Connecte-toi avec nous

ACTUALITE INTERNATIONALE

Burkina Faso / CAMES : Roch Kaboré élevé à la dignité de Grand-Croix

Publié

on

Le jubilé d’or du Conseil africain et malgache pour l’enseignement supérieur a eu lieu du 25 au 31 mai 2018, dans la capitale burkinabè. Il a été marqué par l’élévation à la dignité de Grand-Croix de l’Ordre international des palmes académiques du CAMES, du Président du Faso, Roch Marc Christian Kaboré, le 1er juin 2018.

Roch Marc Christian Kaboré est entré dans le cercle des personnalités administratives et politiques qui ont concouru au développement des systèmes d’éducation de qualité sur le continent africain. Une reconnaissance marquée par son élévation à la dignité de Grand-Croix de l’Ordre international des palmes académiques du Conseil africain et malgache pour l’enseignement supérieur (OIPA/CAMES). La cérémonie de distinction a eu lieu au lendemain du jubilé d’or du CAMES, soit le 1er juin 2018. C’était en présence des chefs d’Etat du Tchad, Idriss Deby Itno, du Togo, Faure Essozimna Gnassingbé, de la Guinée, Pr Alpha Condé, du Sénégal, Macky Sall et le ministre camerounais de l’Enseignement supérieur, Pr Jacques Famé Ndongo, représentant le président Paul Biya. Parmi les actions menées ou à réaliser qui lui ont valu cette distinction, la place de l’enseignement supérieur, la recherche scientifique et l’innovation dans le Plan national de développement économique et social (PNDES). Ainsi, le Conseil des ministres du CAMES par la voix du grand chancelier, Pr Bertrand Mbatchi, par ailleurs secrétaire général du CAMES a noté, entre autres, la construction d’un amphithéâtre de 700 places réceptionné à l’Institut des sciences (IDS), le démarrage des travaux de construction d’un amphithéâtre de 750 places à Ouaga 2, la construction et la réception de 7 bâtiments pédagogiques, 4 laboratoires du Centre national de la recherche scientifique et technologique (CNRST) en construction, la construction d’une bibliothèque en R+4, la construction d’un restaurant universitaire de 300 places, de cinq cités universitaires en mode Partenariat public privé (PPP), l’apurement à hauteur de 2 milliards en 2016 de la dette du Centre national des œuvres universitaires (CENOU), le bitumage à l’UO2 de la voie reliant la Nationale n°4. «Mon admission à la dignité de Grand-Croix de l’Ordre international des palmes académiques du CAMES est une reconnaissance au peuple et au gouvernement burkinabè, pour l’ensemble des efforts de la nation dans la promotion de l’éducation en général et de l’enseignement supérieur, de la recherche et de l’innovation en particulier», a dit le président du Faso.
Pour lui, l’état des lieux du système éducatif burkinabè, à l’instar de celui des autres pays-membres du CAMES doit interpeller tous les acteurs sur la nécessité de relever les défis de la professionnalisation des filières d’enseignement et l’amélioration de l’adéquation formation-emploi. Selon le président, Roch Marc Christian Kaboré, le volet recherche a besoin davantage de coordination, d’infrastructures et d’équipements, de sécurisation foncière par endroits et de valorisation des résultats. «Au Burkina Faso, le PNDES, 2016-2020 a mis la formation du capital humain au centre des priorités nationales. Le ministère de l’Enseignement supérieur, de la Recherche scientifique et de l’Innovation apparaît alors dans le dispositif comme le creuset et le moteur d’un système générateur de cadres compétents, porteurs d’innovations pour stimuler le développement économique et technologique au Burkina Faso», a soutenu M. Kaboré.

Rencontre tous les 3 ans

Les activités du cinquantenaire ont été marquées par la signature d’une déclaration de huit points dite de Ouagadougou par les chefs d’Etat présents à cette rencontre. Les chefs d’Etat ont réaffirmé leur engagement à soutenir le CAMES, instrument de solidarité, de coordination et d’harmonisation de politiques d’enseignement supérieur, de recherche et d’innovation, félicité le CAMES pour le travail remarquable opéré dans la construction d’un espace d’enseignement et de recherche compétitif et performant, institué une rencontre périodique des chefs d’Etat et de gouvernement tous les 3 ans pour raffermir les liens entre Etats-membres en rapport avec les problématiques d’enseignement, de recherche et d’innovation. En outre, ils ont décidé de soutenir le CAMES à travers son appartenance aux institutions d’enseignement et de recherche aussi bien au niveau de l’Union africaine(UA) qu’à l’échelle internationale, d’engager leurs Etats à renforcer l’autonomie financière du CAMES par l’acquittement régulier des cotisations et un plaidoyer pour l’apurement des arriérés, de réaffirmer leur volonté de doter leurs pays d’un enseignement supérieur et d’une recherche au service du développement, à la hauteur de leurs ambitions à travers un investissement massif. Les présidents ont encouragé le CAMES dans son engagement envers les principes relatifs à l’assurance qualité dans toutes les pratiques de l’enseignement supérieur en conformité avec le 4e objectif du développement durable adopté par l’agenda 2030 des Nations unies et en conformité avec l’agenda 2063 de l’UA et la Stratégie continentale de l’éducation pour l’Afrique (CESA 2016-2025) et ont affirmé leur détermination pour le développement du numérique comme outil de transformation de la société à travers son utilisation intelligente en pédagogie.

Gaspard BAYALA

Conditions d’attribution de la dignité de Grand-Croix

Les propositions d’attribution des distinctions émanent des organismes universitaires nationaux des pays- membres du CAMES. Ces propositions sont ensuite analysées par le Conseil de l’Ordre qui vérifie le respect des critères. Ces derniers sont principalement d’ordres académiques : les responsabilités administratives exercées dans les systèmes nationaux d’enseignement et de recherches des pays-membres du CAMES, la qualité et le nombre des publications scientifiques réalisées, etc. Enfin, c’est le Conseil des ministres du CAMES qui décide des nominations. Les distinctions sont remises par le grand chancelier lors de cérémonies officielles organisées en collaboration avec les ministères chargés de l’enseignement supérieur des pays concernés.

SOURCE : Sidwaya

Facebook / Laisser un commentaire
Continuer la lecture
Publicité
Cliquez pour commenter

Laisser une réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

ACTUALITE INTERNATIONALE

France / Dans les coulisses de la Fémis, la meilleure école de cinéma française

Publié

on

Alors que le Festival de Cannes bat son plein, l’école de la Fémis continue de former les cinéastes de demain dans les anciens studios Pathé à Paris. Plongée au cœur d’une école réputée pour sa sélectivité et ses illustres anciens.

C’est un endroit tout symbolique qui accueille à Paris la Femis, la plus grande école de l’audiovisuel et du cinéma de France: les anciens studios Pathé du 18ème arrondissement, où des films comme les Misérables (1957) ou Le mystère de la chambre jaune (1930) ont été tournés. Cette école qui a pris la suite de l’Idhec en 1986, a formé François Ozon (8 femmes), Arnaud Desplechin (Les Fantômes d’Ismaël) ou Julia Ducournau (Grave), et elle est devenue une référence mondiale dans le milieu du septième art. Un graal quasi inaccessible puisque la sélectivité est à la hauteur du prestige: en 2018, parmi les 1333 candidats à avoir tenté leur chance au concours général, 38 ont été admis, soit 2,7% admis seulement. De très maigres promotions qui permettent aux étudiants d’étudier en petits groupes -en moyenne six par filière-, et à l’école d’être à la hauteur de sa réputation en ne choisissant que les meilleurs.

» LIRE AUSSI – Classement des meilleures écoles de cinéma

Et les résultats sont probants: entre septembre 2016 et août 2018, les films des étudiants de la Fémis ont été sélectionnés dans 189 festivals français et internationaux, et obtenus 28 prix. Aujourd’hui, ces 10.000 mètres carrés accueillent chaque année trente à quarante nouveaux élèves autour de 4 plateaux de tournages, 3 salles de projections, 2 auditoriums dédiés au mixage et plusieurs ateliers.

SOURCE: (etudiant.lefigaro.fr)

Facebook / Laisser un commentaire
Continuer la lecture

ACTUALITE INTERNATIONALE

USA / À 10 ans, Samira Mehta anime des conférences chez Google

Publié

on

VIDÉO – Samira Mehta a commencé le code à 6 ans, et à 8 ans, elle commercialisait un jeu pour apprendre aux enfants à coder. Aujourd’hui, elle parcourt la Silicon Valley pour animer des ateliers sur le monde de la tech.

«Kid entrepreneur», «Inventeuse». Sur son profil Instagram, c’est ainsi que Samira Mehta se définit. Sa petite tête bien droite, le regard fier, elle interpelle les internautes de ses yeux malicieux. Du haut de ses 10 ans, la fillette arbore un CV que bien des adultes lui jalouseraient. Initiée au code dès 6 ans, elle s’est désormais frayé une place chez Google, après avoir inventé et commercialisé le jeu de société CoderBunnyz, pour apprendre aux enfants à coder.

SOURCE; (etudiant.lefigaro.fr)

Facebook / Laisser un commentaire
Continuer la lecture

ACTUALITE INTERNATIONALE

Luxembourg / Moins de candidats au bac que l’an dernier

Publié

on

Les élèves des établissements luxembourgeois préparent actuellement leurs examens. Ceux qui passeront le bac sont même dans la dernière ligne droite des révisions, puisque les épreuves débuteront lundi prochain, avec d’abord l’allemand pour la voie classique et des matières de spécialité pour la voie générale.

Cette année, 3 479 candidats sont inscrits pour le bac, soit un peu moins que l’année dernière, lorsqu’ils étaient 3 516. La majorité sont des candidates (55,4%), précise le ministère de l’Éducation nationale. Une courte majorité d’élèves ont choisi la voie générale (1 779 inscrits), les autres ayant choisi la voie classique (1 684), tandis que 16 personnes ont suivi des cours du soir.

Tout est prêt également du côté du ministère. Au total, 198 commissions, regroupant 1 224 membres, se chargeront de corriger et d’évaluer les candidats lors des épreuves écrites, orales et pratiques.

SOURCE: (lessentiel.lu)

Facebook / Laisser un commentaire
Continuer la lecture
Publicité

NOS PARTENAIRES

Abonnez-vous à votre newsletters.

Saisissez votre adresse e-mail pour vous abonner à PlaneteSchool et recevoir une notification de chaque nouvel article par email.

Rejoignez les 8 096 autres abonnés

VIDÉO À LA UNE

Publicité

Facebook

Tweets

Publicité

Produits en BOUTIQUE

Produits les mieux notés

Publicité

REVUE DE PRESSE HEBDO