Connecte-toi avec nous

EMPLOI & JEUNESSE

African Entrepreneurship Award : C’est reparti pour la 4e édition.

Publié

on

Cette initiative est destinée à soutenir les talents d’entrepreneurs africains ou originaires d’Afrique dont les idées portent la promesse d’un monde meilleur.  Les inscriptions seront closes le 30 avril.

Le sport et l’innovation. Ce sont les deux catégories dans lesquelles les meilleurs entrepreneurs africains seront récompensés los de la 4e édition de L’African Entrepreneurship Award (Aea). Dont l’annonce de l’ouverture a eu lieu le lundi 12 mars, à Casablanca (Maroc), selon un communiqué de l’Organisation de la presse africaine.

L’African Entrepreneurship Award a été initié par le Président Othmane Benjelloun (Pdg de Bmce Bank of Africa) en 2014 à l’occasion du GES de Marrakech. L’ambition est d’encourager l’entrepreneuriat en Afrique en récompensant le talent et la technologie au-delà des frontières.

Cette initiative est destinée à soutenir les talents d’entrepreneurs africains ou originaires d’Afrique dont les idées portent la promesse d’un monde meilleur.  Les inscriptions seront closes le 30 avril.

Les éditions de ces trois dernières années ont été dédiées à l’Éducation et à l’Environnement. Nous avons reçu plus de 12 000 candidatures couvrant 132 pays permettant de coacher 112 candidats, de désigner 33 gagnants et menant au financement de 21 projets d’entreprise.

La première étape sera de recueillir les idées les plus utiles pour la région et sera suivie par deux autres. Les candidats retenus devront ensuite valoriser leur projet avec des présentations impactantes, avant la sélection finale qui récompensera les projets les plus innovants et durables.

SOURCE : Fratmat.info

Facebook / Laisser un commentaire
Continuer la lecture
Publicité
Cliquez pour commenter

Laisser une réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

EMPLOI & JEUNESSE

Des jeunes diplômés formés aux meilleurs pratiques de la recherche d’emploi

Publié

on

Des jeunes diplômés ont été formés, vendredi, aux meilleures pratiques de recherche d’emploi par les employés de l’opérateur de Télécom MTN, rapporte une note d’information transmise à l’AIP.

Cette initiative dénommée « Coaching For Success » s’inscrit dans le cadre de la 12ème édition des 21 jours d’actions citoyennes, « 21 Days of Y’ello Care », en anglais, programme de bénévolat initié par l’opérateur depuis le 1er juin autour du thème, « l’Education pour l’Autonomisation de la Jeunesse ».

Organisée au profit des jeunes de 15 à 24 ans, depuis le 5 juin dans plusieurs grandes écoles de la place, la formation vise à rendre autonomes et confiants les participants dans l’acquisition d’un premier emploi et d’un succès professionnel.

La rédaction d’un Curriculum Vitae (CV) et d’une lettre de motivation, (partage de meilleures pratiques), la technique d’entretien d’embauche, la mise en valeur sur les bonnes pratiques en termes d’identité numérique et le partage d’expérience des jeunes créateurs de start-ups sont les modules enseignés au cours de ces différents séminaires qui donnent la possibilité d’offrir des stages.

Selon un rapport de l’Organisation des Nations unies pour l’éducation, la science et la culture (UNESCO), 45% des jeunes vivent sous le seuil de pauvreté et un jeune sur trois vit avec moins d’un dollars par jour. Dans certaines régions d’Afrique, jusqu’à 20% des jeunes n’ont accès ni au travail ni aux études.

L’aventure des « 21 Jours d’actions citoyennes » a démarré en 2007 en Côte d’Ivoire. Depuis 2012, les actions menées portent sur le thème « Investir dans l’Education Pour Tous ». L’engagement de MTN s’est démontré à travers des initiatives sociales pérennes telles que la construction de salles de classes, la réhabilitation de bibliothèques scolaires, de terrains de sport, le renforcement de capacités des enseignants et des dons d’ouvrages scolaires

SOURCE : AIP

Facebook / Laisser un commentaire
Continuer la lecture

EMPLOI & JEUNESSE

Entrepreneuriat: L’approche ‘’zéro franc’’ expliquée aux porteurs de projets

Publié

on

La méthode a fait l’objet d’une conférence, à la Chambre de commerce et d’industrie, organisée par Initiative for Africa Côte d’Ivoire.

Conformément à son ambition d’accompagner l’entrepreneuriat des jeunes avec des solutions innovantes et d’œuvrer en faveur de la promotion d’un nouveau leadership africain, la section ivoirienne d’Initiative for Africa (Ifa) a consacré la première édition de son programme Ifa Talk à l’approche ‘’zéro franc’’. Qui consiste à entreprendre sans recourir à un prêt bancaire.

L’évènement s’est tenu le 24 mai, à la Chambre de commerce et d’industrie (Cci-Ci), en présence de Mohamed Touré, président d’Ifa Côte d’Ivoire. Celui-ci a déclaré que l’objectif de son institution « est d’appuyer le développement de l’entrepreneuriat et d’aider à faire baisser le taux de chômage en sortant des sentiers battus ». C’est en cela que sa structure propose des échanges directs entre les start-uper qui ont réussi et les porteurs de projets qui attendent de se lancer.

À en croire Mohamed Touré, il s’agit de mettre à la disposition des futurs entrepreneurs les détails techniques et humains qui font la différence dans le lancement et la conduite d’une entreprise. D’où les conseils et stratégies exposés par Samuel Mathey, président de la Fondation africaine pour l’entrepreneuriat et le développement économique (Fafede).

L’expert a indiqué que «bon nombre de politiques de promotion de l’entrepreneuriat en Afrique échouent parce qu’elles sont conduites par des dirigeants et des enseignants qui n’ont jamais entrepris».

L’Afterwork a permis aux participants de trouver des réponses à leurs préoccupations à travers les expériences d’Amandine Touré, Franck Gago, Alain Yapi, respectivement fondateurs de toutabidjan.com, Lililou.net et Cabinet Abagtha Consulting.

SOURCE : Fratmat.info

Facebook / Laisser un commentaire
Continuer la lecture

EMPLOI & JEUNESSE

Gagnoa, après dénonciation, les primes de transport des stagiaires de l’agence emploi jeune bloquées sur le point d’être restituées

Publié

on

Dans un article paru le 23 mai 2018 sur Koaci, nous faisions cas du non-paiement des primes de transport des stagiaires du Programme d’aide à l’embauche de l’agence emploi jeune de Gagnoa.

En plus d’avoir interpellé dans cette même parution sur cette triste réalité, madame Camara Ahissata, la chef d’agence sans succès, nous avions également attiré l’attention du ministre de la promotion, de la jeunesse, de l’emploi et du service civique, Sidi Tiemoko Touré sur les agissements de certains de ses collaborateurs qui ternissent fortement sa vision.

Selon des informations transmises sur place, les choses seraient en train de bouger dans le sens du rétablissement des primes prévues aux bénéficiaires.

« L’argent a été dépensé et tous à l’agence nous le savons. Raison pour laquelle, c’est récemment que le conseiller en charge du dossier a refait les factures afin que les paiements des primes de transport  de stagiaires soient effectifs.

S’il n’y a pas eu de pression, l’argent ne serait pas sorti je vous le garantis », a signifié un agent de l’agence emploi jeune de Gagnoa sous le couvert de l’anonymat criant son ras-le-bol face à cette situation.

Précisons à toute fins utiles que le ministère de tutelle avec les partenaires au développement ont dégagé les moyens pour que les programmes d’aide à l’embauche soient une réalité pour le bonheur des stagiaires, mais ils rencontrent très souvent de telles entraves dans son exécution.

SOURCE : KOACI.COM

Facebook / Laisser un commentaire
Continuer la lecture
Publicité

NOS PARTENAIRES

Abonnez-vous à votre newsletters.

Saisissez votre adresse e-mail pour vous abonner à PlaneteSchool et recevoir une notification de chaque nouvel article par email.

Rejoignez 7 558 autres abonnés

VIDÉO À LA UNE

Publicité

Facebook

Tweets

Publicité

REVUE DE PRESSE HEBDOMADAIRE EDUCATIVE