Connecte-toi avec nous

ACTUALITE INTERNATIONALE

Ambassade du Maroc à Abidjan / AVIS aux étudiants marocains démunis résidant à l’étranger

Publié

on

L’Ambassade du Royaume du Maroc à Abidjan a l’honneur d’annoncer que le Ministère-délégué, chargé des Marocains Résidant à l’Etranger et des Affaires de la Migration a ouvert les candidatures au profit des étudiants marocains démunis résidant à l’étranger, pour bénéficier de bourses universitaires en licence, Master et doctorat au titre de l’année universitaire 2017-2018.
Les candidats intéressés par cette annonce sont priés de présenter leur candidature auprès de l’Ambassade, munis d’un dossier répondant aux conditions requises, et ce avant le 15 janvier 2018.

Appel à la candidature aux étudiants marocains démunis résidant à l’étranger pour l’obtention des bourses universitaires au titre de l’année universitaire 2017-2018

Les conditions requises pour bénéficier de la bourse
Pour les étudiants en licence:

1/ Cette bourse est attribuée chaque année en fonction de la situation sociale de l’étudiant;
2/ Cette bourse est valable pour une année renouvelable à condition que le bénéficiaire présente une attestation de réussite au titre de l’année universitaire 2016-2017 ;
3/ L’octroi de cette bourse est limité à un seul étudiant par famille.

Pour les étudiants en Master:

1/ Cette bourse est attribuée chaque année en fonction de la situation sociale de l’étudiant et l’excellence scientifique (nombre d’années d’études du cycle de licence et des mentions obtenues) ;
2/ Pour les étudiants du Master, les bourses seront attribuées pour une année, renouvelable une seule fois sous condition de la réussite en première année et ne peuvent être attribuées plus de deux années.

Pour les étudiants en Doctorat:

1/Pour le cycle du doctorat, les bourses sont attribuées pour une durée de 3 ans au maximum et ce, sur la base du rapport annuel établi par l’encadrant de thèse faisant état de l’avancement de la recherche.
Dossier de candidature
1- Demande manuscrite adressée au Ministère de l’Education Nationale, de la Formation Professionnelle, de l’Enseignement Supérieur et de la Recherche Scientifique via le Ministère délégué auprès du Ministère des Affaires Etrangères et de la Coopération Internationale, Chargé des Marocains résidant à l’Etranger et des Affaires de la Migration ;
2- Remplir le formulaire de la demande de la bourse et le certifier auprès des services des postes consulaires ;
3- Copie de la Carte d’identité nationale et de la carte consulaire de l’étudiant ;
4- Copie de la carte de résidence du parent ou tuteur légal légalisée par le poste consulaire ;
5- Copie de l’attestation de salaire ou de l’attestation de chômage ou de la déclaration de l’impôt sur le revenu, ou du revenu annuel du parent ou tuteur du candidat ;
6- Copie du certificat d’inscription dans les établissements publics universitaires supérieurs au titre de l’année universitaire 2017-2018 légalisée par les autorités compétentes (Arabe ou Français) ;
7- Attestation de réussite au titre de l’année universitaire 2016-2017 légalisée par les autorités compétentes (Arabe ou Français) ;
8- Une attestation de l’établissement Universitaire du pays de résidence attestant la non-perception d’une autre bourse.

Dépôt des dossiers de candidature:

Les dossiers de candidature doivent être déposés auprès de la mission diplomatique ou du poste consulaire.

Etude des dossiers:

Un comité-mixte composé du Ministère-délégué, chargé des Marocains Résidant à l’Etranger et des Affaires de la Migration et du Ministère de l’Enseignement Supérieur, de la Recherche Scientifique et de la Formation des Cadres sera chargé de l’étude et de la sélection des dossiers de candidature.

Informations complémentaires:

+Le dernier délai du dépôt des dossiers de candidature est le 15 janvier 2018 ;
+ Chaque dossier parvenu au-delà du délai indiqué et qui ne répond pas aux conditions prescrites sera annulé,
+ Pour plus d’informations, s’adresser à la Direction de l’Action Sociale, Culturelle et Educative et des Affaires Juridiques aux numéros :
00212 5 37 77 95 59/ 00212 6 66 03 50 09
Ou par email :
Bourses.mre@mcmre.gov.ma

Facebook / Laisser un commentaire
Continuer la lecture
Publicité
Cliquez pour commenter

Laisser une réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

ACTUALITE INTERNATIONALE

Sénégal / Deux jeunes étudiants créent une poubelle intelligente

Publié

on

Deux jeunes étudiants sénégalais ont décidé de contribuer au développement de la technologie en Afrique. Il s’agit de Papa El Hadj Mandiaye Gningue et Alioune Badara Mbengue qui ont créé une poubelle intelligente, dans le cadre de la protection de l’environnement.

Mbal-IT, tel est le nom de cette poubelle dotée d’une intelligence artificielle qui va aider les personnes chargées de la gestion et de la collecte des ordures. Cette technologie permettra de faire le tri des déchets.

L’idée de création de cette poubelle est venue de Papa El Hadj Mandiaye Gningue, âgé de 20 ans, et Alioune Badara Mbengue, 19 ans, deux jeunes étudiants sénégalais qui participaient à un concours dénommé « Les 55 heures de la francophonie », consacré à l’innovation numérique.

« On était amené à réfléchir sur la problématique de l’environnement au Sénégal, et on devait chercher une solution au problème de la gestion des déchets. On a fait un constat. Le principal problème de la gestion des déchets ici, c’est qu’il n’y a pas la notion de tri. Les gens ne savent pas trier leurs déchets. Du coup, on devait trouver une solution à ce problème et on s’est dit pourquoi ne pas faire une poubelle qui allait parler aux gens », a expliqué Alioune Badara Mbengue, l’un des inventeurs.

Il a d’ailleurs expliqué le mode de fonctionnement de Mbal-IT, dont le nom est une contraction du mot « ordure » en langue Wolof, et du terme IT désignant Technologie de l’Information : « Lorsqu’on se présente devant l’appareil, il se met en marche et commence à nous parler littéralement en français puis en langues locales, pour vous expliquer comment trier vos déchets. Cela permet, non seulement, d’introduire cette première étape de tri, mais aussi nous récupérons un ensemble de données qui permet d’avoir une meilleure vision globale de l’environnement et aussi de faciliter le travail des gens qui sont en charge de la gestion et de la collecte des déchets », a-t-il expliqué.

Les jeunes étudiants ont mis en place une start-up de design, afin de permettre le financement de leur projet, qui, pour un début, ne nécessite pas un grand financement, selon Alioune Badara Mbengue. Comme « nous avons besoin des clients d’abord pour ensuite produire, nous n’avons pas besoin d’un grand financement pour produire et ensuite trouver des clients », a-t-il indiqué.

Ils prévoient d’abord commercialiser localement leurs poubelles intelligentes en 2018, puis l’étendre à d’autres pays africains en 2020. Pour produire à grande échelle leur œuvre, il leur faudra un important financement.

SOURCE : regionale.info

Facebook / Laisser un commentaire
Continuer la lecture

ACTUALITE INTERNATIONALE

Togo / La Corée du Sud met un fonds de 10 millions $ à la disposition de la Banque mondiale pour soutenir les universités et les instituts de recherche d’Afrique subsaharienne

Publié

on

La Corée du Sud et la Banque mondiale ont conclu, le 23 mai, un accord de partenariat visant à soutenir les universités et les instituts de recherche d’Afrique subsaharienne.

Signé en marge des assemblées annuelles de la Banque africaine de développement (BAD), cet accord permettra de former des talents locaux hautement qualifiés dans des domaines importants pour la transformation de l’Afrique, tels que les énergies renouvelables, le big data, l’intelligence artificielle et l’ingénierie.

En vertu de cette convention, la Corée du Sud mettra en place un fonds d’affectation spéciale de 10 millions $ auprès de la Banque mondiale pour soutenir le Fonds régional de bourses d’études et d’innovations (RSIF).

De façon spécifique, ce programme permettra l’octroi de bourses d’études et de recherche pour les étudiants et les professeurs d’université travaillant sur des technologies de transformation pertinentes en Afrique subsaharienne. Il permettra également le financement de programmes de formation doctorale, mais aussi la recherche collaborative entre les facultés des universités d’Afrique subsaharienne et les universités coréennes dans des domaines prioritaires tels que les technologies de l’information et de la communication, l’énergie solaire, le stockage de l’énergie et l’ingénierie, en mettant l’accent sur les secteurs de croissance innovants.

Pour Annette Dixon, vice-présidente en charge du développement humain de la Banque mondiale, «l’initiative Corée-Afrique vise à encourager les gouvernements africains à renforcer leur main-d’œuvre dans les domaines scientifiques et technologiques. Un atout précieux face à l’évolution rapide des marchés du travail ».

A noter que le Fonds régional de bourses d’études et d’innovations (RSIF) a été créé en 2015, à l’initiative de la Côte d’Ivoire, de l’Ethiopie, du Kenya, du Rwanda et du Sénégal. Il vise à contribuer à la création d’une main-d’œuvre technico-scientifique hautement qualifiée pour répondre aux programmes nationaux de développement et accélérer la transformation socio-économique de l’Afrique subsaharienne.

… suite de l’article sur Autre presse

SOURCE : Agence Ecofin

Facebook / Laisser un commentaire
Continuer la lecture

ACTUALITE INTERNATIONALE

Gabon / Sport universitaire : Des équipements sportifs aux étudiants

Publié

on

Le directeur général du Centre national des œuvres universitaires (Cnou), Cyriaque Mvourandjiami, a remis, dernièrement, six séries de maillots aux équipes sportives universitaires engagées dans les compétitions nationales en football, handball, volet, basket-ball…

Ce geste traduit l’engagement pris, le 15 mai dernier, devant les responsables des mutuelles des grandes écoles et universités de soutenir les activités sportives des étudiants. Mise à part cette dotation, le DG du Cnou a indiqué  » qu’il y a également une organisation qui prend en compte l’accompagnement médical, technique, le suivi des étudiants sportifs. Il est important que l’étudiant gabonais soit actif dans la société, de manière à ce que son génie s’exprime ».

Une aubaine pour les bénéficiaires qui ont apprécié le geste et promis au bienfaiteur d’en faire un bon usage car, pour eux, « il est temps de relever le sport universitaire ».

SOURCE : L’union

Facebook / Laisser un commentaire
Continuer la lecture
Publicité

NOS PARTENAIRES

Abonnez-vous à votre newsletters.

Saisissez votre adresse e-mail pour vous abonner à PlaneteSchool et recevoir une notification de chaque nouvel article par email.

Rejoignez 7 536 autres abonnés

VIDÉO À LA UNE

Publicité

Facebook

Tweets

Publicité

ACTUALITÉ EDUCATIVE EN CONTINU