Connecte-toi avec nous

ACTUALITE NATIONALE

Affaire 14 filles excisées à Adiaké : Un avis de recherches contre les auteurs et complices lancé

Publié

on

L’affaire de l’excision de 14 filles à Bondoukou, un campement d’Adiaké, révolte la ministre de la Famille, de la Femme et de l’Enfant. Dans un communiqué dont L’inter a reçu copie, jeudi 30 août 2018, elle annonce des actions contre les auteurs et complices de ces cas de mutilation génitale féminine collective survenus dans ce campement d’Adiaké.

« Il s’agit d’une atteinte à l’intégrité physique et à la dignité de la femme. Nous condamnons cette pratique avec la dernière énergie. Les auteurs et complices subiront la rigueur de la loi », tranche la ministre Ly Ramata Bakayoko, qui a saisi les autorités judiciaires et sécuritaires. Celles-ci ont émis un avis de recherches à l’encontre de ceux qui se sont adonné à cette pratique interdite en Côte d’Ivoire depuis 1998. Notons que ces cas ont été découverts suite à un appel anonyme. Les services du ministère de tutelle qui se sont rendus sur les lieux ont pu rencontrer 4 victimes.

Ces dernières, dont les frais de prise en charge ont été payés par le Prof Ly Ramata Bakayoko, ont confirmé les faits. Notons que les autres victimes et l’exciseuse, qui résiderait à Samo, situé à 6 kilomètres de Bonoua, sur l’axe Aboisso-Bonoua, sont activement recherchées. Quoiqu’interdites et en dépit des nombreuses campagnes de sensibilisation, les Mgf continuent d’avoir pignon sur rue en Côte d’Ivoire. La loi prévoit que toute atteinte à l’intégrité des organes génitaux d’une femme, par voie de mutilation totale ou partielle, excision, si elle s’avère au niveau sanitaire néfaste, est passible d’une peine d’emprisonnement d’1 à 5 ans et d’une amende de 360.000 à 2 millions de Fcfa.

TRAORE Tié

Source: linfodrome

Facebook / Laisser un commentaire
Continuer la lecture
Publicité
Cliquez pour commenter

Laisser une réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

ACTUALITE NATIONALE

Côte d’Ivoire/ Crises en milieu scolaire à Agboville: les parents d’élèves au ban des accusés

Publié

on

Les parents d’élèves ont été clairement mis au banc des accusés jeudi par rapport aux crises et autres troubles récurrents qui secouent le milieu scolaire à Agboville dont le dernier cas remonte à moins de deux semaines et a fait plusieurs blessés. Le préfet de région André Ekponon qui voudrait mettre un terme à ces conflits répétitifs entre élèves, lesquels entraînent des violences au niveau de la commune, a invité les forces vives de la localité, notamment les élus, la société civile, les guides religieux et chefs traditionnels à identifier les causes profondes du mal et à lui trouver des solutions idoines. A l’issue de cette première rencontre entre les acteurs et partenaires du monde éducatif en vue d’éteindre définitivement…

SOURCE: (aip.ci)

Facebook / Laisser un commentaire
Continuer la lecture

ACTUALITE NATIONALE

Côte d’Ivoire / Filador 2019 à Paris : Sally Koné, Mabri et des panélistes contre l’injustice aux femmes

Publié

on

Interrogée sur les objectifs de l’événement, Mme Saly Nadège Koné, a indiqué qu’il s’agit de mobiliser toutes les énergies nécessaires pour lutter contre les violences faites aux femmes. Plusieurs femmes ont, au cours de la première partie des panels et interventions dans la matinée , témoigné des obstacles et des difficultés qui se dressent contre l’émancipation et l’autonomisation des femmes.

Nadia Tomasini, avocate au bareau de Paris, a développé le thème « Les femmes et les institutions juridiques ou bancaires », tandis que le thème «Environnement sociétal de la femme : Espaces juridiques et réalités », a été animé par Rachel Annick Ogoula Akiko, Ambassadrice du Gabon auprès de l’Unesco, et Présidente du Groupe Afrique, Représentante du Gabon au sein de l’Organisation des nations unies pour l’éducation, la science et la culture (Unesco).

Seul homme à intervenir à cette occasion, le ministre ivoirien de l’Enseignement supérieur et de la Recherche scientifique, Albert Mabri Toikeusse, a souligné les efforts faits par le gouvernement ivoirien pour réduire les douleurs des femmes et de l’enfant. Il a évoqué l’exemple de l’hôpital Mère et Enfant de Bingerville, ainsi que les récentes lois sur la famille adoptées par le gouvernement ivoirien, en vue de régler la question des injustices faites par des familles aux femmes mariées après le décès de l’époux.

SOURCE: (lintelligentdabidjan.info)

Facebook / Laisser un commentaire
Continuer la lecture

ACTUALITE NATIONALE

Côte d’Ivoire / Audience de madame le ministre KANDIA CAMARA

Publié

on

Mercredi 18 avril 2019//Cabinet du Ministre
Le MENETFP, Kandia CAMARA, s’est entretenu, ce mercredi 18 avril 2019, à la Tour D 28ème étage, avec les représentants du cabinet Mckinsey

SOURCE: (SCDA/MENETFP)

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Facebook / Laisser un commentaire
Continuer la lecture
Publicité

NOS PARTENAIRES

Abonnez-vous à votre newsletters.

Saisissez votre adresse e-mail pour vous abonner à PlaneteSchool et recevoir une notification de chaque nouvel article par email.

Rejoignez les 7 809 autres abonnés

VIDÉO À LA UNE

Publicité

Facebook

Tweets

Publicité

Produits en BOUTIQUE

Produits les mieux notés

Publicité

LES + LUS ET VUS DU MOIS