Connecte-toi avec nous

ACTUALITE NATIONALE

CAFOP 2018 : Le chronogramme complet connu

Publié

on

Les préinscriptions au concours d’entrée dans les Centres d’animation et de formation pédagogique (CAFOP-2018) ouvertes depuis le 20 novembre 2017 prendront fin le 09 février 2018, annonce un communiqué de la Direction des examens et concours (DECO).

Conformément à la session précédente, ce concours est uniquement ouvert aux diplômés du Brevet d’étude du premier cycle (BEPC) pour le cycle d’instituteurs adjoints (IA).

Le paiement des frais de visites médicales qui a démarré le 29 novembre devrait prendre fin le 23 février 2018. Les examens médicaux se feront à Abidjan et Bouaké du 11 décembre au 13 février 2018 et la délivrance des attestations de visites médicales du 19 novembre au 20 février 2018.

Le paiement du droit d’inscription qui est effectif depuis le 20 novembre prendra fin le 03 mars 2018 et les demandes d’authentification administrative du diplôme du Brevet d’Etude du Premier Cycle (BEPC) prennent fin le 09 février 2018.

Peuvent concourir, les postulants de nationalité ivoirienne et titulaires du BEPC âgés de 18 à 36 ans au 31 décembre 2017.

Les dossiers de candidatures comportent un original de l’extrait d’acte de naissance datant de moins d’un an, un casier judiciaire datant de moins de six mois, un certificat du certificat de nationalité ivoirienne, une attestation médicale d’aptitude à la fonction enseignante (DMOSS), une quittance individuelle et originale des droits de concours, une photocopie de la carte nationale d’identité ou de l’attestation d’identité en cours de validité, une enveloppe A4 préaffranchie modèle Poste-CI.

Lors de la session 2017, près de 70.000 candidats ont pris part aux compositions pour 5000 places d’instituteurs adjoints, rappelle-t-on.

bsp/fmo/ AIP

Facebook / Laisser un commentaire

ACTUALITE NATIONALE

Grève des enseignants / Les classes du primaire et du préscolaire publics fermées à Daoukro et M’Bahiakro

Publié

on

Les classes du primaire et du préscolaire publics sont fermées à Daoukro et M’Bahiakro depuis lundi à l’appel de la section de l’inter syndicale des enseignants du préscolaire et du primaire de Côte d’Ivoire (ISEPP-CI) de la région de l’Iffou.

Cette intersyndicale a déclenché une grève de quatre jours, du lundi 10 au vendredi 14 décembre, dans tous les établissements préscolaires et primaires publics de Côte d’Ivoire pour obtenir du gouvernement la satisfaction  des points des revendications.

Au nombre de ces revendications il y a la suppression des cours de mercredi, la revalorisation de l’indemnité de logement, la suppression du concours des instituteurs adjoints et l’institution de concours de promotion des au grade A4, indique-t-on.

(AIP)

Facebook / Laisser un commentaire
Continuer la lecture

ACTUALITE NATIONALE

Littérature / “Les sentiers de la réussite”: En librairie un ouvrage sur la réussite scolaire

Publié

on

Un jeune écrivain ivoirien, Attenda Cherif Abidogun, propose dans son ouvrage “Les sentiers de la réussite”, disponible depuis lundi en librairie, ses recettes pour parvenir au succès en milieu scolaire.

Cherif Abidogun, dans ce roman de 80 pages, aborde diverses thématiques d’actualité en milieu scolaire, à savoir “la prostitution, la violence à l’école, la délinquance juvénile, le grand banditisme, les grossesses en milieu scolaire, le VIH SIDA et les MST sans occulter les amours d’enfance, le mariage précoce de la jeune fille, les  méfaits de la crise”.

L’oeuvre s’adresse aux élèves, enseignants et parents d’élèves.

(AIP)

Facebook / Laisser un commentaire
Continuer la lecture

ACTUALITE NATIONALE

Lycée moderne de Ouangolodougou / Les cours perturbés pour un manque de tables bancs

Publié

on

Les élèves du lycée moderne Alassane Ouattara de Ouangolodougou ont refusé de suivre les cours, lundi, pour protester contre un manque de tables bancs dans les salles de classes.

« Depuis le début de cette année scolaire, il y a un véritable problème de tables bancs. Les élèves sont même obligés de suivre les cours allongés sur des nattes. Pire, il n’y a même pas un seul banc dans certaines classes. Ajouté à cela le problème de salles pour permettre aux cours de se dérouler normalement», a fait savoir le président du Conseil scolaire des délégués d’élèves (CSDE) dudit établissement, l’élève Dosso Yacouba.

Malgré l’appel lancé par le préfet du département, Sory Jean Pierre, lors du salut aux couleurs, lundi matin, les élèves ont décidé de fermer eux-mêmes les salles de classes et retourner à la maison.

Pour faire entendre raison aux élèves, les responsables ont été reçus au cabinet du préfet qui s’est engagé à user de tout son pouvoir pour apporter une solution durable aux problèmes de manque d’équipement. Il leur a demandé de « faire encore le sacrifice pour quelques jours en acceptant de retourner en classe. »

(AIP)

Facebook / Laisser un commentaire
Continuer la lecture
Publicité

NOS PARTENAIRES

Abonnez-vous à votre newsletters.

Saisissez votre adresse e-mail pour vous abonner à PlaneteSchool et recevoir une notification de chaque nouvel article par email.

Rejoignez 7 695 autres abonnés

VIDÉO À LA UNE

Publicité

Facebook

Tweets

Publicité

Produits en BOUTIQUE

Produits les mieux notés

Publicité

LES + LUS ET VUS DU MOIS