Connecte-toi avec nous

ACTUALITE NATIONALE

BAFING : A coup de pierres et de pétards, des élèves décrètent, ce jeudi, les fêtes de fin d’année

Publié

on

Dans le Bafing, les cours ont été fortement perturbés dans des établissement secondaires.
Qu’est ce qui peut donc arrêter les élèves dans leur farouche volonté de partir en congés de fin d’année avant l’heure ? Rien. Est-on tenté de répondre si on s’en tient aux événements survenus au cours de ces derniers jours à Touba.

En effet, malgré les nombreuses campagnes de sensibilisation menées par les autorités locales et l’appelle solennelle lancée par le ministre, Kandia Camara de l’éducation nationale, de l’enseignement technique et de la formation professionnelle (Menet-Fp), les élèves du lycée Gouverneur Abdoulaye Fadiga (Gaf) de Touba, ont mis fin aux cours ce jeudi,  14 décembre 2017, décrétant du coup, les congés de noël.

Dès 7 heures 30, des pierres, ont été balancées de façon régulière sur la toiture des salles de classes et des détonations assourdissantes de pétards lâchés par les élèves en furie, ont  entrainé l’arrêt forcé des cours. Au grand désarroi des enseignants et du personnel administratif.

Le dispositif sécuritaire des forces de l’ordre (Police et gendarme), déployé tôt le matin, n’a pas résisté à la folie des jeunes élèves. Une fois à l’extérieur, ils ont convergé en grand nombre vers le rond-point de la ville avant de mettre le cap sur le centre de formation professionnelle (Cfp) pour y déloger leurs camarades. Là, le cordon de sécurité très resserré des éléments de l’escadron de gendarmerie n’a pu être franchi. Les fauteurs de troubles, ont été mis en déroute et les cours s’y ont poursuivis.

La veille, les cours ont été fortement perturbés dans la ville de Ouaninou où des collégiens, pour les mêmes mobiles, ont attaqué les écoles primaires, a informé le chef de village, sa majesté, Diomandé Gouamou. Aux dernières nouvelles, les cours y ont repris.

Le collège Koné Mamadou (Ckm) de Touba, un établissement privé, profondément dégradé lors des récents affrontements entre élèves de la ville, a dû libérer ses élèves pour ne pas être victime d’autres actes gratuits de vandalisme.  Fort heureusement, les écoles primaires de la ville de Touba, cette fois-ci n’ont pas été perturbés ou du moins pour l’instant.

fratmat.info

Facebook / Laisser un commentaire

ACTUALITE NATIONALE

Grève des enseignants / Les classes du primaire et du préscolaire publics fermées à Daoukro et M’Bahiakro

Publié

on

Les classes du primaire et du préscolaire publics sont fermées à Daoukro et M’Bahiakro depuis lundi à l’appel de la section de l’inter syndicale des enseignants du préscolaire et du primaire de Côte d’Ivoire (ISEPP-CI) de la région de l’Iffou.

Cette intersyndicale a déclenché une grève de quatre jours, du lundi 10 au vendredi 14 décembre, dans tous les établissements préscolaires et primaires publics de Côte d’Ivoire pour obtenir du gouvernement la satisfaction  des points des revendications.

Au nombre de ces revendications il y a la suppression des cours de mercredi, la revalorisation de l’indemnité de logement, la suppression du concours des instituteurs adjoints et l’institution de concours de promotion des au grade A4, indique-t-on.

(AIP)

Facebook / Laisser un commentaire
Continuer la lecture

ACTUALITE NATIONALE

Littérature / “Les sentiers de la réussite”: En librairie un ouvrage sur la réussite scolaire

Publié

on

Un jeune écrivain ivoirien, Attenda Cherif Abidogun, propose dans son ouvrage “Les sentiers de la réussite”, disponible depuis lundi en librairie, ses recettes pour parvenir au succès en milieu scolaire.

Cherif Abidogun, dans ce roman de 80 pages, aborde diverses thématiques d’actualité en milieu scolaire, à savoir “la prostitution, la violence à l’école, la délinquance juvénile, le grand banditisme, les grossesses en milieu scolaire, le VIH SIDA et les MST sans occulter les amours d’enfance, le mariage précoce de la jeune fille, les  méfaits de la crise”.

L’oeuvre s’adresse aux élèves, enseignants et parents d’élèves.

(AIP)

Facebook / Laisser un commentaire
Continuer la lecture

ACTUALITE NATIONALE

Lycée moderne de Ouangolodougou / Les cours perturbés pour un manque de tables bancs

Publié

on

Les élèves du lycée moderne Alassane Ouattara de Ouangolodougou ont refusé de suivre les cours, lundi, pour protester contre un manque de tables bancs dans les salles de classes.

« Depuis le début de cette année scolaire, il y a un véritable problème de tables bancs. Les élèves sont même obligés de suivre les cours allongés sur des nattes. Pire, il n’y a même pas un seul banc dans certaines classes. Ajouté à cela le problème de salles pour permettre aux cours de se dérouler normalement», a fait savoir le président du Conseil scolaire des délégués d’élèves (CSDE) dudit établissement, l’élève Dosso Yacouba.

Malgré l’appel lancé par le préfet du département, Sory Jean Pierre, lors du salut aux couleurs, lundi matin, les élèves ont décidé de fermer eux-mêmes les salles de classes et retourner à la maison.

Pour faire entendre raison aux élèves, les responsables ont été reçus au cabinet du préfet qui s’est engagé à user de tout son pouvoir pour apporter une solution durable aux problèmes de manque d’équipement. Il leur a demandé de « faire encore le sacrifice pour quelques jours en acceptant de retourner en classe. »

(AIP)

Facebook / Laisser un commentaire
Continuer la lecture
Publicité

NOS PARTENAIRES

Abonnez-vous à votre newsletters.

Saisissez votre adresse e-mail pour vous abonner à PlaneteSchool et recevoir une notification de chaque nouvel article par email.

Rejoignez 7 697 autres abonnés

VIDÉO À LA UNE

Publicité

Facebook

Tweets

Publicité

Produits en BOUTIQUE

Produits les mieux notés

Publicité

LES + LUS ET VUS DU MOIS