Connecte-toi avec nous

ACTUALITE INTERNATIONALE

Burkina Faso / Le système éducatif africain doit se professionnaliser (Roch Kaboré)

Publié

on

Le système éducatif africain nécessite la professionnalisation des filières d’enseignement et l’amélioration de l’adéquation formation-emploi, a déclaré vendredi à Ouagadougou, le président du Faso, Roch Marc Christian Kaboré, à l’occasion de la cérémonie commémorative des 50 ans d’existence du Conseil africain et malgache pour l’enseignement supérieur (CAMES).

«L’état des lieux du système éducatif burkinabè, à l’instar de celui des autres pays membres du CAMES nous interpelle sur la nécessité de relever les défis de la professionnalisation des filières d’enseignement et de l’amélioration de l’adéquation formation-emploi», a indiqué le chef de l’Etat burkinabè.

Il s’exprimait à l’issue de la cérémonie au cours de laquelle il a été élevé au grade de Dignité de Grand Croix de l’ordre international des palmes académiques du CAMES.

Roch Marc Christian Kaboré a expliqué que le volet recherche du système éducatif africain a besoin davantage de coordination, d’infrastructures et d’équipements, de sécurisation foncière par endroits et de valorisation des résultats.

«C’est pourquoi, a-t-il dit, au Burkina Faso, le Plan national de développement économique et social (PNDES), 2016-2020 a mis la formation du capital humain au centre des priorités nationales», a-t-il relevé.

Il a ajouté que le ministère de l’Enseignement supérieur, de la Recherche scientifique et de l’Innovation apparaît alors dans le dispositif comme le creuset et le moteur d’un système générateur de cadres compétents porteurs d’innovations pour stimuler le développement économique et technologique au Burkina Faso.

La capitale burkinabè Ouagadougou, a abrité, jeudi, la 35e session du Conseil des ministres du CAMES, suivi vendredi de la cérémonie marquant les 50 ans d’existence de l’institution opanafricaine.

Quatre chefs d’Etat de la sous-région ont fait le déplacement de Ouagadougou, en vue d’assister aux festivités marquant le cinquantenaire du CAMES.

Il s’agit des présidents Idriss Déby du Tchad, Faure Gnassingbé du Togo, Alpha Condé de la Guinée et Macky Sall du Sénégal.

SOURCE : APA

Facebook / Laisser un commentaire
Continuer la lecture
Publicité
Cliquez pour commenter

Laisser une réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

ACTUALITE INTERNATIONALE

France / Les militants qui ont quitté l’UNEF créent un nouveau syndicat

Publié

on

Après avoir quitté l’Unef ce vendredi pour cause de désaccords, 86 militants issus de l’aile gauche du syndicat annoncent la création d’une nouvelle organisation: la Fédération syndicale étudiante (FSE).

Les militants de l’Unef qui viennent de quitter le syndicat étudiant pour cause de profond désaccord ont créé une nouvelle organisation, la Fédération syndicale étudiante (FSE).

Quelque 86 militants de l’Unef avaient annoncé leur départ le week-end dernier, dans une lettre au vitriol, longue de 22 pages. Ces militants sont pour beaucoup issus du courant TUAS (Tendance unité et action syndicale), qui avait remporté quelque 20% des suffrages lors du dernier congrès en avril 2017. Le nouveau syndicat assure qu’un tiers de l’équipe du bureau national (hors statutaires nationaux) a pris part à ce départ. De son côté, la présidente de l’Unef Mélanie Luce assure que ce courant ne représentait que 21% des membres lors du dernier congrès national organisé en 2017, et s’est divisé entre-temps.

SOURCE: (etudiant.lefigaro.fr)

Facebook / Laisser un commentaire
Continuer la lecture

ACTUALITE INTERNATIONALE

Bac 2019 / les fausses recettes miracles pour optimiser ses révisions

Publié

on

BAC J-27 – Comment s’y retrouver à travers la multitude de conseils qui circulent sur la meilleure façon de réviser son bac? Le Figaro fait le point sur les «stratégies» à éviter à tout prix.

Le bac approche, et avec lui le déferlement de recettes miracles pour optimiser son temps et réviser le plus efficacement possible. Ils sont souvent livrés par des amis ou des parents, et circulent partout sur internet. Bien qu’ils puissent paraître alléchants, certains conseils pourraient davantage vous nuire que vous garantir une mention.

• Tout miser sur quelques chapitres

Face à l’étendue des révisions du baccalauréat et au temps limité dont ils disposent, les candidats peuvent être tentés de se livrer au jeu des probabilités et décider de ne pas réviser les chapitres tombés lors des dernières éditions du baccalauréat. Cette stratégie revient à prendre beaucoup de risques. Il arrive en effet que certains chapitres tombés l’année précédente retombent l’année suivante, ou encore que d’autres ne soient pas donnés pendant plusieurs années consécutives.

» LIRE AUSSI – Révisions du bac 2019: comment se motiver?

• Prendre des médicaments stimulants

Certains médicaments, comme la Ritaline, généralement prescrits en cas de troubles de l’attention chez l’enfant, «rendraient plus intelligents» et permettraient de se concentrer plus facilement. Cependant, prendre des médicaments sans réel motif médical est fortement déconseillé et peut s’avérer dangereux, notamment dans le cas d’une dépression ou d’une malformation cardiaque. Le Guronsan, un cocktail de vitamines C et de caféine disponible sans ordonnance, est très prisé des étudiants et bacheliers, mais s’il donne de l’énergie, il n’est pas propice à la concentration.

SOURCE: (etudiant.lefigaro.fr)

Facebook / Laisser un commentaire
Continuer la lecture

ACTUALITE INTERNATIONALE

Malaisie / Une adolescente se suicide après un vote sur Instagram

Publié

on

Une adolescente malaisienne qui avait publié un sondage sur son compte Instagram demandant si elle devait vivre ou mettre fin à ses jours s’est suicidée après avoir vu la majorité de ses followers voter pour la mort.

C’est un drame national qui vient de se dérouler en Malaisie. Une jeune fille âgée de 16 ans, habitant à Kuching dans l’Etat de Sarawak, est « subitement » morte après avoir posté un sondage sur le réseau social Instagram en demandant à ses «followers» si elle devait ou non se donner la mort. L’affaire a provoqué un émoi international et une enquête va être ouverte pour éviter que des cas similaires ne puissent se reproduire. La filiale malaisienne d’Instagram a d’ores et déjà présenté ses condoléances.

SOURCE: (etudiant.lefigaro.fr)

Facebook / Laisser un commentaire
Continuer la lecture
Publicité

NOS PARTENAIRES

Abonnez-vous à votre newsletters.

Saisissez votre adresse e-mail pour vous abonner à PlaneteSchool et recevoir une notification de chaque nouvel article par email.

Rejoignez les 8 096 autres abonnés

VIDÉO À LA UNE

Publicité

Facebook

Tweets

Publicité

Produits en BOUTIQUE

Produits les mieux notés

Publicité

REVUE DE PRESSE HEBDO