Connecte-toi avec nous

ENSEIGNEMENT SUPERIEUR

Cérémonie de lancement du Centre d’Excellence Africain Mines et Environnement Minier (CEA MEM) de l’INP-HB

Publié

on

Dans le cadre de la mise en œuvre de son Centre d’Excellence Africain Mines et Environnement Minier (CEA MEM), l’Institut National Polytechnique Félix HOUPHOUËT BOIGNY a organisé ce mardi 05 décembre 2017, la cérémonie de lancement officiel de ses activités, doublée de la tenue du premier comité de pilotage du projet CEA MEM qui s’est déroulé le 06 décembre 2017 au sein dudit Institut.

Placée sous la présidence de Mme le Professeur BAKAYOKO LY-RAMATA, Ministre de l’Enseignement Supérieur et de la Recherche Scientifique, cette manifestation visait à présenter officiellement aux ministères impliqués, aux entreprises minières partenaires du projet et au grand public, les activités du CEA MEM.

Se saisissant donc de cette occasion solennelle, M. KOFFI N’Guessan, Directeur Général de l’INP-HB a exprimé toute sa reconnaissance au Gouvernement de la Côte d’Ivoire pour les soutiens multiformes apportés à l’INP-HB, dans le cadre de la mise en œuvre de ce projet.
Il a par ailleurs adressé ses remerciements aux autorités de la Banque Mondiale pour cette opportunité offerte aux pays de renforcer les capacités de certains Instituts afin que ceux-ci deviennent, des pôles d’attraction pour les études et aussi des instruments visant à contribuer à l’intégration africaine par la formation et la recherche.

En marge de cette cérémonie de lancement, il s’est tenu du 05 au 08 décembre 2017, un atelier de réflexion organisé par le CEA MEM et l’Institut de Recherche pour le Développement (IRD) à travers le réseau Activité Minière, Environnement, Développement Economique et Ethique (AMEDEE). Cette rencontre scientifique qui a rassemblé des chercheurs de trois continents (Afrique – Europe – Amérique) est destinée à faire prendre conscience des enjeux de la restauration et la préservation de l’environnement, notamment après l’exploitation minière.
Ces réflexions s’intègrent dans l’actualité du moment, axée sur les défis du développement durable et des changements climatiques.

Créé en 2016 grâce au concours de la Banque Mondiale, le Centre d’Excellence Africain Mines et environnement Minier de l’INP-HB vise à former des ingénieurs innovants et des docteurs performants dans le domaine de l’activité minière. Le projet pédagogique est conçu pour une réelle adéquation entre la formation dispensée et les besoins des entreprises de sorte à faciliter l’insertion professionnelle des auditeurs.

Ce centre forme des étudiants issus de différents pays à travers un recrutement minutieux et rigoureux. Au titre de l’année académique 2017-2018, les étudiants ont été recrutés dans neuf (09) pays, à savoir le Bénin, le Burkina Faso, la Côte d’Ivoire, la Guinée, le Mali, la Mauritanie, le Niger, la République Centrafricaine et l’Union des Comores.

Pour la rentrée 2018-2019, le centre s’ouvrira aux étudiants du Libéria, de la Sierra Leone, du Ghana, du Sénégal et de la République du Congo.

INPHB

Facebook / Laisser un commentaire

ACTUALITE NATIONALE

Le Professeur Bakayoko Ly Ramata au siège du conseil, économique, social, environnemental et culturel

Publié

on

Madame le ministre de l’enseignement Supérieur et de la Recherche Scientifique, Prof Bakayoko- Ly Ramata a prononcé une conférence ce mercredi 20 Juin 2018 au siège du conseil, économique, social, environnemental et culturel. La conférence portant sur Le Thème : « Vision, Défis et Perspectives de l’Enseignement supérieur, recherche scientifique à l’horizon 2016-2025 » a été prononcée en présence du président de ladite institution Charles Koffi Diby. L’objectif étant de créer un cadre d’échanges entre les deux institutions. IL y va de l’avenir de l’enseignement supérieur, et, partant, de la nation.
Madame le ministre s’est dit honorée de se retrouver dans cette grande institution de la république en vue de prononcer une conférence.
Pour elle, l’Enseignement Supérieur constitue, en effet, un levier fondamental de l’émergence de notre pays, parce qu’il forme le capital humain dont la Côte d’Ivoire a besoin pour construire son développement, économique , social, politique culturel et environnemental. « IL est donc tout à fait légitime que je vous présente les actions majeures que mon département a réalisées dans le cadre du plan national de Développement de l’Enseignement Supérieur et de la Recherche Scientifique pour la période 2016-2025. » a-t-elle dit.

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Facebook / Laisser un commentaire
Continuer la lecture

ENSEIGNEMENT SUPERIEUR

Le Professeur Bakayoko-Ly Ramata invitée des grandes rencontres du conseil économique et social, environnemental et culturel

Publié

on

Madame le ministre de l’Enseignement supérieur et de la Recherche scientifique, le Professeur Bakayoko-Ly Ramata invitée des grandes rencontres du conseil économique et social, environnemental et culturel. Thème : Enseignement supérieur, recherche scientifique et innovation en Côte d’Ivoire.

SOURCE : MESRSCI

Facebook / Laisser un commentaire
Continuer la lecture

ENSEIGNEMENT SUPERIEUR

Des fonctionnaires du MESRS formés au processus de passation des marchés publics

Publié

on

Des directeurs des affaires financières (DAF) du ministère de l’Enseignement supérieur et de la Recherche scientifique (MESRS) et leurs collaborateurs participent depuis lundi, à Yamoussoukro, à un séminaire de formation au processus de passation des marchés publics en vue d’une gestion optimale des dotations budgétaires.

L’atelier de renforcement de capacités est initié par la direction des Finances et du programme du MESRS, en collaboration avec la direction des Marchés publics (DMP). Participent  à la formation, les DAF des établissements publics nationaux (EPN) sous tutelle, des comptables des directions centrales et des administrateurs de crédits.

Le directeur des Finances et du patrimoine, Doumbia Ibrahim, a indiqué que de façon récurrente, le taux d’absorption des crédits d’investissement n’atteint pas un niveau satisfaisant et les investissements qui constituent 70 % du budget sont totalement en contradiction avec les « inextinguibles et immenses » besoins des structures comme si les dotations étaient surestimées.

En sollicitant la DMP pour cette formation, les acteurs des marchés du département ministère de l’Enseignement supérieur et de la Recherche scientifique veulent se donner les moyens pour atteindre, à brève échéance, les objectifs à eux fixés.

Doumbia Ibrahim a souligné qu’il s’agit également d’harmoniser les dossiers d’appel d’offres (DAO) pour gagner du temps et d’assimiler la réforme des marchés publics en cours, pour une gestion efficace et une absorption « parfaite » des crédits budgétaires.

Le directeur des Marchés publics, Youl Sansan, a salué les efforts du MESRS en matière de délai dans la passation des marchés publics en passant de 138,2 jours en 2017 à 94,5 jours au premier trimestre 2018 et surtout des performances en matière de procédure simplifiée.

Il a salué la volonté du MESRS à renforcer la capacité des acteurs des marchés publics, gage d’efficacité et d’efficience dans la gestion des finances publiques.

Le directeur de cabinet, Assane Thiam, représentant le MESRS,  a encouragé les participants à saisir l’opportunité pour corriger toutes les défaillances et à consolider davantage leurs connaissances afin de réduire de façon substantielle les pertes de crédits alloués au MESRS.

SOURCE : AIP

Facebook / Laisser un commentaire
Continuer la lecture
Publicité

NOS PARTENAIRES

Abonnez-vous à votre newsletters.

Saisissez votre adresse e-mail pour vous abonner à PlaneteSchool et recevoir une notification de chaque nouvel article par email.

Rejoignez 7 558 autres abonnés

VIDÉO À LA UNE

Publicité

Facebook

Tweets

Publicité

REVUE DE PRESSE HEBDOMADAIRE EDUCATIVE