Connecte-toi avec nous

ECHO ÉCOLES – LYCÉES ...

Cinquante-huit meilleures élèves du lycée Mamie Adjoua honorées

Publié

on

Le lycée Mamie Adjoua de Yamoussoukro a honoré ses 58 meilleures élèves de la promotion 2017-2018 qui se sont distinguées par leur travail, à l’occasion de sa traditionnelle journée de l’excellence organisée samedi à l’auditorium du lycée.

Les 58 « fleurons » issus de tous les niveaux du lycée Mamie Adjoua ont été célébrés pour leur mérite et reçu des récompenses et diplôme d’honneur, ainsi que le personnel enseignants et d’encadrement pour la qualité de leur travail en présence de parents amis.

Trois supers prix du parrain le député de Bingué Coulibaly Ali Kader agent comptable central du trésor public ivoirien composés d’un ordinateur, d’un trophée et d’un compte de 150.000 F CFA ouvert à la banque du trésor ont été décernés aux meilleures des meilleures du premier cycle l’élève Koné Gninitcho Athara de la sixième avec une moyenne de 17,29 sur 20.

Au niveau du second cycle, les super prix ont été attribués à Blé Douè Aurore Désirée de la première A2 avec une moyenne de 16,10 et Touré Sheryle Binta Esther en classe de seconde C avec une moyenne de 16,88.

Touré Sheryle, une habituée du podium depuis le premier cycle et déjà sélectionnée dans l’équipe nationale de mathématique pour le championnat d’Afrique et du monde, a également reçu un prix de la société des mathématiques de Côte d’Ivoire.

« Ces filles font notre fierté », a déclaré le proviseur du lycée Mamie Adjoua, Sita Nomvia Sako, soulignant que l’exaltation de l’excellence apparaît comme un devoir moral et une exigence Républicaine pour donner à chacun de développer ses talents.

« À partir d’aujourd’hui plus qu’une compétition avec les autres, c’est une compétition contre vous-même que votre mérite vous engage », a fait savoir le proviseur à ses élèves.

Elle a encouragé les lauréates et demandé qu’elles soient toujours à la hauteur des espérances qu’elles ont fait naître et de la promesse du bonheur suscités non sans remercier le corps enseignant et personnel administratif pour la qualité de leur travail. Elle a surtout rendu hommage au parrain pour son attachement à l’instruction des enfants.

Le parrain de la Journée d’excellence a félicité à son tour le proviseur du lycée Mamie Adjoua, dont il a salué les mérites managériaux. Coulbaly Ali Kader a encouragé ses filleules pour avoir compris que seul le travail bien fait leur servir de passeport pour leur réussite.

SOURCE : AIP

Facebook / Laisser un commentaire
Continuer la lecture
Publicité
Cliquez pour commenter

Laisser une réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

ACTUALITE NATIONALE

Epp Bromakoté Extension 2 / Un fou pénètre dans une salle classe et menace les écoliers à Ferké

Publié

on

Un malade mental est entré dans une classe de CE1, lundi, à l’Epp Bromakoté Extension 2 et a proféré des injures grossières à l’endroit des écoliers, a appris l’AIP sur place.

«Nous étions en classe quand un fou est entré et s’est mis à nous insulter», s’est confié Anty, à sa tante venue le chercher après les cours du soir.

Selon les écoliers dont l’âge varie entre 7 et 9 ans, cette personne qui souffre de démence a  juste fait irruption dans cette classe pour les insulter parce qu’ils faisaient du bruit, profitant de l’absence de la maîtresse (pour des raisons de santé).

«Après nous avoir insultés méchamment, il est sorti, tout en menaçant encore du doigt avant de continuer son chemin », a-t-il ajouté.

L’Epp Bromakoté Extension est au bord de la rue princesse. Le groupe scolaire n’étant pas clôturé, les classes sont exposées à toutes sortes de dangers. Il y a quelques jours, une malade mentale est entrée dans cette même salle de classe et a menacé la jeune institutrice et ses élèves.

Deux jours avant ce fait, ce sont des jeunes qui ont terminé leurs bagarres de rue  dans cette même classe pendant que les petits enfants étaient en plein apprentissage.

L’établissement est  régulièrement squatté par les animaux errant et des personnes malveillantes, en plus de servir de “maisons closes” les nuits à  des heures tardives », apprend-on auprès des enseignants.

(AIP)

Facebook / Laisser un commentaire
Continuer la lecture

ACTUALITE NATIONALE

La saisie de la moto d’un professeur provoque la perturbation des cours dans le secondaire à Sikensi

Publié

on

Les cours sont perturbés, depuis mercredi, dans les établissements secondaires publics et privés de Sikensi, suite à la mise en fourrière pour « mauvaise conduite »,  le même jour, de la moto d’un professeur du lycée municipal de Sikensi, Koffi Kouassi,  sur ordre du commandant de la brigade (CB) de la gendarmerie de Sikensi, l’adjudant-chef Pagné Célestin.

Les membres du Collectif des enseignants de Sikensi du secondaire privé et public, qui considèrent la « confiscation » de l’engin de leur collègue comme une « forme de dérision et de défiance » envers leur corporation, en plus des scènes « abus de pouvoir et de manque de considération » répétés à  leur endroit, de la part du CB Pagné, ont cessé de dispenser les cours.

Le collectif exigeait, dans une motion de protestation, entre autres,  « le départ immédiat » de l’autorité sécuritaire,  ses « excuses publiques » et la « remise immédiate » de la moto saisie.

Cette situation a déclenché un mouvement d’élèves qui ont pris d’assaut, mercredi, la brigade de la gendarmerie de Sikensi et qui s’est amplifié jeudi avec des actes ayant consisté à déloger leurs camarades des autres écoles secondaires privées de la ville.

Une rencontre ce mercredi du préfet du département de Sikensi, Aka Julie, a permis de rapprocher les deux parties.

Après les griefs exposés par les enseignants,  les réponses apportées par l’adjudant-chef Pagné, celui-ci a présenté ses excuses à ses « frères enseignants ».

« Nous avons besoin de fraterniser ensemble, car nous sommes tous en mission pour la même cause », a conseillé l’autorité préfectorale aux acteurs, au terme de la réunion qui s’est achevée dans une ambiance conviviale.

(AIP)

Facebook / Laisser un commentaire
Continuer la lecture

ACTUALITE NATIONALE

Gouvernance universitaire: Des experts réfléchissent sur la qualité de l’enseignement supérieur

Publié

on

Le ministère de l’Enseignement supérieur et de la Recherche scientifique a organisé, en collaboration avec des partenaires au développement (Afd, Cti, Hcéres et C2d), un colloque international du 8 au 9 octobre 2018, à Abidjan-Plateau, autour du thème: « Assurance qualité dans l’enseignement supérieur et la recherche: évolutions récentes dans la sous-région Afrique de l’ouest, Afrique centrale et Sahel ».

« La construction d’un enseignement supérieur de qualité n’est plus un luxe mais un impératif », a affirmé Jean-Sylvain Bonnin, directeur général de la qualité et des évaluations (Dgqe).

Selon lui, l’enseignement supérieur est au cœur des préoccupations des États pour permettre aux étudiants d’être compétitifs, performants. Ce, afin de satisfaire aux besoins des entreprises. « Il s’agit, dans cet atelier, d’identifier les grands principes et objectifs de l’assurance qualité externe dans la sous-région, d’identifier avec les partenaires les enjeux et les freins au développement de ces dynamismes dans un contexte national, de partage d’expériences à travers des regards croisés Europe/Afrique », a-t-il confié.

Pour Annick-Etienne Diener, première conseillère, représentant l’ambassadeur de France en Côte d’Ivoire, l’objectif de la France est de faire de l’enseignement supérieur le moteur de la croissance. « Ce colloque a donc pour objectif d’analyser les enjeux de l’assurance qualité dans l’enseignement en Afrique francophone à travers un partage de bonnes pratiques. Il constitue le volet enseignement supérieur des deux Contrats de désendettement (C2d) qui s’élèvent à 97 millions d’euros. Il a pour objectif d’accompagner la Côte d’Ivoire dans les grands travaux de l’Enseignement supérieur et de la Recherche scientifique », a-t-elle expliqué.

Pr Simplice Dion, directeur de cabinet adjoint, représentant le ministre de l’Enseignement supérieur et de la Recherche scientifique, a rappelé que depuis 2012, l’enseignement supérieur a entamé des innovations majeures. Notamment, la construction de nouvelles universités ainsi que la réhabilitation de celles inexistantes afin d’augmenter les capacités d’accueil des étudiants de plus en plus nombreux avec l’objectif de les former en respectant les standards internationaux.

Il s’agit aussi de leur offrir une prestation pertinente en adéquation avec le marché de l’emploi. « C’est pourquoi il est important de se conformer aux normes internationales en adoptant l’assurance qualité dont l’objectif majeur est l’employabilité », a-t-il soutenu.

E. Y.
Infos: une correspondance particulière

Source: Fratmat

Facebook / Laisser un commentaire
Continuer la lecture
Publicité

NOS PARTENAIRES

Abonnez-vous à votre newsletters.

Saisissez votre adresse e-mail pour vous abonner à PlaneteSchool et recevoir une notification de chaque nouvel article par email.

Rejoignez 7 680 autres abonnés

VIDÉO À LA UNE

Publicité

Facebook

Tweets

Publicité

Produits en BOUTIQUE

Produits les mieux notés

Publicité

LES + LUS DE LA SEMAINE