Connecte-toi avec nous

CONCOURS NATIONAUX

Concours directs d’entrée 2019 à l’ENA: Les frais d’inscription plafonnés à 26 500 F CFA

Publié

on

« La participation aux cours de préparation est obligatoire. Les coûts sont de 30 000 FCfa pour les candidats aux concours directs et de 50 000 FCfa pour ceux des concours professionnels », a-t-il fait savoir.
Les candidats aux concours directs d’entrée à l’Ecole nationale d’administration (Ena) pour la promotion 2019 devront s’acquitter de la somme de 26 500 FCfa pour les frais d’inscription.

Quant à ceux des concours professionnels, ils devront débourser 45 000 FCfa. Ces montants sont identiques à ceux qu’ont payés les candidats de l’an dernier. Les inscriptions aux concours directs et professionnels se font en ligne, depuis le 8 novembre, sur le site internet de l’établissement www.ena.ci. Elles s’achèveront le 17 décembre.

Lors d’une conférence de presse qu’il a animée ce lundi 13 novembre 2017, à Cocody, sur les dispositions relatives aux concours, le secrétaire général de l’Ena, Akah-Miezan, a indiqué, outre les montants des frais d’inscription, que l’âge limite de candidature aux concours directs est de 41 ans pour le Cycle supérieur (Cs), 38 ans pour le Cycle moyen supérieur (Cms) et 33 ans pour le Cycle moyen (Cm). Pour les concours professionnels, l’âge limite est de 50 ans pour le Cs et 45 ans pour les Cms et Cm.

Le conférencier a annoncé qu’il n’y a pas de visite médicale à l’étape de présélection pour les candidats aux concours directs. « La participation aux cours de préparation est obligatoire. Les coûts sont de 30 000 FCfa pour les candidats aux concours directs et de 50 000 FCfa pour ceux des concours professionnels », a-t-il fait savoir. Avant d’ajouter que seuls les candidats ayant effectivement suivi les cours de préparation et dont les dossiers sont conformes aux dispositions légales prendront part à la deuxième phase. C’est-à-dire aux épreuves écrites des concours.

Source: fratmt.info

Facebook / Laisser un commentaire
Continuer la lecture
Publicité
Cliquez pour commenter

Laisser une réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

ACTUALITE NATIONALE

Concours professionnels / Lancement des concours d’entrée dans les établissements publics professionnels

Publié

on

Le Directeur des Examens , des Concours , de l’Orientation et des Bourses (DECOB) , le Professeur YAO K. Bertin, a procédé ce samedi 15 septembre, au lancement des concours d’entrée dans les Établissements Professionnels au Centre de Bureautique de Communication et de Gestion (CBCG) de Cocody.

Les compositions ont donc débuté dans la matinée sur toute l’étendue du territoire national et se tiendront sur 2 jours. Cette année, ils sont 19973 candidats dont 12988 garçons et 6985 filles répartis dans 65 centres.

Pour se rendre compte des conditions de déroulement des épreuves, M. Yao a effectué une tournée dans plusieurs centres de composition notamment le Centre d’Enseignement Professionnel (CEP) de Port Bouet et le Centre d’Enseignement Technique et Commercial (CETC) de Treichville.

Il s’est félicité du bon déroulement des épreuves et a tenu à encourager les candidats, tout en leur souhaitant « bonne chance ». Il a cependant tenu à les exhorter à tourner le dos à la tricherie et indiqué que des dispositions ont été prises pour juguler la fraude, de sorte qu’à l’issue de ces concours, seuls les meilleurs soient retenus.

Les postulants sont candidats à l’entrée en première année aux établissements préparant aux diplômes suivants : Certificat d’Aptitude Professionnelle (CAP), Certificat d’Aptitude Professionnelle Formation Professionnelle par Alternance (CAP/FPA), Brevet de Technicien (BT), Brevet de Technicien Formation Professionnelle par Alternance (BT/FPA), Brevet Professionnel (BP), Année Préparatoire Brevet de Technicien Supérieur (AP/BTS) et Brevet de Technicien Supérieur (BTS), repartis entre les secteurs de l’industrie (électronique, gestion de production, mécano soudure…), du tertiaire (comptabilité, transit-transport, secrétariat bureautique…), de l’hôtellerie (cuisine, techniques hôtelières…), du bâtiment (électricité bâtiment, installation sanitaire, chantier gros œuvre…) et des sciences médico-sociales.

Les résultats de ces concours seront proclamés le jeudi 27 Septembre 2018 .

R. K.

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Source: Abidjan.net

Facebook / Laisser un commentaire
Continuer la lecture

ACTUALITE NATIONALE

Concours fonction publique / Oka Séraphin (Dircab du ministère de la Fonction publique): ‘’Pas de place pour la fraude’’

Publié

on

A la faveur des concours administratifs qui ont lieu du 8 au 30 septembre, le ministère explique sa vision.

Quelles leçons tirez-vous des premières compositions des concours administratifs de 2018 qui ont eu lieu le week-end dernier ?

C’est la prise de conscience des candidats qui ont composé dans la sérénité et qui sont venus de manière générale à l’heure dans les centres visités à Abidjan. La sécurité est au rendez-vous pour veiller sur les uns et les autres. La direction des concours a fourni de gros efforts pour arriver à ce résultat.

Peut-on parler de crédibilité des évaluations ?

Les concours sont crédibles. Car de l’inscription à la proclamation, tout se fait en ligne ou par ordinateur assisté. La délibération ne se fait pas avec des personnes connues d’avance. Juste après cette opération, les résultats seront proclamés. Ce sont les plus méritants qui seront récompensés de leurs efforts en novembre.

Ceux qui vont vers des personnes malveillantes perdent leur temps. Par ailleurs, il y a une célérité dans le traitement des actes administratifs. Concernant les premiers mandatements, il n’y a plus de lenteur pour toucher le rappel de salaire des nouveaux fonctionnaires. Plus de dossiers de retraités en retard à notre niveau.

Sous l’autorité du ministre de la Fonction publique, le général Issa Coulibaly, j’invite les Ivoiriens à extirper de leur esprit l’idée d’intervention ou de réseau. Les candidats n’ont pas d’argent à donner à une tierce personne. Il faut que les parents nous aident à éviter la voie de la facilité en voulant s’attacher les services de réseaux qui existeraient. Nous ne voulons pas que des cas nous soient soumis.

Quelles perspectives pour les autres étapes des concours qui se dérouleront à Abidjan et à l’intérieur du pays jusqu’à la fin du mois de septembre ?

La transparence ! Le ministre a donné le ton en faisant la promotion du mérite, et aujourd’hui les acteurs sont à l’œuvre. Il y a plusieurs ministères qui jouent leur partition, à savoir la défense, de l’intérieur, l’éducation nationale, l’enseignement technique et de la formation professionnelle, le ministère de l’enseignement supérieur et de la recherche scientifique et des observateurs en dépêchant des agents pour participer à la réussite de l’organisation des évaluations.

Les choses ont véritablement changé. Il faut être au cœur de l’organisation pour mieux apprécier. Des efforts sont faits et des mécanismes ont été mis en place pour lutter contre la fraude. Le ministre a défini une politique qui concourt à la transparence dans tout le processus des concours.

Des mécanismes ont permis de mettre en déroute un réseau de fraudeurs l’an dernier.

Près de 2000 candidats sur une liste n’ont pas réussi à passer entre les mailles de nos filets. Cela montre que la machine fonctionne bien et augure de perspectives heureuses.

Propos recueillis par
CHRISTIAN DALLET

Source: Fratmat

Facebook / Laisser un commentaire
Continuer la lecture

ACTUALITE NATIONALE

Début des compositions aux concours de la Fonction publique: 82657 candidats pour 9644 postes budgétaires

Publié

on

Le Directeur de Cabinet du Ministre de la Fonction publique, Oka Séraphin a procédé ce samedi 8 septembre 2018, à Abidjan, au lancement officiel de la phase des compositions aux concours de la Fonction publique 2018.

Ce sont pour cette année, 82657 candidats inscrits pour 9644 postes budgétaires, a fait savoir Séraphin Oka. Les concours sont prévus se dérouler sur une période de deux mois dans 42 centres répartis 11 villes de la Côte d’Ivoire. Il a en outre indiqué que le concours est placé sous le signe ’’du mérite, du travail et de l’excellence’’.

Séraphin Oka a également relevé qu’à l’instar des années précédentes, l’organisation du concours enregistre des innovations notamment au niveau des moyens humains et informatiques mis en place pour garantir la crédibilité du concours. A cet effet il a lancé un appel à la responsabilité des différents candidats et encouragé toute personne ayant connaissance de cas de fraudes de bien vouloir le dénoncer auprès des services du Ministère.

Pour l’édition 2019, le ministère de la Fonction publique annonce le lancement de la phase des compositions dans une ville de l’intérieur du pays, en lieu et place d’Abidjan.

Elisée B.

Source: Abidjan.net

 

Facebook / Laisser un commentaire
Continuer la lecture
Publicité

NOS PARTENAIRES

Abonnez-vous à votre newsletters.

Saisissez votre adresse e-mail pour vous abonner à PlaneteSchool et recevoir une notification de chaque nouvel article par email.

Rejoignez 7 676 autres abonnés

VIDÉO À LA UNE

Publicité

Facebook

Tweets

Publicité

Produits en BOUTIQUE

Produits les mieux notés

Publicité

LES + LUS DE LA SEMAINE