Connecte-toi avec nous

ECHO ÉCOLES – LYCÉES ...

Cinquante-huit meilleures élèves du lycée Mamie Adjoua honorées

Publié

on

Le lycée Mamie Adjoua de Yamoussoukro a honoré ses 58 meilleures élèves de la promotion 2017-2018 qui se sont distinguées par leur travail, à l’occasion de sa traditionnelle journée de l’excellence organisée samedi à l’auditorium du lycée.

Les 58 « fleurons » issus de tous les niveaux du lycée Mamie Adjoua ont été célébrés pour leur mérite et reçu des récompenses et diplôme d’honneur, ainsi que le personnel enseignants et d’encadrement pour la qualité de leur travail en présence de parents amis.

Trois supers prix du parrain le député de Bingué Coulibaly Ali Kader agent comptable central du trésor public ivoirien composés d’un ordinateur, d’un trophée et d’un compte de 150.000 F CFA ouvert à la banque du trésor ont été décernés aux meilleures des meilleures du premier cycle l’élève Koné Gninitcho Athara de la sixième avec une moyenne de 17,29 sur 20.

Au niveau du second cycle, les super prix ont été attribués à Blé Douè Aurore Désirée de la première A2 avec une moyenne de 16,10 et Touré Sheryle Binta Esther en classe de seconde C avec une moyenne de 16,88.

Touré Sheryle, une habituée du podium depuis le premier cycle et déjà sélectionnée dans l’équipe nationale de mathématique pour le championnat d’Afrique et du monde, a également reçu un prix de la société des mathématiques de Côte d’Ivoire.

« Ces filles font notre fierté », a déclaré le proviseur du lycée Mamie Adjoua, Sita Nomvia Sako, soulignant que l’exaltation de l’excellence apparaît comme un devoir moral et une exigence Républicaine pour donner à chacun de développer ses talents.

« À partir d’aujourd’hui plus qu’une compétition avec les autres, c’est une compétition contre vous-même que votre mérite vous engage », a fait savoir le proviseur à ses élèves.

Elle a encouragé les lauréates et demandé qu’elles soient toujours à la hauteur des espérances qu’elles ont fait naître et de la promesse du bonheur suscités non sans remercier le corps enseignant et personnel administratif pour la qualité de leur travail. Elle a surtout rendu hommage au parrain pour son attachement à l’instruction des enfants.

Le parrain de la Journée d’excellence a félicité à son tour le proviseur du lycée Mamie Adjoua, dont il a salué les mérites managériaux. Coulbaly Ali Kader a encouragé ses filleules pour avoir compris que seul le travail bien fait leur servir de passeport pour leur réussite.

SOURCE : AIP

Facebook / Laisser un commentaire
Continuer la lecture
Publicité
Cliquez pour commenter

Laisser une réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

ACTUALITE NATIONALE

Bientôt, une école primaire à Linguèkro

Publié

on

Linguèkro disposera bientôt d’une école primaire de trois salles de classe, don du président du Conseil régional du Worodougou, Bouaké Fofana, qui en a posé la première pierre samedi au cours d’une cérémonie dans la localité située à 20 km de Séguéla (Centre-Ouest), sur l’axe menant à Vavoua.

« Enfin, le calvaire de nos enfants qui étaient obligés de parcourir quatre kilomètres, quatre fois par jour, va prendre fin et permettre aussi de mettre en application la politique de scolarisation obligatoire », a fait savoir le président des jeunes, Bakayoko Lassina, tout heureux de ce ‘’cadeau’’ qui permettra à la centaine d’écoliers du village de ne plus effectuer le déplacement à Soba-Banandjé ou à Téguéla, deux villages à équidistance de Linguèkro où ils se rendaient pour les études.

Venus par convois entiers des différentes contrées du pays, les ressortissants du village n’ont pas voulu se faire conter l’événement qui marque le premier grand investissement du genre dans la bourgade de près de 500 âmes et qui ne dispose d’aucune infrastructure sanitaire ni scolaire.

« Chers parents, comptez sur moi. Les clés de votre école vous seront remises avant le 15 septembre de cette année », a, pour sa part, promis Bouaké Fofana qui avait à ses côtés le député de la sous-préfecture de Séguéla, Diomandé Vassamba Drissa. Pour ce faire, il a commis l’un des plus grands entrepreneurs de la région, en l’occurrence Bakayoko Mamadou, pour la construction de l’édifice qui comprendra également un bureau pour le directeur.

Auparavant, le porte-parole des populations, Kané Vaguo, s’est engagé à la scolarisation de ‘’tous les enfants, surtout les jeunes filles’’ et ceux des campements voisins de ce village, l’un des 14 du canton Kouranan.

Depuis le début de son mandat en 2013, le président du Conseil régional du Worodougou a financé, ‘’sur fonds propres’’, la construction d’écoles dans plusieurs localités dont Tiémassoba, Koumbara et Komatou.

(AIP)

Facebook / Laisser un commentaire
Continuer la lecture

ACTUALITE NATIONALE

Plaidoyer pour la construction d’écoles primaires dans les villages autour de Kalamon

Publié

on

Les parents d’élèves des villages situés autour de la localité de Kalamon (93 km de Bouna), dans le département de Doropo, plaident pour la construction d’une école dans chacun de ces villages pour désengorger celui de Kalamon.

Au total 26 villages situés autour de la localité de Kalamon n’ont toujours pas d’école primaire. Tout le flot d’élèves de ces villages se déporte à Kalamon où la seule école de six classes n’arrive plus véritablement à assurer les conditions d’une bonne formation des apprenants.

Selon le le président du Comité de gestion de l’établissement scolaire (COGES), Ouattara Yaya, il y avait plus de 100 élèves dans les salles de classe. Il dit s’inquiéter sérieusement pour l’année scolaire 2018-2019.

« Nous voulons une école pour nos enfants dans nos villages, c’est vraiment mieux que de les envoyer à Kalamon dans la souffrance », a souligné Somé Sota, du village de Goala situé à 7 km de cette localité. Ces parents d’élèves sollicitent donc l’aide du Conseil régional du Bounkani pour mettre fin au calvaire que vivent leurs enfants.

(AIP)

Facebook / Laisser un commentaire
Continuer la lecture

ACTUALITE NATIONALE

Des kits scolaires offerts aux meilleurs élèves d’Akpessekro

Publié

on

Les meilleurs élèves d’Akpessekro, un village situé à 5 km dans la commune de Yamoussoukro, ont été distingués samedi et ont reçu des kits scolaires à l’occasion des festivités des 20 ans d’existence de l’Amicale estudiantine et scolaire d’Akpessekro (AMESSA).

Les dons sont composés de fournitures scolaires des classes de CP2 à la Sixième. Ils ont été offerts par le PCA de la MUGEFCI, Mesmin Komoé et le député de Daoukro Ngattakro, Olivier Akoto tous deux parrains de la cérémonie marquant les 20 ans de l’AMESSA.

Le PCA de la MUGEFCI a félicité les récipiendaires pour leur mérite. Mesmin Komoé a exhorté ses filleuls au travail pour relever le défi de figurer toujours parmi les meilleurs.

Pour sa part, le député de Daoukro a demandé aux jeunes de se donner tous les moyens pour atteindre leurs ambitions. Il leur a conseillé surtout le respect sans lequel il n’y a pas de réussite.

« Notre présence ici, est de porter un signal, susciter un encouragement et vous et amener à avoir des modèles. « Parce que sans repère, il n’y a pas de motivation », a souligné Olivier Akoto.

Les deux parrains ont salué l’initiative et la cohésion au sein de l’Amicale d’Akpessékro avec à sa tête Jean-Charles Kouadio. Mesmin Komoé et le député Olivier Akoto ont invité les cadres du village à l’union, tout en prenant le pari d’être toujours aux côtés des populations pour tout ce qui concerne le développement de leur village.
(AIP)

Facebook / Laisser un commentaire
Continuer la lecture
Publicité

NOS PARTENAIRES

Abonnez-vous à votre newsletters.

Saisissez votre adresse e-mail pour vous abonner à PlaneteSchool et recevoir une notification de chaque nouvel article par email.

Rejoignez 7 662 autres abonnés

VIDÉO À LA UNE

Publicité

Facebook

Tweets

Publicité

ACTUALITE EDUCATIVE