dans ce mouvement de revendication. «On peut faire la grève, mais de manière civilisée », souligne-t-il avant d’ajouter pour le compte des dirigeants ivoiriens: « Pour l’État de Côte d’Ivoire, on peut résoudre le problème des enseignants.

Zady Djédjé fait noter à tous les acteurs du secteur éducation leurs responsabilités vis-à-vis des enfants, les plus grands perdants des crises à l’école. Eux et leurs parents dont les frais de scolarité ne seront pas remboursés au cas où l’année scolaire serait invalidée. « Nous avons décidé de défendre les intérêts de nos enfants. L’Amicale condamne ces grèves. Nous voulons que ces syndicats sachent que l’avenir de la nation, c’est la jeunesse. Il faut l’encadrer, l’éduquer. Nous sommes indignés. Lancer une grève n’est pas un fonds de commerce. On ne peut pas construire la nation comme ça. Nous appelons à plus de responsabilité des enseignants pour l’avenir de nos enfants », crache le conférencier et ses camarades, qui disent vouloir se faire entendre sur la question de l’école, parce qu’ils se sentent interpeller par la situation. Aussi annoncent-ils un grand rassemblement non sans demander au gouvernement de régler les problèmes posés sur sa table.

SOURCE: (aip.ci)

Facebook / Laisser un commentaire
Continuer la lecture

ACTUALITE NATIONALE

Les lauréats du concours ”La grande dictée” récompensés à San Pedro

Publié

on

Les lauréats de la 1ère édition du concours ‘’La grande dictée’’ du club service, Rotary club de San Pedro, ont été récompensés à la Bibliothèque de l’Alliance française de la cité portuaire, en présence du Directeur régional de l’éducation nationale, Bosson Albert. Cette première édition, une initiative du Rotary club, en collaboration avec l’Alliance française de San Pedro, a réuni samedi 238 candidats, répartis en trois catégories, notamment celle des 7 à 10 ans (73 candidats), la seconde, celle des 11 à 17 ans (111 candidats) et la troisième catégorie, celle des 18 ans et plus (54 candidats). Le texte de la dictée est un extrait tiré du livre “La voix glaciale d’Ebola claque dans le matin naissant’’ de l’écrivaine…

SOURCE: (aip.ci)

Facebook / Laisser un commentaire
Continuer la lecture
Publicité

NOS PARTENAIRES

Abonnez-vous à votre newsletters.

Saisissez votre adresse e-mail pour vous abonner à PlaneteSchool et recevoir une notification de chaque nouvel article par email.

Rejoignez les 8 096 autres abonnés

VIDÉO À LA UNE

Publicité

Facebook

Tweets

Publicité

Produits en BOUTIQUE

Produits les mieux notés

Publicité

REVUE DE PRESSE HEBDO