Connecte-toi avec nous

ACTUALITE INTERNATIONALE

Ambassade du Maroc à Abidjan / AVIS aux étudiants marocains démunis résidant à l’étranger

Publié

on

L’Ambassade du Royaume du Maroc à Abidjan a l’honneur d’annoncer que le Ministère-délégué, chargé des Marocains Résidant à l’Etranger et des Affaires de la Migration a ouvert les candidatures au profit des étudiants marocains démunis résidant à l’étranger, pour bénéficier de bourses universitaires en licence, Master et doctorat au titre de l’année universitaire 2017-2018.
Les candidats intéressés par cette annonce sont priés de présenter leur candidature auprès de l’Ambassade, munis d’un dossier répondant aux conditions requises, et ce avant le 15 janvier 2018.

Appel à la candidature aux étudiants marocains démunis résidant à l’étranger pour l’obtention des bourses universitaires au titre de l’année universitaire 2017-2018

Les conditions requises pour bénéficier de la bourse
Pour les étudiants en licence:

1/ Cette bourse est attribuée chaque année en fonction de la situation sociale de l’étudiant;
2/ Cette bourse est valable pour une année renouvelable à condition que le bénéficiaire présente une attestation de réussite au titre de l’année universitaire 2016-2017 ;
3/ L’octroi de cette bourse est limité à un seul étudiant par famille.

Pour les étudiants en Master:

1/ Cette bourse est attribuée chaque année en fonction de la situation sociale de l’étudiant et l’excellence scientifique (nombre d’années d’études du cycle de licence et des mentions obtenues) ;
2/ Pour les étudiants du Master, les bourses seront attribuées pour une année, renouvelable une seule fois sous condition de la réussite en première année et ne peuvent être attribuées plus de deux années.

Pour les étudiants en Doctorat:

1/Pour le cycle du doctorat, les bourses sont attribuées pour une durée de 3 ans au maximum et ce, sur la base du rapport annuel établi par l’encadrant de thèse faisant état de l’avancement de la recherche.
Dossier de candidature
1- Demande manuscrite adressée au Ministère de l’Education Nationale, de la Formation Professionnelle, de l’Enseignement Supérieur et de la Recherche Scientifique via le Ministère délégué auprès du Ministère des Affaires Etrangères et de la Coopération Internationale, Chargé des Marocains résidant à l’Etranger et des Affaires de la Migration ;
2- Remplir le formulaire de la demande de la bourse et le certifier auprès des services des postes consulaires ;
3- Copie de la Carte d’identité nationale et de la carte consulaire de l’étudiant ;
4- Copie de la carte de résidence du parent ou tuteur légal légalisée par le poste consulaire ;
5- Copie de l’attestation de salaire ou de l’attestation de chômage ou de la déclaration de l’impôt sur le revenu, ou du revenu annuel du parent ou tuteur du candidat ;
6- Copie du certificat d’inscription dans les établissements publics universitaires supérieurs au titre de l’année universitaire 2017-2018 légalisée par les autorités compétentes (Arabe ou Français) ;
7- Attestation de réussite au titre de l’année universitaire 2016-2017 légalisée par les autorités compétentes (Arabe ou Français) ;
8- Une attestation de l’établissement Universitaire du pays de résidence attestant la non-perception d’une autre bourse.

Dépôt des dossiers de candidature:

Les dossiers de candidature doivent être déposés auprès de la mission diplomatique ou du poste consulaire.

Etude des dossiers:

Un comité-mixte composé du Ministère-délégué, chargé des Marocains Résidant à l’Etranger et des Affaires de la Migration et du Ministère de l’Enseignement Supérieur, de la Recherche Scientifique et de la Formation des Cadres sera chargé de l’étude et de la sélection des dossiers de candidature.

Informations complémentaires:

+Le dernier délai du dépôt des dossiers de candidature est le 15 janvier 2018 ;
+ Chaque dossier parvenu au-delà du délai indiqué et qui ne répond pas aux conditions prescrites sera annulé,
+ Pour plus d’informations, s’adresser à la Direction de l’Action Sociale, Culturelle et Educative et des Affaires Juridiques aux numéros :
00212 5 37 77 95 59/ 00212 6 66 03 50 09
Ou par email :
Bourses.mre@mcmre.gov.ma

Facebook / Laisser un commentaire
Continuer la lecture
Publicité
Cliquez pour commenter

Laisser une réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

ACTUALITE INTERNATIONALE

Bourses d’études « Chevening Scholarships » / 1500 Bourses d’études pour l’année académique 2018_2019

Publié

on

Bourse d’etude Chevening Scholarships / 1500 Bourses d’études pour l’année académique 2018_2019

Facebook / Laisser un commentaire
Continuer la lecture

ACTUALITE INTERNATIONALE

Coopération universitaire: Le Cerap établit un pont entre étudiants ivoiriens et japonais

Publié

on

Partage d’expériences; visites d’entreprises et de sites touristiques ivoiriens ; rencontres avec le personnel de l’ambassade du Japon en Côte d’Ivoire…Les étudiants de la Sofia University de Tokyo (Japon) n’oublieront pas de sitôt les deux semaines qu’ils viennent de passer en Côte d’Ivoire.

Vendredi 14 septembre dernier,  la cérémonie culturelle organisée au centre de recherche et d’action pour la paix (Cerap) sis à Cocody en leur honneur pour clore ce séjour a été l’occasion pour le père François Kaboré, directeur de l’institut universitaire jésuite du Cerap de mettre en évidence le bien-fondé de ce partenariat: « Dans ce monde qui se globalise, il est important que nos étudiants apprennent ce qui se fait ailleurs dans les domaines de l’économie, de la culture, de l’environnement et que les étudiants des pays dits développés viennent voir aussi ce qu’il y a chez nous », a-t-il indiqué avant de souligner que ce genre de coopération entre universités de pays développés et celles des pays sous-développés peut contribuer non seulement à changer certaines perceptions sur l’Afrique mais aussi, elle peut impulser le développement des sociétés africaines grâce au transfert des savoirs et des technologies.

C’est pourquoi, le père Eugène Goussinkindey, directeur du Cerap, a souhaité que cette coopération universitaire puisse constituer un modèle dans d’autres domaines, industriel et économique notamment. Quant à Hiroaki Koda, deuxième secrétaire de l’ambassade du Japon en Côte d’Ivoire, il a souhaité que cette dynamique de coopération s’approfondisse pour contribuer au renforcement de l’axe Abidjan-Tokyo.

«J’espère que les étudiants qui ont participé à ce programme feront le pont entre nos 2 pays » a-t-il conclu. Plusieurs prestations scéniques ont ponctué cette cérémonie. Des prestations qui auront permis aux étudiants japonais de dire leur joie d’avoir effectué le déplacement d’Abidjan. « J’ai beaucoup aimé ces rencontres d’échanges. J’ai découvert des mets comme l’aloco, l’attiéké que j’ai beaucoup apprécié. J’ai découvert Yamoussoukro et vu comment les gens sont chaleureux, si j’ai l’opportunité de revenir, je reviendrai » a ainsi témoigné Sayo Hosoi, une étudiante de la délégation japonaise.

A noter que, depuis 4 ans, dans le cadre du partenariat entre le Cerap et Sofia university, 2 étudiants ivoiriens séjournent durant un semestre à Tokyo et environ une quinzaine d’étudiants japonais viennent en Côte d’Ivoire pour des rencontres d’échanges.

FRANCIS KOUAME

Source: Fratmat

Facebook / Laisser un commentaire
Continuer la lecture

ACTUALITE INTERNATIONALE

Ouaga / Rentrée des classes 2018/2019: Il n’y aura pas d’affectation pour nécessité de service (ministre)

Publié

on

Le ministre en charge de l’Education nationale le Pr Stanislas Ouaro a déclaré mercredi soir sur la Télévision Nationale, qu’«il n’y aura pas d’affectation pour nécessité de service» au cours de la rentrée des classes 2018/2019.

Le ministre Stanislas Ouaro s’exprimait mercredi soir au cours de l’émission interactive de la Télévision nationale burkinabè appelée Dialogue citoyen qui est présenté par le journaliste Simon Gongo et permet des échanges directs entre les citoyens et le gouvernement.

«La règle nationale est que si vous êtes affecté dans une région donnée, vous devez y passer au moins 6 ans sauf cas de nécessité de service avant d’être candidat à la possibilité de passer à une autre région», a déclaré le ministre Stanislas Ouaro.

Cette décision a été prise selon le ministre Stanislas Ouaro, pas seulement à cause de la situation sécuritaire mais aussi par souci de justice et d’équité.

«Ce que nous avons souhaité c’est d’éviter que parce que vous êtes une connaissance du ministre ou du directeur de cabinet, vous ayez la possibilité d’échapper à ce critère là pour vous faire affecter dans une région donnée», a-t-il affirmé.

«Cette année, on va surseoir aux nécessités de services en attendant que les choses soient suffisamment précises pour y revenir», a-t-il également ajouté. … suite de l’article sur AIB

Facebook / Laisser un commentaire
Continuer la lecture
Publicité

NOS PARTENAIRES

Abonnez-vous à votre newsletters.

Saisissez votre adresse e-mail pour vous abonner à PlaneteSchool et recevoir une notification de chaque nouvel article par email.

Rejoignez 7 676 autres abonnés

VIDÉO À LA UNE

Publicité

Facebook

Tweets

Publicité

Produits en BOUTIQUE

Produits les mieux notés

Publicité

LES + LUS DE LA SEMAINE