Connecte-toi avec nous

ACTUALITE NATIONALE

Cérémonie de lancement du Centre d’Excellence Africain Mines et Environnement Minier (CEA MEM) de l’INP-HB

Publié

on

Dans le cadre de la mise en œuvre de son Centre d’Excellence Africain Mines et Environnement Minier (CEA MEM), l’Institut National Polytechnique Félix HOUPHOUËT BOIGNY a organisé ce mardi 05 décembre 2017, la cérémonie de lancement officiel de ses activités, doublée de la tenue du premier comité de pilotage du projet CEA MEM qui s’est déroulé le 06 décembre 2017 au sein dudit Institut.

Placée sous la présidence de Mme le Professeur BAKAYOKO LY-RAMATA, Ministre de l’Enseignement Supérieur et de la Recherche Scientifique, cette manifestation visait à présenter officiellement aux ministères impliqués, aux entreprises minières partenaires du projet et au grand public, les activités du CEA MEM.

Se saisissant donc de cette occasion solennelle, M. KOFFI N’Guessan, Directeur Général de l’INP-HB a exprimé toute sa reconnaissance au Gouvernement de la Côte d’Ivoire pour les soutiens multiformes apportés à l’INP-HB, dans le cadre de la mise en œuvre de ce projet.
Il a par ailleurs adressé ses remerciements aux autorités de la Banque Mondiale pour cette opportunité offerte aux pays de renforcer les capacités de certains Instituts afin que ceux-ci deviennent, des pôles d’attraction pour les études et aussi des instruments visant à contribuer à l’intégration africaine par la formation et la recherche.

En marge de cette cérémonie de lancement, il s’est tenu du 05 au 08 décembre 2017, un atelier de réflexion organisé par le CEA MEM et l’Institut de Recherche pour le Développement (IRD) à travers le réseau Activité Minière, Environnement, Développement Economique et Ethique (AMEDEE). Cette rencontre scientifique qui a rassemblé des chercheurs de trois continents (Afrique – Europe – Amérique) est destinée à faire prendre conscience des enjeux de la restauration et la préservation de l’environnement, notamment après l’exploitation minière.
Ces réflexions s’intègrent dans l’actualité du moment, axée sur les défis du développement durable et des changements climatiques.

Créé en 2016 grâce au concours de la Banque Mondiale, le Centre d’Excellence Africain Mines et environnement Minier de l’INP-HB vise à former des ingénieurs innovants et des docteurs performants dans le domaine de l’activité minière. Le projet pédagogique est conçu pour une réelle adéquation entre la formation dispensée et les besoins des entreprises de sorte à faciliter l’insertion professionnelle des auditeurs.

Ce centre forme des étudiants issus de différents pays à travers un recrutement minutieux et rigoureux. Au titre de l’année académique 2017-2018, les étudiants ont été recrutés dans neuf (09) pays, à savoir le Bénin, le Burkina Faso, la Côte d’Ivoire, la Guinée, le Mali, la Mauritanie, le Niger, la République Centrafricaine et l’Union des Comores.

Pour la rentrée 2018-2019, le centre s’ouvrira aux étudiants du Libéria, de la Sierra Leone, du Ghana, du Sénégal et de la République du Congo.

INPHB

Facebook / Laisser un commentaire
Continuer la lecture
Publicité

ACTUALITE NATIONALE

Gouvernance universitaire: Des experts réfléchissent sur la qualité de l’enseignement supérieur

Publié

on

Le ministère de l’Enseignement supérieur et de la Recherche scientifique a organisé, en collaboration avec des partenaires au développement (Afd, Cti, Hcéres et C2d), un colloque international du 8 au 9 octobre 2018, à Abidjan-Plateau, autour du thème: « Assurance qualité dans l’enseignement supérieur et la recherche: évolutions récentes dans la sous-région Afrique de l’ouest, Afrique centrale et Sahel ».

« La construction d’un enseignement supérieur de qualité n’est plus un luxe mais un impératif », a affirmé Jean-Sylvain Bonnin, directeur général de la qualité et des évaluations (Dgqe).

Selon lui, l’enseignement supérieur est au cœur des préoccupations des États pour permettre aux étudiants d’être compétitifs, performants. Ce, afin de satisfaire aux besoins des entreprises. « Il s’agit, dans cet atelier, d’identifier les grands principes et objectifs de l’assurance qualité externe dans la sous-région, d’identifier avec les partenaires les enjeux et les freins au développement de ces dynamismes dans un contexte national, de partage d’expériences à travers des regards croisés Europe/Afrique », a-t-il confié.

Pour Annick-Etienne Diener, première conseillère, représentant l’ambassadeur de France en Côte d’Ivoire, l’objectif de la France est de faire de l’enseignement supérieur le moteur de la croissance. « Ce colloque a donc pour objectif d’analyser les enjeux de l’assurance qualité dans l’enseignement en Afrique francophone à travers un partage de bonnes pratiques. Il constitue le volet enseignement supérieur des deux Contrats de désendettement (C2d) qui s’élèvent à 97 millions d’euros. Il a pour objectif d’accompagner la Côte d’Ivoire dans les grands travaux de l’Enseignement supérieur et de la Recherche scientifique », a-t-elle expliqué.

Pr Simplice Dion, directeur de cabinet adjoint, représentant le ministre de l’Enseignement supérieur et de la Recherche scientifique, a rappelé que depuis 2012, l’enseignement supérieur a entamé des innovations majeures. Notamment, la construction de nouvelles universités ainsi que la réhabilitation de celles inexistantes afin d’augmenter les capacités d’accueil des étudiants de plus en plus nombreux avec l’objectif de les former en respectant les standards internationaux.

Il s’agit aussi de leur offrir une prestation pertinente en adéquation avec le marché de l’emploi. « C’est pourquoi il est important de se conformer aux normes internationales en adoptant l’assurance qualité dont l’objectif majeur est l’employabilité », a-t-il soutenu.

E. Y.
Infos: une correspondance particulière

Source: Fratmat

Facebook / Laisser un commentaire
Continuer la lecture

ACTUALITE NATIONALE

Employabilité: La CIE présente ses solutions

Publié

on

Par le biais de sa Direction des ressources humaines et son Centre des métiers de l’électricité (Cme), la Compagnie ivoirienne d’électricité (Cie) était présente à la 5ème édition du Salon de l’emploi dénommée Work’In Planet.

La Cie a mis à profit ce salon pour une fois de plus présenter ses solutions. A savoir, appuyer l’État dans ses efforts pour répondre à la question de l’employabilité en Côte d’Ivoire, selon une note d’information de l’entreprise dont Fratmat.info a reçu copie ce vendredi 12 octobre 2018.

Ces solutions, pour la Cie, se traduisent notamment par l’octroi de « 1000 stages par an » aux jeunes ivoiriens et par la formation à la licence professionnelle avec diplôme Cnam, à partir du Cme en Côte d’Ivoire. Cette formation à l’issue de laquelle « 100% des étudiants sont sûrs d’être recrutés ».

Ainsi, pendant deux jours, l’occasion a été pour les participants de découvrir et s’imprégner du fonctionnement dudit centre, sis à Bingerville. Il faut rappeler que le Work’In Planet s’est déroulé les 4 et 5 octobre 2018, au Sofitel Abidjan Hôtel Ivoire, à Cocody.

Edouard Koudou

Facebook / Laisser un commentaire
Continuer la lecture

ACTUALITE NATIONALE

L’agence emploi jeunes signe avec l’ANADER une convention de partenariat

Publié

on

L’administrateur de l’agence emploi-jeunes, Jean Louis Kouamé Kouadio a signé vendredi à Abidjan, une convention de partenariat avec le directeur général de l’Agence nationale d’appui au développement rural  (ANADER), Dr Sidiki Cissé, en faveur des jeunes de Côte d’Ivoire dont l’intérêt pour l’agriculture est de plus en plus croissant.

Les deux structures entendent à travers ce partenariat collaborer dans divers domaines, notamment la formation et l’insertion professionnelle des jeunes, l’encadrement des stages, le partage de données et d’expériences, entrepreneuriat des jeunes en milieu agricole, la mobilisation de ressources additionnelles et ingénierie et développement afin d’améliorer l’employabilité des jeunes.

Pour cette coopération l’agence emploi jeunes,  proposera des actions et projets susceptibles de favoriser l’emploi des jeunes, d’identifier les besoins de stages pour les jeunes en vue de leur insertion.

Quant à l’ANADER, elle apportera son expertise dans le développement et la mise œuvre des projets d’insertion à fort potentiel d’emplois, son appui technique pour l’autonomisation des plus pauvres et entrepreneuriat féminin, et créera les conditions de mise en œuvre des stages au sein de ses services.

Pour opérationnaliser cet accord, les deux structures vont désigner dans un délai bref deux points focaux par structure, et élaborer un plan d’action  afin de définir les actions prioritaires, en vue de l’aboutissement effectif à des contrats spécifiques.

Cet accord intervient suite à la participation de l’ANADER à la 3ème édition de la Semaine nationale de l’emploi sous le thème « l’agriculture, secteur d’avenir pour l’emploi et entrepreneuriat des jeunes », organisé par le ministère de la Promotion de la jeunesse, de l’Emploi des jeunes et du Service civique, en partenariat avec la Banque mondiale.

(AIP)

Facebook / Laisser un commentaire
Continuer la lecture
Publicité

NOS PARTENAIRES

Abonnez-vous à votre newsletters.

Saisissez votre adresse e-mail pour vous abonner à PlaneteSchool et recevoir une notification de chaque nouvel article par email.

Rejoignez 7 683 autres abonnés

VIDÉO À LA UNE

Publicité

Facebook

Tweets

Publicité

Produits en BOUTIQUE

Produits les mieux notés

Publicité

LES + LUS DE LA SEMAINE