Connecte-toi avec nous

Faits insolites

Affaire ‘’sortie pédagogique tragique’’ : Tout sur le drame de Jacqueville, l’identité des deux élèves morts.

Publié

on

Il n’y a pas eu cours, hier lundi 12 mars 2018, au collège Pascal de Marcory. C’est que les responsables de cet établissement ont décrété un deuil de 3 jours, suite au décès tragique de deux de ses élèves, samedi 10 mars 2018, à Jacqueville.

Il s’agit de Koné Issouf, élève en classe de 3e7, et de Nahounou Dorgelès, de la classe de 2nde A2. Le premier cité est mort noyé et le second par accident. Les cours ne reprendront que jeudi 15 mars prochain. C’est ce que nous ont appris le surveillant général du collège Pascal, M. Coulibaly Alassane, et le directeur des études, Marcel Dago. Ces deux responsables qui nous ont reçu en fin de matinée hier au sein de l’établissement ont accepté de revenir sur les circonstances du drame de Jacqueville. C’est le surveillant général, avec la caution du directeur des études, qui a retracé le film de cette journée du samedi, choisie pour une sortie pédagogique sur Jacqueville. L’on retiendra de ses explications que la sortie pédagogique est une initiative du conseil d’enseignement d’histoire et géographie.

L’objectif était de rencontrer les chefs traditionnels de cette localité pour échanger sur le mode de vie du peuple Alladjan. Une fois à Jacqueville, pendant que les enseignants et encadreurs attendaient d’être reçus par les chefs, certains élèves se sont détachés du groupe pour se rendre à la plage pour nager. Malheureusement, l’un d’entre eux s’est retrouvé en difficulté dans l’eau. Il aurait été pris de crampes. Ses camarades ont alors fait appel à un maître-nageur pour le tirer d’affaire. Ce dernier aurait demandé de l’argent aux élèves, qui ont promis de lui en donner s’il sauve leur ami qui était en train de se noyer. Le maître-nageur n’a pas voulu entendre raison. Finalement le malheureux, qui se débattait dans les vagues, a fini par disparaître sous l’eau.

… suite de l’article sur L’Inter

SOURCE : L’Inter

Facebook / Laisser un commentaire
Continuer la lecture
Publicité
Cliquez pour commenter

Laisser une réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Faits insolites

Dabou (examen du CEPE et de l’entrée en 6è) : Victime d’une fracture, un candidat sort de la salle d’opération et prend part aux épreuves

Publié

on

Agnmel Memel Emmanuel (10 ans) de l’Epp Koffi Fulgence de Pakidie dans la sous-préfecture de Dabou a du cran. Déterminé à passer les épreuves du Cepe et du concours d’entrée en 6ème, le môme s’est présenté aux épreuves quoique sorti fraîchement d’une salle d’opération, à la suite d’une fracture à la cuisse droite.

Le petit Agnimel Memel Emmanuel âgé de 10 ans, candidat à l’examen du Cepe et du concours d’entrée en 6ème a passé, le mardi 5 juin 2018, les épreuves écrites dans un fauteuil roulant. Victime d’une fracture du pied, il a subi une opération chirurgicale, le dimanche 3 juin 2018. Très déterminé à passer les épreuves, le candidat opéré s’est présenté, le mardi 5 juin 2018, dans un fauteuil roulant dans une salle, au grand étonnement de tous.

C’est au cours d’une partie de jeu, le mardi 29 mai 2018 à 16 heures, que le petit Agnmel Memel Emmanuel glisse et tombe. Lorsque ses camarades de jeu le relèvent, ils constatent que le garçonnet est victime d’une fracture ouverte à la cuisse droite. Conduit à l’hôpital méthodiste de Dabou, il subit une intervention chirurgicale le dimanche 3 juin 2018.

Le lundi, le jeu (…)

Lire la suite sur linfodrome.com

SOURCE : Educarriere

 

Facebook / Laisser un commentaire
Continuer la lecture

Faits insolites

CEPE 2018 : elle accouche la veille et se rend à l’examen

Publié

on

Une écolière en classe de CM2, qui a donné naissance à bébé lundi à Minignan (Nord-ouest), a fait montre d’un grand courage pour prendre part, mardi, à l’examen du Certificat d’études primaires et élémentaires (CEPE).

Né en 2002, la jeune fille est pensionnaire de l’EPP Minignan 2. Tombée en grossesse en début d’année scolaire, elle a pu quand même suivre les cours durant l’année scolaire.

Présente à la salle 7 du centre de composition de son école, elle a été l’objet  de toutes les attentions de l’équipe d’encadrement, admirative de sa détermination.

Les examens à grand tirage, sanctionnant l’année scolaire 2017-2018, ont démarré ce mardi avec le Certificat d’études primaires et élémentaires (CEPE) et  le concours d’entrée en 6ème. Au total 543.744 sont en lice sur toute l’étendue du territoire. La région du Folon compte 1497 candidats dont 606 filles.

Les grossesses en milieu scolaire constituent aujourd’hui l’un des problèmes qui contrarient les efforts du gouvernement en matière de scolarisation de la jeune fille. Quelque 4471 cas ont été répertoriés en 2016-2017 selon les chiffres officiels.

Le gouvernement multiplie les initiatives pour contrer ce qui apparaît aujourd’hui comme un phénomène à la peau dure. Le ministère de l’Education nationale, de l’Enseignement technique et de la Formation professionnelle en a fait son cheval de bataille. Face à l’ampleur (du phénomène) un plan d’accélération de la réduction des grossesses en milieu scolaire avait notamment  été décliné en 2014. Régulièrement des campagnes de sensibilisation sont conduites auprès des jeunes filles élèves.

SOURCE : AIP

Facebook / Laisser un commentaire
Continuer la lecture

Faits insolites

Bangolo : Pour un téléphone portable, une jeune élève défigurée par son amant

Publié

on

S. Christelle, jeune fille de 17 ans, en classe de Quatrième, gardera en mémoire la journée du lundi 28 mai 2018. Les raisons : son amant la soupçonnant de trahison, il l’a complètement défigurée.

Selon nos informations, S. Christelle et T. Yacouba vivent le parfait amour. T. Yacouba est au petit soin de sa » petite go », qu’il ne veut, pour rien au monde, partager, ni perdre. Il lui achète habits, chaussures et surtout un portable pour rester en contact avec elle. Mais, à partir du mois de février, tout se gâte entre les deux tourtereaux. S. Christelle ne décroche plus les appels de Yacouba qui supporte mal cette situation qui perdure. Ce lundi 28 mai 2018, S. Yacouba décide de reprendre tous les biens achetés à sa dulcinée. De passage devant le lycée que fréquente la jeune fille, il aperçoit S. Christelle en train de cheminer avec des amies. Dès que Christelle aperçoit Yacouba, elle se met à courir au grand étonnement de ses amies éberluées par ce comportement. Mais elles vont le comprendre un peu plus tard.

Yacouba qui les suivait, à son tour, fait garer sa moto et engage un sprint, à la manière de Usain Bolt. Il rattrape la jeune fille à qui il demande le portable qu’il lui a acheté. Christelle ne s’exécute pas. Alors, en colère, Yacouba fait pleuvoir des coups au visage de Christelle qui s’écroule, complètement en sang. Des passants interviennent et retirent la jeune fille des mains de son bourreau. Elle est conduite à l’hôpital général pour des soins. Yacouba, lui prend sa moto et quitte les lieux. Impunément !

Ibrahim Bakoule correspondant régional. linfodrome.com
Photo: I.B.
Légende: la jeune Christelle à passé un mauvais quart d’heure dans les mains de son ex-copain.

SOURCE : EPP

Facebook / Laisser un commentaire
Continuer la lecture
Publicité

NOS PARTENAIRES

Abonnez-vous à votre newsletters.

Saisissez votre adresse e-mail pour vous abonner à PlaneteSchool et recevoir une notification de chaque nouvel article par email.

Rejoignez 7 558 autres abonnés

VIDÉO À LA UNE

Publicité

Facebook

Tweets

Publicité

REVUE DE PRESSE HEBDOMADAIRE EDUCATIVE